Panthers-Oilers : Les Panthers tout proches du titre

par 3 minutes de lecture
Panthers
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Avec leur victoire de 4-3 jeudi soir au Rogers Place, les Panthers ne sont plus qu’à une victoire de leur tout premier balayage en Coupe Stanley, un exploit qui n’a pas été réalisé depuis 1998.

L’un des facteurs déterminants du parcours des Panthers cette saison en série éliminatoire a été leur profondeur. La capacité de Florida à marquer des buts depuis plusieurs lignes a constamment mis la pression sur leurs adversaires.

Jeudi, cette profondeur était pleinement visible alors que les trois premiers buts des Panthers provenaient de différentes lignes. Sam Reinhart, Sam Bennett et Vladimir Tarasenko ont chacun trouvé le fond du filet en deuxième période.

Cette attaque équilibrée a été un cauchemar pour les Oilers, qui ont eu du mal à égaler la puissance offensive de Florida. La défense d’Edmonton n’a pas réussi à contenir l’assaut incessant des Panthers.

Notamment, Florida a réussi à garder les stars d’Edmonton, Connor McDavid, Leon Draisaitl et Zach Hyman, hors de la feuille de pointage dans cette série. Les attaquants des Oilers, à l’exception de Warren Foegele et Ryan McLeod, ont été largement inefficaces, soulignant la supériorité de la profondeur des Panthers.

Bobrovsky à nouveau décisif

Un autre élément crucial du succès de Florida a été Sergei Bobrovsky.

Le gardien a été un mur devant les filets. Lors du troisième match, Bobrovsky a fait face à un déluge de tirs dès le début, en arrêtant 13 au cours de la première période seulement, y compris plusieurs lors des jeux de puissance.

Les exploits de Bobrovsky se sont poursuivis en deuxième période, où il a réalisé des arrêts consécutifs sur Hyman et McDavid, préservant l’égalité 1-1. Ces arrêts se sont avérés être un tournant, car Tarasenko a marqué 38 secondes plus tard pour donner l’avantage à la Floride.

Bobrovsky a terminé le match avec 32 arrêts, obtenant sa 15e victoire des séries éliminatoires.

Des Oilers sans réponses

Les Oilers d’Edmonton, quant à eux, n’ont toujours pas trouvé les réponses à leur difficultés.

Les blessures et les changements dans l’alignement ont affligé l’équipe, l’absence d’Evander Kane étant particulièrement notable. L’entraîneur Kris Knoblauch a effectué plusieurs ajustements pour le troisième match, y compris l’insertion de Corey Perry et Derek Ryan dans l’alignement et l’association de Darnell Nurse avec Philip Broberg en défense.

Malgré ces efforts, les Oilers n’ont pas réussi à capitaliser sur leurs opportunités en avantage numérique, leur point fort depuis le début de ces séries éliminatoire.

À présent au bord du balayage, Edmonton aura une opportunité de sauver l’honneur à la maison dans la nuit de samedi à dimanche, match à suivre sur beIN SPORTS.

 

Credit Photo : Walter Tychnowicz-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires