Preview NFL 2021 : Carson Wentz peut-il porter les Indianapolis Colts vers les playoffs ?

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 9 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et d’effectuer une prédiction pour la saison prochaine chaque équipe de la NFL. Aujourd’hui, les Indianapolis Colts.

Les Colts ont terminé la saison sur un bilan de 11 victoires et 5 défaites (2ème AFC Sud), les conduisant vers un match de Wild Card face aux Buffalo Bills de Josh Allen, rencontre perdue sur le score de 27 à 24. À l’issue de la rencontre, Philip Rivers, le quarterback des Colts a tiré sa révérence, laissant un vide au poste de quarterback. Ce vide sera vite comblé avec l’arrivée de Carson Wentz en provenance de Philadelphie. Mais ce dernier, blessé lors du training camp ne devrait pas revenir avant au moins 12 semaines et donc manquera le début de saison. Le poste reviendra de ce fait à Jacob Eason ou Brett Hundley.

La question brûlante pour les Colts en 2021 : Carson Wentz sera-t-il en mesure de retrouver son niveau de 2017 pour emmener les Colts en playoffs à nouveau ?

Carson Wentz : 

Carson Wentz en 2020 :

2 620 yards, 251 passes complétées sur 437 tentées (57.4%), 16 TD pour 15 interceptions.

L’an passé Carson Wentz n’a débuté que 12 rencontres pour finalement laisser sa place au jeune Jalen Hurst, rookie drafté l’an passé par les Eagles. Ce fût sa pire année en terme d’interception avec 15 unités, mais aussi en terme de sacks. Peu aidé par sa O-line, il a été sacké 50 fois. L’attaque des Eagles reposait trop sur sa capacité à lancer et à faire la différence à lui tout seul. Les Eagles ont raté les playoffs et Carson Wentz n’avait qu’une seule issue : partir de Philadelphie.

À Indianapolis, il n’aura pas à être le sauveur et pourra sans doute jouer plus libéré qu’à Philadelphie. Il pourra compter sur une bonne O-line et sur un jeu au sol performant. Mais sa blessure ravive de douloureux souvenirs et pose à nouveau une question inévitable : Carson Wentz pourra-t-il réellement revenir à son niveau de 2017 lorsqu’il avait contribué au parcours des Eagles au Super Bowl ?

Une attaque déjà performante

L’attaque des Colts en 2020 :

451 points marqués soit 28.2 en moyenne. (10ème de NFL)

L’an passé Philip Rivers a pu compter sur une ligne offensive très performante capable de le protéger et d’ouvrir les espaces nécessaires au jeu de course des Colts. Cela a permis à Rivers d’afficher un très bon pourcentage de passe mais aussi de lâcher la balle rapidement. Il y a aussi un équilibre avec un solide jeu de course dirigé par Jonathan Taylor, qui a impressionné en tant que rookie avec 1 169 yards au sol et 12 touchdown au total.

Du côté des receveurs, T.Y Hilton a prolongé d’une année en refusant plus d’argent de Baltimore. Mais Hilton a entamé sa pente descendante, il pourrait de ce fait laisser sa place de receveur numéro 1 à Michael Pittman Jr. qui avait impressionné notamment face à Tennessee avec 7 réception pour 101 yards. Seul soucis : son inconsistance. Pour cette saison, il devra régler cela pour apporter ce que Hilton ne peut plus apporter aux Colts.

Côté Tight Ends, il y a une belle marge de progression également. Jack Doyle et Mo Alie-Cox sont tous deux capables de faire beaucoup mieux que leur saison précédente.

La O-line a été l’un des vrais points forts de cette franchise l’an passé et l’arrivée d’Eric Fisher ne fera que la renforcer. Avec le début du camp d’entraînement, les Colts avaient une place à combler sur une ligne offensive, et c’est le tacle gauche, le plus important, à la suite de la retraite d’Anthony Castonzo. C’est donc chose faite avec l’arrivée de l’ancien des Chiefs. Fisher devait s’aligner à côté du triple guard All-Pro Quenton Nelson, mais il a subi exactement la même blessure au pied que Wentz a subi au début du camp d’entraînement et manquera jusqu’à 12 semaines en fonction de la rapidité avec laquelle il récupère de la chirurgie. Cette O-line sera donc déjà mise sous-pression dès le début de la saison pour protéger le quarterback qui débutera.

La défense : mettre davantage la pression sur le QB adverse

La défense des Colts en 2020 :

362 points encaisses, soit 22.6 points en moyenne. (10ème en NFL)

Les Colts n’ont pas suffisamment fait pression sur le quart-arrière des Bills de Buffalo Josh Allen lors de la défaite en séries éliminatoires. Le pass rush était principalement l’affaire du plaqueur défensif All-Pro DeForest Buckner, dont les 26 coups sur les quarterback étaient plus de deux fois plus nombreux que les deux joueurs suivants, Justin Houston et Denico Autry. Mais les Colts ont pris conscience de cette « faiblesse » dans leur jeux défensif pour le travailler d’avantage. Il faudra sans doute un peu de temps pour que tout fonctionne correctement.

Pour le reste, les Colts ont gardé et prolongé le linebacker, Darius Leonard avec un contrat record il y a quelques jours de cela. “The Maniac” est le coeur et le symbole de cette défense en 4-3, la rendant redoutable.

En couverture, Kenny Moore II est l’un des meilleurs de la NFL, et le vétéran Xavier Rhodes a prolongé pour une autre année après une solide saison. Le cornerback de troisième année Rock Ya-Sin a toujours du mal à trop utiliser ses mains et à être pénalisé. Le safety Julian Blackmon a réalisé quelques actions déterminante au début de sa carrière de rookie et a terminé la saison en tant que pièce clé. Le fait que les Colts aient drafté un autre safety avec Shawn Davis suggère qu’ils aimeraient en voir plus de Khari Willis, qui a du mal à couvrir.

Une prédiction : Les Colts peuvent-ils retrouver les playoffs ?

Les Colts sont une équipe plutôt complète à tous les postes et solide défensivement. Ils termineront à coup sûr deuxième de l’AFC Sud derrière les Titans. Mais l’absence de certitude concernant Carson Wentz et de son réel état de forme à la sortie de sa blessure ne permet sans doute pas d’envisager une place en Wild Card cette saison.

Les Colts ne sont pas très loin d’être une franchise pouvant aller lutter pour une place au Super Bowl, mais cette saison ressemble à une saison de transition pour les hommes de Frank Reich.

 

 

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires