Retrouvailles possibles : le gardien vétéran Brian Elliott observé par les Maple Leafs de Toronto

par 3 minutes de lecture
Brian Elliott
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Le marché des agents libres sans restriction de la LNH pour les gardiens de but est loin d’être en plein essor, les choix restants étant largement confinés aux remplaçants vétérans.

Cependant, même ce maigre échantillon peut encore offrir une bouée de sauvetage pour un vétéran chevronné, comme le rapporte Larry Brooks du New York Post.

Ses affirmations indiquent que le gardien de but de 38 ans, Brian Elliott, pourrait bientôt se retrouver à enfiler le bleu et blanc pour les Maple Leafs de Toronto.

Brian Elliott, un vétéran de 16 saisons dans la LNH, a honoré les patinoires de six équipes différentes, dont la dernière en date est celle de Tampa Bay. Au cours de ses deux saisons avec le Lightning, Elliott a affiché une moyenne de buts alloués (GAA) de 2,96 et un pourcentage d’arrêts (SV%) de 0,900 sur 41 matchs.

Bien que ces chiffres ne soient pas les plus éblouissants, il est important de noter qu’il n’a dépassé la barre des 0,900 SV% qu’une seule fois au cours des quatre dernières saisons.

À première vue, l’intérêt des Maple Leafs peut sembler surprenant. Cependant, lorsqu’on le considère à la lumière de leur effectif actuel des gardiens de but, la justification devient claire.

Joseph Woll, leur remplaçant projeté, a une expérience limitée dans la LNH avec seulement 11 apparitions en saison régulière. Matt Murray, bien qu’il fasse toujours techniquement partie de l’organisation, semble une perspective peu probable pour la saison 2023-24, compte tenu de la situation précaire du plafond salarial de Toronto.

De plus, les autres gardiens sous contrat de Toronto – Dennis Hildeby, Artur Akhtyamov, Keith Petruzzelli et Vyacheslav Peksa – n’apportent aucune expérience dans la LNH.

Seuls Petruzzelli et Hildeby ont de l’expérience dans la AHL, et compter sur eux pour les tâches dans la LNH en cas de blessure d’Ilya Samsonov ou de Woll pourrait s’avérer un pari.

C’est là que la valeur potentielle d’Elliott entre en jeu. Peu susceptible de jouer dans la AHL à ce stade de sa carrière, Elliott pourrait être officiellement assigné aux Marlies de Toronto de la LAH sans jamais chausser ses patins pour un match. Au contraire, il maintiendrait sa préparation grâce à des séances d’entraînement régulières, reflétant l’approche que les Leafs ont adoptée avec Wayne Simmonds pendant les longues périodes de la saison dernière.

Un tel rôle ne promet peut-être pas la vedette, mais il offre à Elliott l’occasion de signer avec l’équipe de sa ville natale, ajoutant potentiellement quelques apparitions supplémentaires dans la LNH à son CV.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires