NJ Devils : la tuile

par 4 minutes de lecture
NJ Devils
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

NHL – Les Devils du New Jersey vivent un drôle de road trip depuis le début de leur série de matchs à l’extérieur.

Déjà orphelins de leur capitaine Nico Hishier, les diables doivent maintenant faire sans leur playmaker, Jack Hughes, perdu pour plusieurs semaines pour une blessure au haut du corps.

Un début prometteur puis le choc

Tout avait pourtant bien commencé pour les Devils lors de cette série de quatre déplacements.

Une première victoire à Minnesota 5-3 qui confirmait celle obtenue quelques jours plus tôt contre ces même Wild, un Power Play toujours aussi fort (15 buts sur 34 PP) et des sourires sur toutes les lèvres.

C’était le moment où Jack Hugues fût élu joueur du mois d’Octobre, était leader de la ligue en terme de points (12 points en PP pour lui seul et 20 en tout), et où ses différents records de précocité le plaçaient au même niveau que Mario Lemieux ou Wayne Gretsky, rien que ça.

Une attaque également menée par son compère Jesper Bratt, qui faisait feu de toute part, avec une série de neuf matchs en ayant inscrit au moins 3 buts.

Tout ceci avant le match à Saint Louis, où après seulement quelques minutes de jeu en premier tiers, Jack Hughes allait s’écraser brutalement contre la bande après un contact avec Torey Krug, le défenseur des Blues. Hughes aura bien essayé de rester sur la glace, mais la douleur était trop importante.

Par la suite plus grand chose dans ce match après le choc de la sortie du playmaker des Devils, ce qui, de l’avis de l’entraîneur des diables Lindy Ruff, « a eu pour conséquence d’éteindre complètement toute l’équipe ». Victoire finale pour les Blues 4-1 sans bavure.

Le sursaut d’orgueil

Pour leur troisième match à l’extérieur d’affilée face à des Blackhawks en plein redressement, on redoutait le pire du coté du New Jersey.

En effet, quelques heures avant le match, les Devils confirmaient ce que l’on craignait: Jack Hughes sera évalué semaine après semaines.

Une pilule difficile à avaler tant le joueur semblait marcher sur l’eau depuis le début de saison.

Pourtant l’entraîneur des Devils gardait le moral en conférence d’avant match:

« Nous avons une équipe solide, et nous devons faire avec des blessures sur des joueurs importants, mais cette épreuve sera l’opportunité pour certains joueurs de prendre leurs responsabilités »

Max Willman appelé en renfort dans l’équipe deux jours auparavant, en sera le symbole.

Agrémenté de son premier point de la saison dès son premier match, le centre sera avec Lazar, Mercer et McLeod (1 but chacun) l’un des fers de lance de l’attaque dans ce match.

Mieux encore, Vanecek qui semble enfin redevenir lui-même depuis quelques matchs, réalisera cette nuit une superbe performance de 32 sauvetage (0.941%), avec l’un des arrêts de ce début de saison réalisé sur le pauvre Tyler Johnson, qui se demande encore probablement comment la rondelle n’a pas fini dans les filets.

Les Devils auront une fois de plus concédé le premier but, mais ils auront une nouvelle fois fait preuve d’abnégation dans l’adversité. Mené donc 1-0, ils marqueront trois buts d’affilée pour mener 3-1, avant que Donato ne réduise l’écart pour Chicago. McLeod terminera le beau sursaut d’orgueil des Devils sur un but vide. Six victoires sur les huit derniers matchs pour les diables, qui sont maintenant à 7-3-1.

Prochain match de l’équipe du New Jersey contre Colorado, qui vient d’encaisser 16 buts en 4 matchs dont 3 blanchissages et un 7-0 contre les démoniaques Golden Knights, leader incontestés de la ligue jusqu’à maintenant.

Aux Devils d’en profiter et de confirmer la force mentale de l’équipe.

Un seul être vous manque, tout n’est pas forcément dépeuplé au New Jersey.

 

Credit: David Banks-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires