Max Scherzer sur le monticule du Game 3 des World Series

par 3 minutes de lecture
Max Scherzer
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans le sillage d’une Série mondiale actuellement à égalité à un match partout, tous les regards se tournent vers le match 3, où le lanceur vétéran Max Scherzer doit prendre le monticule pour les Rangers du Texas contre les Diamondbacks de l’Arizona.

L’impatience est palpable, non seulement en raison de la situation critique dans laquelle se trouve la série, mais aussi en raison de l’intrigue que Max Scherzer lui-même apporte à la table. Son parcours à travers les blessures et la convalescence jusqu’à ce moment important sous les feux de la rampe témoigne de son statut d’élite durable dans la MLB.

Le retour en forme de Scherzer

Le parcours de Max Scherzer jusqu’au troisième match a été jalonné de défis et de triomphes. Après une interruption en raison d’une élongation musculaire à l’épaule, Scherzer a fait un retour remarquable lors de la série de championnat de la Ligue américaine contre les Astros de Houston. Malgré la période d’inactivité, il a réalisé une performance remarquable lors du septième match, qui a été décisif pour la qualification, préparant ainsi le terrain pour sa prochaine apparition. La résilience du droitier de 39 ans et sa capacité à rebondir constituent un récit d’espoir et de détermination qui ajoute une couche de drame humain au spectacle sportif.

Son premier départ depuis la pause, le 12 septembre lors de l’ALCS, n’a pas été facile, puisqu’il a accordé cinq points en quatre manches.

Toutefois, sa capacité à se réajuster, comme en témoigne le fait qu’il a retiré les deux derniers frappeurs qu’il a affrontés lors de cette sortie, témoigne du sang-froid et de la capacité d’adaptation d’un vétéran. L’acquisition des Rangers auprès des Mets de New York à la date limite des échanges s’est avérée être une décision stratégique, offrant un mélange d’expérience et de ténacité à l’équipe de lanceurs des Rangers.

Le décor est planté pour le troisième match

Alors que les World Series se déroulent en Arizona, la tension monte d’un cran. Les Diamondbacks, qui sortent d’une victoire dominante de 9-1 dans le deuxième match, cherchent à poursuivre sur leur lancée. De leur côté, les Rangers cherchent à réaffirmer leur domination avec Max Scherzer à la tête de la charge.

Le contraste entre le chevronné Scherzer et le droitier débutant des Diamondbacks, Brandon Pfaadt, qui doit également débuter le troisième match, constitue une toile de fond passionnante pour la suite des événements. Pfaadt, malgré son statut de débutant, a une ERA prometteuse de 2,70 en post-saison et fait partie de la formule gagnante des Diamondbacks en post-saison.

L’affrontement est plus qu’un concours de compétences – c’est un choc de récits, un mélange d’expérience et de vigueur juvénile, avec en toile de fond un championnat sur le fil du rasoir. Max Scherzer, avec une ERA de 3,89 en 29 apparitions en playoffs, apporte une grande expérience, y compris des participations à la Série mondiale avec Détroit et Washington.

Sa sortie sans décision en 2012 et sa victoire dans le premier match de la Série mondiale 2019 ajoutent une couche de profondeur à son récit de la Série mondiale.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires