Preview NHL – Colorado Avalanche : L’avalanche est-il prêt à refaire tomber ses adversaires ?

par 5 minutes de lecture
Colorado Avalanche
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

On attendait rien d’autre que revoir l’Avalanche remporter la Conférence Ouest en 2022.

Force a été de constater que la défaite surprise au premier tour des Séries contre le Kraken fait tâche. Les coéquipiers de MacKinnon ont terminé champion de la Division Centrale, 3ème de la conférence, et rien ne laissait penser qu’ils seraient surpris par une défense très solide de Seattle. Un piège tendu par leur ancien goalie, en la personne de Philipp Grubauer. Déterminés à faire mieux cette saison, les coéquipiers du Capitaine Landeskog devront une nouvelle fois faire sans ce dernier, qui sera absent pour la saison et une opération du genou.

Qu’est ce qui a conduit à cette mésaventure ?

Les Avalanche sont dans leurs standards depuis 5 ans en saison régulière, dans le Top 10 de la LNH en termes de résultats. On voyait même l’équipe monter en puissance en fin de saison, et se préparer à la conquête d’un deuxième titre de suite.

D’un point de vue scoring, Mikko Rantanen a pris les devants cette avec 105 points marqués, d’autant que MacKinnon en a produit 107, et atteint pour la première fois en Ligue Nationale les 100 points en une campagne. Ils ont été bien épaulés par Lehkonen, Compher, et Makar, qui toutefois a assuré moins de rendement que lors de sa saison dernière très complète qui lui a permis, en plus du titre, de glaner un trophée Norris, et un Conn Smythe. Parmi les difficultés rencontrées en 2022/2023, la mauvaise gestion des infériorités numériques, la gestion du cas Nichushkin qui a quitté l’effectif pendant la campagne de playoffs.

Aussi, ils ont débauché beaucoup d’énergie à se replacer dans la course aux Series, et être en bonne position. En effet, l’Avalanche a été la meilleure équipe post All Star Game. A l’inverse, on a senti que cette débauche d’énergie s’est ressentie dès le début des Playoffs, et n’ont pas su revenir après avoir été menés 1 à 0, puis 3 à 1.

Enfin, on les voyait s’imposer lorsqu’ils sont revenus à 3 partout. On a senti un MacKinnon émoussé, et pas au niveau de la saison 2022, ni celle des précédentes. Seul Mikko Rantanen a eu un rendement All Star, et comme nous le savons, être seul ne suffit pas à gagner un titre.

Les changements d’intersaison

Il reste deux ans de contrat à Rantanen et Devon Toews pour pouvoir tenter quelques paris d’équilibrage pour cette saison. On a pu voir très récemment arriver Tomas Tatar pour une saison, un apport de qualité non négligeable comme une cerise apportée à un gateau délicieux.

La plus grosse signature est celle de Ross Colton, transféré de Tampa Bay pour un contrat de 4 ans. On note aussi l’ajout de Ryan Johansen à l’effectif, bien qu’il soit arrivé blessé depuis Nashville. Petit clin d’œil également à l’arrivée de Kovalenko depuis la Russie, attaquant performant de KHL.

D’un point de vue départs, on regrettera les transferts de JT Compher, Lars Eller, Evan Rodrigues, Newhook et Galyenchuk.Aussi, on a cherché un nouvel allié à MacKinnon, en la personne de Jonathan Drouin. Ayant fait leurs classes de jeune ensemble, on aura plaisir à les retrouver combiner dans le premier trio d’alignement. On a fait des choix osés du côté du Colorado, mais on se tient à une ligne de conduite claire, avoir les meilleurs ajouts d’un point de vue personnalité avec MacKinnon, Rantanen, Makar et Nichushkin.

On se reposera une nouvelle fois sur le Goalie Georgiev, mais il ne sera pas épaulé par Francouz, dont la longue absence vient d’être confirmée. Il faut donc rapidement trouver un gardien remplaçant, dont plusieurs noms circulent(Halak et DeSmith ont été évoqués mais rien n’est contractualisé pour l’heure).

Qu’attendre de cette saison ?

Bien évidemment, les manches sont retroussées du côté de MacKinnon et consorts. On veut absolument se remettre en selle, et aller chercher un second titre avec cet effectif. Il y a fort à penser que l’équipe rejoindra sans trop de difficultés les play-offs, et devrait remporter sa Division, bien que Dallas se montrera comme un adversaire redoutable. Reste à savoir dans quel ordre pour envisager l’après-saison : aussi, le niveau de l’Ouest est tel qu’il faudra réaliser des Séries parfaites pour regoûter à la Stanley Cup.

On attend forcément beaucoup de la paire MacKinnon/Drouin qui sera à regarder de près, ainsi que le nouvel alignement qui sera proposé en complément sur les lignes 2 et 3, mais globalement, c’est un effectif taillé pour le titre qui va s’avancer en ce nouvel exercice. Aussi, la stabilité défensive de l’Avalanche est, bien que sérieuse lorsque les choses deviennent plus rudes, à confirmer. Il faudra également mieux gérer la première partie de saison pour s’économiser ensuite. L’an passé, MacKinnon a raté quelques matchs, mais être orphelin de son capitaine peut apparaitre plus dépeuplant qu’il n’y paraît… Affaire à suivre !

 

Credit: Ron Chenoy-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires