WNBA : Sabrina Ionescu une perle au Liberty

par 4 minutes de lecture
Sabrina Ionescu
par 4 minutes de lecture

Parmi les nouveaux talents évoluant sur les parquets WNBA, Sabrina Ionescu la meneuse des New York Liberty a tout pour devenir une méga star de la ligue féminine US.

Née dans une famille d’émigrés roumains ayant fui la dictature de Ceaușescu , la jeune Sabrina a commencé par exploiter ses talents en affrontant sur les playground des garçons plus âgés en 1 contre 1.

Intégrant en 2016 le programme de l’université d’Oregon Ducks située à Eugene (au sud de Portland), elle finit sa première saison avec 14,6 points, 6,6 rebonds et 5,5 passes de moyenne et est élue meilleure étudiante de première année du PAC-12 (la Conférence du Pacifique regroupant 12 universités)

Lors de sa deuxième saison freshman avec les Ducks, Sabrina Ionescu totalise 19,7 points,6,7 rebonds et 7,8 passes décisives et permet à son université d’obtenir pour la première fois de son histoire la place de tête de série numéro 1 au tournoi PAC-12 puis de remporter le tournoi ce que les Ducks n’avaient plus réussi depuis 2000. Sabrina Ionescu devient cette année là la basketteuse universitaire ayant totalisé le plus de triple-double de tous les temps (10) Elle est aussi élue joueuse de l’année PAC-12.

Pour sa 3e saison avec les Ducks en tant que junior, elle s’empare du record all-time des triple doubles pour un joueur universitaire. Après avoir de nouveau remporté le tournoi PAC-12, elle mène son équipe jusqu’au Final Four. Elles seront battues par Baylor les futures championnes. Sabrina Ionescu est désignée All-American First Team par ESPN.

A l’issue de sa 4e et dernière année, Sabrina qui a alors 23 ans glane trophées individuels et records.

Avec un total de 26 triple double, Sabrina Ionescu devient la joueuse universitaire en ayant totalisé le plus de tous les temps (Hommes et femmes compris). En outre, elle devient la première et seule joueuse NCAA à avoir marqué 2000 points, pris 1000 rebonds et fait 1000 passes décisives. Kobe Bryant qui vient régulièrement avec sa fille Giannz la voir jouer en fera sa protégée. Après l’accident tragique du 24 janvier 2020 qui coûtera la vie au Black Mamba et à Gigi, Sabrina participera au vibrant hommage qui leur sera rendu un mois plus tard.

Le 17 avril 2020, lors de la draft dont elle est le first pick, elle est choisi par les New York Liberty pour occuper le poste de meneur. Elle ne tardera pas dès sa première saison en WNBA à faire parler d’elle dans la bulle de Bradenton avec 33 points à 11/20 lors de son 2e match. Hélas, une blessure à la cheville au match suivant la contraindra à mettre fin à sa saison.

Lors de sa saison sophomore, dès son 6e match en carrière, Sabrina Ionescu devient la plus jeune joueuse all time (à 23 ans et 164 jours) et la 9e joueuse WNBA à inscrire un triple double. Elle rejoint Sheryl Swoopes, seule fille de la ligue a en totaliser 2, Lisa Leslie, Chelsea Gray, Courtney Vandersloot et autre Candace Parker dans ce cercle très fermé. Avec 11,7 points, 5,7 rebonds et 6,1 passes décisives, Sabrina Ionescu conduit les Liberty jusqu’aux Playoffs où elles seront éliminées de justesse au premier tour par les futures finalistes du Phoenix Mercury 83 à 82. Autour de 14 points, elle cumulera un total de 11 passes décisives dans ce match.

Ambassadrice pour le futur du basketball féminin, Sabrina du haut de ses 1m80, peut assurément  vite franchir un palier et attirer encore plus la lumière des projecteurs. Sa franchise ne s’est pas trompée et a activé sa Team Option afin de la conserver une année supplémentaire, en prévision de lui faire signer un contrat longue durée.

On attend maintenant son prochain triple-double et pourquoi pas un nouveau record all-time pour cette joueuse d’exception.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires