Pierre-Luc Dubois : le non-conformiste incompris de la LNH moderne

par 3 minutes de lecture
Pierre-Luc Dubois
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

À 25 ans, Pierre-Luc Dubois a déjà enfilé des chandails pour trois franchises différentes de la LNH, gagnant une réputation qui oscille entre non-conformiste et mécontent.

Pierre-luc Dubois, récemment échangé aux Kings de Los Angeles, a fait les gros titres pour la première fois lorsqu’il a fait irruption dans la LNH en tant qu’espoir très vanté et 3e choix au total par les Blue Jackets de Columbus lors du repêchage 2016 de la LNH.

Avec ses compétences offensives dynamiques, il a montré des signes d’un gros potentiel, marquant 65 buts et 158 points en 234 matchs. Cependant, son récit hors glace a souvent éclipsé ces statistiques impressionnantes.

En tant que Blue Jacket, le natif de Québec semblait en décalage avec la culture de la franchise. Pas tout à fait adapté à Columbus, il fait sa demande d’échange en 2020 loin d’être un choc pour le monde du hockey.

Son prochain arrêt était Winnipeg, où il a échangé des maillots avec la machine à marquer des buts finlandais, Patrik Laine. À première vue, le déménagement semblait être une situation gagnant-gagnant. Dubois a établi des sommets en carrière pour les buts (28) lors de la saison 2021 et les points (63) en 2022, contribuant de manière significative aux séries éliminatoires des Jets au cours des deux saisons.

Malgré ce succès, la relation s’est détériorée et Dubois a demandé un autre échange après sa troisième saison.

Ces actions ont conduit à des spéculations sur son caractère et son engagement envers le jeu d’équipe. Cependant, il est crucial de se rappeler que la LNH n’est pas qu’une entreprise; c’est aussi un jeu où le bonheur personnel, la forme physique et le développement professionnel peuvent influencer la performance d’un joueur sur la glace.

Pierre-Luc Dubois, tout au long de sa carrière, a recherché une situation qui convient le mieux à son style de jeu, à sa personnalité et à ses objectifs à long terme.

Les Kings de Los Angeles, une équipe avec une histoire de développement et de développement de talents, pourraient fournir cet environnement harmonieux que Pierre-Luc Dubois recherchait. Inséré en tant que centre n°1 des Kings derrière le légendaire Anze Kopitar, Dubois se retrouve entouré d’une formation talentueuse, prête à faire une course sérieuse pour la Coupe Stanley.

Alors que certains peuvent considérer ses deux demandes d’échange comme des signes d’un joueur problématique, Pierre-Luc Dubois maintient une perspective différente.

« Tout le monde a le droit d’avoir sa propre opinion, mais en fin de compte, c’est ma vie. Je dois faire ce que je pense être juste. … Mais je sentais que j’étais prêt à passer à autre chose et à ouvrir un nouveau chapitre dans ma carrière et dans ma vie », a-t-il déclaré.

Le chapitre Pierre-Luc Dubois à L.A. a commencé du bon pied. Malgré les spéculations autour de sa réputation, il s’est activement efforcé d’établir un lien avec les fidèles des Kings et la communauté au sens large, faisant des apparitions à travers Los Angeles.

Avec un nouveau contrat de 68 millions de dollars sur huit ans à son actif et une équipe prometteuse construite autour de lui, Dubois a une occasion en or de remodeler sa réputation et de façonner son récit.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires