NJ Devils : La quête de la 4eme bannière ?

par 5 minutes de lecture
Devils
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

On avait quitté les Devils bien malheureux le 12 Mai dernier, éliminés logiquement au 5ème match des demi-finales de conférence par Carolina.

Les triple vainqueurs de la Stanley cup avaient su quelques jours auparavant renouveler la foi de tous les fans de New Jersey en dépoussiérant une rivalité vieille de 40 ans contre les Rangers, lors d’une série épique finie au bout du match 7.

A l’intersaison, beaucoup de satisfactions sont à noter:

  • Les prolongations de Jesper Bratt, Timo Meier et Erik Haula.
  • Mercer de plus en plus impliqué et heureux comme il l’a expliqué dans une interview à The Players Tribune.
  • Schmid révélation des PO 2023 va enfin pouvoir montrer de manière  plus régulière ce qu’il a laissé entrevoir en Post- Season.
  • Les frères Hugues, le trade de Tyler Toffoli, les confirmations d’Hamilton (Top 10 NHL en terme de revenus avec Meier) et Siegenthaler… Tout semble au beau fixe.

Surtout le club semble enfin s’inscrire dans la continuité avec la prolongation sur plusieurs saisons du coach Ruff, récompensé pour le retour en Post-Season de l’équipe après 5 longues années de purgatoire.

L’embellie de la saison dernière s’est confirmée lors de la pré-saison avec 7 victoires en autant de matchs.

Alors où en sont les Diables du New Jersey ? Feu de paille ou vrais contender pour la passe de quatre?

Petit tour d’horizon des forces et faiblesses observées lors des premiers matchs.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les Devils sont dans la première moitié des meilleures attaques de la ligue (11eme). Emmenés par le duo Hughes- Bratt (11 points en 3 matchs) et bien épaulés par Haula, mais aussi Hamilton et Siegenthaler en défenseurs apportant leur soutien (7 points à eux 2), l’attaque des Devils est capable de mettre le feu absolu à n’importe quelle défense.

Le seul problème est l’inconstance chronique de cette attaque pour le moment. Aucuns buts marqués en 1er tiers, cinq en 2ème et cinq en 3ème. Et surtout d’énormes trous d’air, où sur neuf périodes jouées, 5 l’ont été sans marquer, soit plus de la moitié. Considérant les ambitions de la franchise, ceci est actuellement une complication.

Le symbole de cette attaque qui bégaie est Timo Meir, l’homme aux 70 millions, mis sur le banc de touche contre les Panthers pour seulement 11 minutes jouées. Pour sa défense, il a quasiment toujours commencé ses saisons assez sagement pour ensuite prendre feu (mais c’était avec les Sharks). Un but et quatre assistances en 10 matchs en 2021, deux buts et 2 assistances en 15 matchs en 2020.  Il a déçu l’année dernière et son début de saison est plus que moyen, mais laissons lui le bénéfice du doute.

Autre considération, les problèmes en défense.

Contrairement à l’attaque, la défense est beaucoup plus régulière… pour encaisser des buts!

Neuf périodes de jouées et seulement une sans buts concédés. Hamilton et Siegenthaler ne peuvent pas tout faire, on attend beaucoup plus de Luke Hugues qui ne va pas pouvoir vivre de la Hype de sa draft éternellement. Marino (mis sur le banc de touche également), ainsi que de Smith (auteur de plusieurs bourdes amenant à concéder des buts) et Bahl, n’ont pour le moment pas apporté plus que cela à l’équipe.

Les gardiens, que ce soit Vanecek ou Schmid, ont toujours permis de rester dans les matchs en sortant des arrêts décisifs à des moments cruciaux. D’où le fait important que les Devils n’aient pas perdu de match par plus d’un but d’écart (une défaite aux shootouts). Ils sont une force sur laquelle doit s’appuyer l’équipe.

Pour finir, et pour rendre l’aspect de cette analyse plus général, les diables semblent avoir une inconstance au niveau du mental, que ce soit offensivement ou défensivement. Ce n’est que le début de saison encore une fois, mais ils sont tout autant capables de prendre l’eau pendant cinquante minutes que de retourner la table et gagner le match pendant les dix dernières.

Ce n’est que le début de saison

Bien entendu toutes ses considérations sont à relativiser, il reste encore 79 matchs. Il s’agit de dresser un mini-bilan de ces 3 premiers matchs à domicile.

De même, nous devons mettre en perspective le type de jeu très offensif de l’équipe du New Jersey. Troisième meilleure attaque l’année dernière, mais également troisième meilleure défense, ils étaient aussi les rois du retournement de situation avec 26 victoires après avoir été mené au score.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir cette saison pour savoir si déjà les Devils sont un prétendant sérieux aux Playoffs, avant d’oser imaginer les voir monter sur la marche suivante.

 

Credit: John Jones-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires