Top 3 des pires transferts de l’hiver

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans la quête du ticket pour les phases finales, certaines équipes ont tenté de se renforcer ces derniers mois. Mais pour quelques franchises, cette période de transfert n’a pas forcément été réussie.

Après le Top 3 des meilleurs transferts, l’objectivité oblige de réaliser ce qu’on pourrait appeler un Flop 3 des transferts les moins concluants de cet hiver. Des attaquants perdus devant la cage, des top player aux abonnés absents, voici la liste non-exhaustive des joueurs transférés ces dernières semaines qui déçoivent :

Quand New-York décide d’aller chercher le top scorer des Canucks en janvier, beaucoup y voient un investissement intéressant qui serait bénéfique à l’équipe. Pourtant Horvat n’a pas vraiment apporté aux Islanders ou du moins n’a pas apporté assez par rapport à son début de saison à Vancouver. Le Canadien a seulement inscrit 11 points en 24 matchs (6 buts et 5 passses) alors qu’il est le joueur qui passe le plus de temps sur la glace sur la plupart de la rencontre. Un bilan moyen qu’Horvat va devoir améliorer si les Islanders atteignent les Playoffs.

Avant son transfert à New-York, Bo Horvat comptait 54 points en 49 matchs.

Alors qu’il excellait cette saison mais aussi la saison dernière avec les Sharks de San Jose, l’attaquant semble avoir perdu de sa superbe depuis son arrivée à New Jersey. Tout comme Horvat, son transfert visait à renforcer l’équipe pour la fin de saison mais cela ne se passe pas comme prévu. Le Suisse n’a mis que 7 points en 14 rencontres avec les Devils. Avant d’arrivée dans la franchise, il en était à 52 points en 57 matchs. Fort heureusement pour lui, le reste de l’équipe continue à être solide. Hughes, Bratt et Hischier suffisent pour l’instant à sauver les meubles.

Malgré ce mauvais départ, le but de la victoire contre les Rangers permet à Meier de s’intégrer un peu plus au collectif.

3 petits points en 14 matchs. C’est ce que l’attaquant de 31 ans a proposé à Pittsburgh depuis son arrivée. Rétrogradé en troisième ligne avec Danton Heinen et Jeff Carter, Mikael Granlund est loin d’être à la hauteur de ce que Mike Sullyvan espérait de lui. Quasiment inexistant offensivement, Granlund n’arrive pas à se faire à la PPG Arena. Le Finlandais se fait beaucoup critiquer sur les réseaux sociaux, sachant que Pittsburgh a échangé un choix de second round pour son contrat.

Depuis son transfert Granlund joue environ 12 à 13 minutes par matchs.

Les 3 selectionnés ne sont pas forcément les seuls à ne pas cocher les cases. D’autres joueurs sont aussi en difficulté en cette fin de saison. Courage messieurs, il ne reste plus que 2 mois avant la pause estivale.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires