NY Islanders : Fin du projet défensif ?

par 3 minutes de lecture
Islanders
par 3 minutes de lecture

Comme chaque jour, TFA vous raconte la saison d’une des équipes de la NHL. Direction New York pour parler des Islanders.

Saison de rupture

Après deux finales de conférence consécutive, les Isles se sont stoppés nets. Au coeur d’une saison remplie par les absences COVID et par les défaites consécutives, les hommes de Barry Trotz n’ont pu gagner que 35 matchs pour 80 points.

Le coach, pilier de l’identité de la franchise, a d’ailleurs été licencié quelques jours après la fin de saison. Symbole de l’échec de cet exercice. Il a été remplacé depuis par son adjoint, Lane Lambert. Un changement d’identité de jeu est donc peu envisageable.

La satisfaction : Ilya Sorokin

Si les Islanders avaient eu de meilleurs résultats offensifs, Sorokin aurait pu prétendre au trophée Vezina du meilleur gardien de l’année. Il a finit 6e du classement des gardiens avec le deuxième meilleur pourcentage d’arrêts (92.5%) et le 4e meilleur GAA (2.4) avec 7 blanchissages.

Le russe a porté les siens pour sa deuxième saison dans la ligue nationale. Il sera précieux pour NY, au moins jusqu’à la fin de son contrat en 2024.

La surprise : Noah Dobson

Quelle saison du défenseur offensif de 22 ans. Pour sa troisième année en ligue nationale, il a inscrit 51 points en 80 matchs. Il n’en avait auparavant inscrit que 17 grâce à sa mobilité folle pour ses 88 kg et 1m93.

Le canadien passé par l’académie de Red Bull en Autriche fait partie de la nouvelle génération de défenseurs brillants avec Cale Makar ou Charlie McAvoy par exemple et l’a encore plus montré cette saison.

Il a également fait preuve d »une constance défensive solide. Dobson termine avec un plus minus de seulement -3 sur l’ensemble de la saison. Son coach l’a associé au vétéran Zdeno Chara sur le premier duo défensif des Islanders.

La déception : L’attaque

10e défense pour 24e attaque, New York a déçu par sa stérilité offensive. Les Islanders ont un bon nombre de stars comme Matthew Barzal ou Brock Nelson mais aucun n’a réussi à inscrire plus de 60 points cette saison.

Même les jeunes prometteurs n’ont pas répondu présents. Anthony Beauvillier n’a marqué que 12 buts en l’espace de 75 matchs. Une vraie régression par rapport à ses quatre saisons précédentes. Idem pour Kiefer Bellows et Oliver Wahlstrom.

L’été à venir : Draft & FA

Plusieurs dossiers devront être gérés par Louis Lamoriello cet été. Il va d’abord sélectionner avec le 13 pick de la prochaine draft NHL le 7 juillet. Un profil plus intéressant offensivement comme Danila Yurov pourrait être privilégié car rare dans le roster de l’organisation.

Le cap space des Islanders est également plutôt plein. Cela pourrait même mettre à mal la signature de Noah Dobson, agent libre restreint. Les gros contrats de joueurs comme Josh Bailey (5M$), Jean-Gabriel Pageau (5M$) ou Anders Lee (7M$) heurtent les finances du club et des démarches ont d’ailleurs étés entreprises pour échanger certains d’ente eux.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires