Seattle Kraken, l’année de la confirmation ?

par 4 minutes de lecture
seattle kraken
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Seattle Kraken ont connu une saison 2022-2023 pour le moins surprenante.

Ils ont terminé au 4e rang de la division Pacifique avec 100 points au compteur en obtenant donc une wild-card à la clé. Les play-offs ont démontré qu’ils étaient une équipe redoutable que personne n’a vu venir en éliminant en 7 rencontres les ex champions en titre, l’Avalanche du Colorado avant de perdre au second tour face aux Dallas Stars en 7 matchs. Qu’adviendra-t-il des Seattle Kraken après une saison pleine de réussite ?

Les Seattle Kraken ont connu une saison aussi bien prolifique sur le plan collectif avec une première participation en play-offs de leur histoire tout en s’offrant l’Avalanche du Colorado qui défendait son titre lors de ces play-offs; mais également sur le plan personnel de certains joueurs. C’est le cas de Jared McCann qui a connu la saison la plus prolifique de sa carrière avec 40 buts inscrits et 30 assistances pour un total de 70 points en 79 matchs joués la saison dernière. Il a réussi à s’établir comme l’attaquant dont les Seattle Kraken avaient besoin, eux qui manquaient d’étincelles offensives. McCann a été épaulé avec brio par nul autre que Matthew Beniers. Matty Beniers a connu une impressionnante saison « rookie » en affichant des stats plus qu’honorables avec 57 points (24 buts et 33 passes décisives) en 80 matchs, ce qui lui a valu l’honneur de remporter le trophée Calder, trophée décerné à la meilleure recrue de la saison régulière. Quant à leur compagnon de trio, Jordan Eberle, il a connu une honorable saison avec 20 buts, 43 assistances en 82 parties.

Enfin, la plus grosse sensation de la saison des Seattle Kraken est le défenseur canadien de 26 ans, Vince Dunn. Dunn a connu une incroyable saison établissant ses records personnels avec 64 points, dont 14 buts et 50 assistances en 81 parties jouées. Il s’est donc lui aussi établi comme le défenseur de première paire dont les Seattle Kraken avaient tant besoin.

Les changements pour la saison 2023-2024 des Seattle Kraken

 

L’intersaison des Seattle Kraken a plutôt été calme dans l’ensemble. Concernant les départs, les Seattle Kraken ont enregistré des pertes minimes avec les départs de Morgan Geekie, Ryan Donato et Carson Soucy tandis que les pertes les plus influentes sont celles de Daniel Sprong, Joonas Donskoi qui a pris la décision de raccrocher les patins tandis que Martin Jones, en tandem avec Philipp Grubauer, prend le chemin de Toronto.

À l’inverse, les Seattle Kraken se sont renforcés avec l’acquisition de Brian Dumoulin en défense pour épauler comme il se doit Vince Dunn sur le côté gauche tandis que Devin Shore, Kailer Yamamoto et notre français Pierre-Édouard Bellemare (cf : Pierre-Édouard Bellemare signe 1 an chez les Kraken) sont venus s’ajouter à l’offensive du Kraken pour la saison prochaine.

Les Seattle Kraken vont-ils confirmer cette saison ?

 

Les Seattle Kraken n’ont pas le choix, ils vont devoir s’affirmer comme nouvelle puissance dans la ligue. Cette confirmation passera avant tout par l’éclat individuel de leur noyau avec Dunn, Beniers et McCann tandis que leurs coéquipiers vont devoir s’affirmer et se montrer à la hauteur des attentes placées dans cette équipe des Seattle Kraken, comme à l’image d’André Burakovsky, miné par les blessures la saison dernière. Il devra lui aussi se montrer à la hauteur des attentes placées en lui afin de devenir l’atout indéniable tant attendu des Seattle Kraken. De plus, les Seattle Kraken ont opté pour un ajout d’expérience avec la plupart de leurs nouvelles arrivées tout en palliant les quelques départs.

Malgré tout, la véritable interrogation concernant le Kraken sera centrée vers leur tandem de gardiens constitué de Joey Daccord et Philipp Grubauer. Ils vont devoir être plus réguliers et performants si le Kraken veulent aspirer à plus qu’un second tour de play-offs la saison prochaine au risque de stagner lors de cette saison de confirmation pour le Kraken.

 

Credit: Perry Nelson-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires