Vancouver renverse Edmonton et mène 1-0

par 4 minutes de lecture
Vancouver Canucks
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

À l’occasion de ce Game 1, les Vancouver Canucks se sont fait peur, mais ont fait preuve de caractère et gagnent un match où ils étaient menés 4-1 face aux Oilers

Quel match entre les Canucks et Edmonton !

On a d’abord vu des Oilers entreprenant en première période, avec 10 tirs tentés qui mèneront aux deux premiers buts de la partie inscrits respectivement par Zach Hyman et Mattias Ekholm. Et comme souvent dans ses playoffs pour Edmonton, le premier but est inscrit en supériorité numérique.

Sur toutes les équipes inscrites en playoffs, Edmonton est celle qui a mis le plus de buts en supériorité numérique, à savoir 10. Des équipes spéciales qui, depuis le début de la saison, ne cessent d’être ultra efficaces.

Pour ce qui est de la deuxième période, les choses ne vont pas s’arranger pour Vancouver. Malgré un but de Dakota Joshua au bout de seulement 53 secondes de jeu, Vancouver va petit à petit sombrer, et notamment le gardien letton Artur Silovs.

Avec en deuxième période seulement 4 tirs tentés par Edmonton, le gardien de Vancouver va laisser deux buts passés, ce qui donnera un pourcentage d’arrêt de 50 %, inconcevable pour un gardien en playoffs. Avec ses deux buts inscrits par Cody Ceci et le doublé pour Zach Hyman, on se dit que Vancouver ne gagnera pas ce premier match et laissera Edmonton dominer jusqu’à la fin.

Et là … Retournement complet de situation. Vancouver va inscrire le but du 4-2 à 3 minutes de la fin du deuxième tiers par l’intermédiaire de Elias Lindholm. Arrive la troisième période et ce que prépare Vancouver laissera les Oilers bouche bée.

Début de troisième période, J.T. Miller réduit la marque à 4-3 au bout de 10 minutes de jeu. On sent que les Oilers deviennent beaucoup moins sereins que sur le début de match. La furia des Canucks va complètement embarquer la Rogers Arena et les supporters qui vont pousser et mettre une énorme pression sur le gardien des Oilers, Stuart Skinner.

L’égalisation viendra du solide défenseur Nikita Zadorov avec un slapshot d’une puissance phénoménale qui laissera Skinner sans voix. À ce moment-là, le momentum est totalement du côté de Vancouver et ils ne vont pas se gêner pour en profiter.

« Il y a beaucoup de confiance dans ce groupe. Nous l’avons déjà fait à Nashville », a déclaré le défenseur des Canucks Nikita Zadorov. « Je ne pense pas que quiconque abandonne. Même quand nous étions menés 4-1, nous restions positifs parce que nous aimions notre jeu à 5 contre 5. Ils ont eu quelques rebonds, ils ont beaucoup de talent, ils vont saisir leurs chances, mais il faut donner du crédit à tous les gars dans cette salle, et Arturs [Silvos] s’est tenu avec nous à la fin, aussi. C’est donc une belle victoire d’équipe, c’est sûr ».

39 secondes plus tard, Conor Garland donne l’avantage aux Canucks dans une ambiance indescriptible. Les Canucks ont complètement retourné la situation et valident cette victoire au combien méritée. L’entraîneur des Oilers, lui, ne pense pas que son équipe a été inférieure face aux Canucks.

« Je ne pense pas que l’on puisse diviser ce match entre la première et la deuxième mi-temps », a déclaré Knoblauch. « En première mi-temps, nous avions une avance considérable de 4-1, mais est-ce que je pense que nous étions tellement meilleurs qu’eux ? [Stuart Skinner a fait quelques arrêts importants. On pense à l’échappée, puis à la supériorité numérique et au but, mais à 5 contre 5, je ne pense pas que nous ayons été meilleurs qu’eux.

Avec ce résultat, on a hâte de voir comment va se dérouler cette série. Car si deux équipes comptent bien vendre cher leur peau, ce sont bien ses deux là.

Credit Photo : Bob Frid-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires