Des playoffs inespéré pour les New York Islanders

par 4 minutes de lecture
New York Islanders
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Une saison en forme de montagnes russes pour les New York Islanders

On s’approche de la fin de la saison régulière et certaines équipes ne sont pas encore fixées sur leur futur, à l’image des New York Islanders qui semblent quand même être en bonne voie pour se qualifier pour les playoffs. Mais c’est une fin qui aurait pu être totalement différente s’il n’y avait pas eu une prise de conscience collective.

Sous les ordres de Lane Lambert durant la première partie de saison, les New York Islanders étaient capables du meilleur comme du pire, enchainant les séries de victoires et les séries de défaites. Une situation que le directeur général des New York Islanders, Louis Lamoriello ne pouvait plus accepter.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

« En regardant notre équipe jouer, j’ai senti que l’incohérence qui durait depuis un certain temps n’allait pas cesser », a déclaré Lamoriello. « Lorsque j’ai eu l’occasion de rencontrer Patrick récemment, j’ai senti que c’était la meilleure façon pour notre organisation d’aller de l’avant. »

Dirigés par Patrick Roy, les New York Islanders jouent mieux, avec plus d’agressivité et de caractère, ce qui manquait sûrement lorsque Lane Lambert était sur le banc.

« Sa présence est extrêmement agressive », a déclaré Lamoriello, citant les succès de Roy en tant que joueur et entraîneur. « J’ai pensé qu’il était la bonne personne pour ce poste ».

Et depuis la prise de fonction du Québécois, les New York Islanders vont mieux, beaucoup mieux. Avec un Semyon Varlamov très inspiré en ce moment. Ce qui ajoute un candidat pour la course aux playoffs.

Une grosse réaction au meilleur moment pour les New York Islanders

D’un point de vue comptable, le 24 mars, les New York Islanders accusaient un retard sur les Detroit Red Wings (+3 pts), les Washington Capitals (+4 pts) et les Flyers de Philadelphie (+6 pts). Et depuis cette date, c’est un bilan de 7 victoires consécutives et seulement 2 défaites.

« Nous étions dans une situation difficile. Beaucoup de gens comptaient sur nous », a déclaré Mathew Barzal au Post. « Nous nous sommes rassemblés en tant que groupe et nous avons donné tout ce que nous avions. Chaque gars ici s’est engagé au cours des trois dernières semaines plus que je ne l’ai jamais vu. »

Un revirement de situation que les vétérans de l’équipe ont vraiment pu mettre en place, comme on a pu vous en parler lors d’un précédent article.

« Tout le monde s’est impliqué et a joué d’une certaine façon », a déclaré Barzal. Nous sommes devenus une équipe soudée. De plus, nous jouons avec beaucoup de désespoir. Cela peut faire beaucoup. Je pense que l’engagement de tout le monde, le dévouement de tout le monde, la volonté de vouloir participer aux séries éliminatoires et de vouloir jouer, tout cela nous a vraiment propulsés.

Mais c’est cette nuit que les New York Islanders devront nous prouver qu’ils ont bel et bien changé. Face à la troupe de Travis Green, ils devront se surpasser, car les Devils ont remporté leurs 5 derniers matchs face aux New York Islanders.

Techniquement, les Islanders n’ont même pas besoin de gagner lundi pour se qualifier.

Ils resteront à la troisième place avec une défaite en prolongation si les Capitals perdent et resteront à la deuxième place les wild cards avec une défaite en prolongation, une victoire des Capitals et une défaite de Detroit.

Même une défaite dans le temps réglementaire pourrait les envoyer en play-offs si Washington et Detroit s’inclinent tous les deux dans le temps réglementaire et si Pittsburgh perd également.
Mais gagner leur permettrait de finir sur une note positive.

Credit Photo : Dennis Schneidler-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires