SJ Sharks : Rien à signaler en 2022

par 4 minutes de lecture
Sharks
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Comme chaque jour, TFA revient pour vous sur la saison d’une des équipes de la NHL. On part aujourd’hui chez les Sharks de San José.

Lacher au pire moment

A 17 matchs de la fin de saison, San José était dans le milieu de tableau, toujours dans la course en playoffs après 65 matchs sans réelle dynamique positive ou négative.

Mais seulement, les Sharks ont perdu 14 de ces 17 matchs dont des défaites contre Arizona ou contre Anaheim, des équipes plus faibles sur le papier.

Ils finissent finalement à la 12e place de la conférence Ouest, à 20 points de la première équipe qualifiée, Nashville. Un résultat assez décevant mais logique au vu de la physionomie de la saison. Les Sharks ont gagné 32 matchs pour 77 points au total et ne participent pas aux playoffs pour la troisième fois consécutive. Le départ de Joe Pavelski à Dallas a affecté la franchise californienne.

La satisfaction : Timo Meier

L’ailier suisse Timo Meier a fait de sa sixième saison en NHL un réel succès. 76 points en 77 matchs pour le natif d’Heriseau. Une performance et un niveau que Meier n’avait vraiment jamais trouvé en NHL hormis lors de la saison 2018-2019 où il avait marqué 35 buts dont 5 en playoffs avant d’être éliminé en finales de conférence Ouest par les Blues.

Meier a également écrit l’histoire en janvier contre les Kings. Le suisse n’a pas marqué 3, 4 mais bien 5 buts pour permettre aux Sharks de s’imposer 6 à 2.

Seuls cinq joueurs ont été capables de réaliser ce genre de performance durant les 25 dernières années : Mika Zibanejad (Rangers), Patrik Laine (Winnipeg), Johan Franzen (Detroit) et Marian Gaborik (Minnesota).

Il est aujourd’hui le cinquième meilleur pointeur suisse de l’histoire avec 123 buts et 141 passes derrière Roman Josi, Kevin Fiala, Mark Streit et Nino Niederreiter. Belle prouesse à seulement 25 ans.

La surprise : L’histoire de SJSharksFR

Tout commence lorsque la franchise californienne décide de lancer un jeu concours pour faire gagner un palet de la franchise dédicacée par Patrick Marleau, légende de l’équipe et joueur ayant joué le plus de matchs dans l’histoire de la NHL.

Le CM du compte fan français des Sharks a tenté sa chance malgré le fait que le concours soit réservé aux canadiens et aux américains en laissant un commentaire promettant de payer les frais de port si il gagnait.

Le commentaire a vite tapé dans l’oeil de Jonathan Becher, le président des Sharks ni plus ni moins. Ce dernier a décidé d’envoyer au CM tout un lot d’habits, de palets, et de cartes dédicacés de son équipe.

Une reconnaissance pour le travail fourni et un signe d’espoir pour toute la communauté NHL française.

La déception : La profondeur offensive

30e attaque de la NHL, les Sharks ont déçu dans la zone adverse cette saison. Hormis Meier (35 buts) , Thomas Hertl (34 buts) et Logan Couture (23 buts), aucun autre joueur du roster n’a marqué plus de 20 fois cette saison.

En 2018-2019, il y en avait cinq par exemple. Même les jeunes attaquants les plus jeunes comme Jonathan Dahlen ou Alexander Barbaranov n’ont pas vraiment montré de fougue particulière.

Au niveau des équipes de la NHL, San José était la quatrième avec le moins de buts et la 7e avec le moins de tirs cadrés par match.

L’été à venir : Draft & FA

Les gros contrats restent à San José. Brent Burns, Erik Karlsson, Marc Edouard Vlasic et Logan Couture prennent 41.8% du cap space de l’équipe et n’ont plus vraiment le rendement attendu. Ils pourraient être échangés à des équipes comme Arizona ou Seattle, prêtes à absorber leurs exorbitants salaires.

Surtout que le GM de la franchise, Jonathan Becher va devoir resigner Mario Ferraro, un joueur prometteur qui pourrait demander quatre à cinq millions de dollars l’année.

Plusieurs jeunes comme Noah Gregor ou Jonathan Dahlen sont aussi agents libres restreints.

Pour la draft, Jonathan Lekkerimaki semble être le joueur le plus enclin à être choisi par San José avec le onzième pick. Le suédois combine très bien avec William Eklund pour le club suédois de Djugardens.

 

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires