Discussion sur l’avenir de Kyrie Irving au sein de la NBPA

par 4 minutes de lecture
Irving
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

L’avenir de Kyrie Irving s’assombrit encore un peu plus. Après avoir été suspendu par son club, c’est maintenant le Syndicat des joueurs, la NBPA, qui étudie les suites à donner à cette affaire.

Les Brooklyn Nets ont suspendu Kyrie Irving sans salaire pour un minimum de cinq matchs jeudi soir, et la suspension peut se poursuivre indéfiniment jusqu’à ce qu’il ait satisfait à six mesures pour tenter de remédier à la situation. Nike a rompu son contrat avec le joueur.

C’est maintenant au tour de la NBPA, le syndicat des joueurs, de se demander quelles décisions prendre lorsque le leader d’un syndicat devient le visage d’une crise ?

« Nous avons eu beaucoup d’engagement sur cette question tout au long de la semaine et nous pensons qu’il est préférable de prendre du recul et de réfléchir avant d’agir », a déclaré CJ McCollum.

« Je pense moi-même qu’il est important pour moi de continuer à recueillir plus d’informations, mais il est également important pour moi de permettre à la situation de continuer à se dérouler. »

Les autres vice-présidents du CE doivent évaluer si Kyrie Irving est toujours apte à représenter les joueurs. Le vice-président Malcolm Brogdon a déclaré qu’il est vital que chaque membre du CE reflète les valeurs de l’organisation.

« Absolument, et nous savons que Kyrie est une bonne personne », a déclaré Malcolm Brogdon à The Athletic. « Il est revenu , s’est excusé et ce qu’il doit arriver arrivera à partir de là. »

Image

Mais les vice-présidents ont eu du mal à suivre l’évolution de la situation, car ils doivent concilier leurs devoirs de joueurs avec leur rôle au sein du comité.

« Pour nous, c’est juste une question d’éducation et de compréhension et nous essayons de protéger nos joueurs également. Il s’agit de traiter avec les deux parties », a déclaré Grant Williams, vice-président de la NBPA.

« Vous devez faire de votre mieux pour comprendre les informations qui sont actuellement disponibles et vous ne cautionnez aucun type de discours de haine et d’antisémitisme ou quoi que ce soit de ce genre. »

L’association des joueurs observe et consulte généralement, car elle n’a pas d’autorité formelle sur les équipes. Mais le comité exécutif de la NBPA a le droit de révoquer un membre de son conseil. Pour pouvoir se présenter au comité, un membre doit être en règle et avoir signé un contrat NBA standard.

« Nous sommes différents de son employeur ou de son partenaire commercial. Je pense que pour nous, en tant que syndicat, nous avons des devoirs et des responsabilités envers tous nos membres, quelles que soient les circonstances ou les situations qui peuvent se produire », a déclaré McCollum.

« Dans ce cas particulier, Kyrie a été élu en 2020 et c’était un mandat de trois ans et c’est l’étendue de la situation dans laquelle nous sommes avec cela.

Je suis sûr qu’il y a des choses que j’aurais aimé gérer différemment par rapport à la situation, y compris Kyrie Irving. Mais nous allons de l’avant maintenant.

Je pense que nous allons dans la bonne direction et j’espère que nous pourrons laisser tout cela derrière nous et continuer à nous éduquer sur les nombreux problèmes qui ont continué à se produire et sur les façons dont la communauté juive a été affectée.

Trouver des moyens de continuer à montrer aux gens de tous les horizons que nous les soutenons. Sachez que nous sommes là pour les aider, que nous sommes là pour condamner toute haine à leur égard. »

Une situation inédite donc pour la NBPA et ses dirigeants qui s’en seraient bien passés, eux qui doivent renégocier la nouvelle convention. Kyrie Irving a les cartes en main et le soutien de ses pairs. A lui d’agir maintenant.

Image

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires