La NBA travaille conjointement avec la WNBA pour obtenir la libération de Brittney Griner

par 3 minutes de lecture
Brittney Griner WNBA / NBA
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Lors d’une interview télévisée, le commissionner de la NBA Adam Silver a assuré que la NBA et la WNBA travaillaient main dans la main pour que Brittney Griner soit rapatriée au plus vite aux États-Unis.

La nouvelle est tombée comme un coup de massue : la Russie a étendu d’un mois la détention de Brittney Griner, joueuse des Phoenix Mercury. Cette affaire pollue le début de saison WNBA et prend de l’ampleur.

Reçu à la télévision américaine juste avant la loterie, Adam Silver s’est exprimé sur la situation. Le Commissionner a expliqué que la NBA et la WNBA étaient des organisations jumelles et que la NBA se joignait aux efforts de la WNBA pour faire revenir la joueuse sur le territoire.

NBA et WNBA

La NBA fait appel à des experts

Étant donné que nous avons à faire à une situation délicate, des dispositions s’imposent. Pour ce faire, Adam Silver et la NBA ont contacté différents experts pour avoir une marche à suivre crédible et surtout avoir une approche pacifiste avec la Russie :

« Nous sommes en contact avec la Maison Blanche, le Ministère des Affaires Étrangères, des négociateurs d’otages, chaque niveau du gouvernement mais également dans le secteur privé. Notre objectif numéro 1 est la santé et la sécurité de Brittney et faire en sorte qu’elle sorte du territoire russe ».

Des mots accentués par le Ministère des Affaires Étrangères qui a, également, indiqué ce mardi qu’il insistait pour avoir des contacts réguliers avec la joueuse. À ce propos, un membre du Consulat américain à Moscou a pu rencontrer la joueuse la semaine dernière :

« Cet agent consulaire est reparti avec l’impression que Brittney Griner se porte aussi bien que l’on pourrait s’y attendre dans des conditions qui ne peuvent être décrites que comme extrêmement difficiles. Mais des contacts sporadiques ne sont pas satisfaisants. Il se peut également que cela ne soit pas conforme à la Convention de Vienne à laquelle la Russie a souscrit. »

Le porte-parole du ministère Ned Price a indique qu’Antony Blinken s’est entretenu avec la femme de Brittney Griner récemment :

« Il a réitéré la priorité que nous accordons à la libération de tous les Américains dans le monde, y compris Brittney Griner dans le cas de la Russie, Paul Whelan dans le cas de la Russie, ces Américains que nous considérons comme injustement détenus. Cela a été une priorité du secrétaire Blinken depuis les premiers jours de son mandat ».

Cet épisode épineux se poursuit malgré des tentatives des deux ligues de faire revenir la joueuse. Cette affaire est devenu une affaire d’État et c’est tout le pays qui oeuvre pour le retour d’une des meilleures joueuses du pays.

Brittney Griner WNBA / NBA

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires