Tom Fitzgerald : « Nous savions que nous allions régresser sur certains aspects »

par 3 minutes de lecture
Devils
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Demi-finalistes de conférence l’an dernier, les Devils du New-Jersey pourraient ne pas disputer les playoffs cette saison.

Un véritable revers pour cette équipe jeune et en pleine croissance. Mais la réussite de la saison précédente avait sans aucun doute donné des idées et des ambitions à cette équipe même si les départs et blessures ont altéré tout cela au cours de la saison.

Le directeur général de l’équipe, Tom Fitzgerald s’est entretenu avec Pierre LeBrun de The Athletic sur cette saison difficile sur le plan sportif. Il reconnait que l’équipe se préparait à une régression dans certains domaines mais sans doute pas autant que cela.

« C’est difficile. Ce n’est pas l’endroit où nous pensions être. Nous savions que nous ferions un pas en arrière dans certains domaines, mais nous étions persuadés que le manque d’expérience en fin de match serait récompensé par l’expérience que ces jeunes joueurs acquièrent cette année.
Nous acceptons leurs erreurs. Nous pensons qu’ils deviendront tôt ou tard d’excellents jeunes défenseurs dans cette ligue. Mais la réalité, c’est qu’ils sont jeunes. »

Pas question de mettre les blessures comme excuse

Lorsqu’une équipe sort d’une saison aussi réussie, la saison d’après est souvent pleine de défis. Les attentes sont plus élevées, les adversaires vous attendent davantage et la réussite et la continuité que vous aviez la saison précédente disparait d’un seul coup.

Et comme les blessures arrivent souvent en cascade, c’est très souvent l’excuse n°1 employée par bon nombre de directeur généraux. Mais ce n’est pas le cas pour Fitzgerald, préférant mettre en avant les améliorations potentielles dans plusieurs domaines :

« Cela perturbe le rythme, la continuité », a-t-il déclaré. « L’année dernière, nous n’avons pas eu de blessures, ou presque. C’est la réalité. Les blessures sont réelles. Mais ce n’est absolument pas la raison pour laquelle nous nous trouvons dans cet endroit, en train de gratter et de griffer pour essayer d’accéder aux séries éliminatoires.

« Je pense simplement qu’il y a beaucoup de domaines dans lesquels nous devrions être meilleurs. »

Techniquement, les Devils ne sont pas encore hors course pour les séries éliminatoires avec seulement 5 points de retard sur les Capitals actuellement à la dernière place qualificative. Mais la dynamique de la saison et celle des derniers match n’appellent pas à de l’optimisme pour les 10 derniers matchs restants.

On dit qu’il faut reculer pour mieux sauter.

 

Credit Photo : Dennis Schneidler-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires