New York s’impose et mène maintenant 3-0

par 3 minutes de lecture
New York Rangers
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Alors que les Hurricanes devaient absolument s’imposer pour garder un espoir, New York est toujours en mode rouleau compresseur et gagnent ce Game 3 en prolongation

New York est vraiment trop forts !

Pourtant, ce sont bien les Hurricanes qui ont démarré pied au plancher avec pas moins de 17 tirs envoyés uniquement en première période. À titre d’exemple, Boston n’a tiré que 15 fois dans tout le match dans le Game 2 face aux Panthers. Cela démontre quand même une grosse envie de faire la différence.

Mais à New York, on connait les joueurs qui sont capables de changer le cours d’un match. Les buteurs pour les Rangers sont Chris Kreider, Alexis Lafrenière et Artemi Panarin. Trois joueurs très en forme du côté des Rangers durant ses playoffs.

« J’étais tellement heureux, j’étais très ému », a déclaré Panarin. « Je ne peux pas vraiment vous expliquer. Je suppose que je ne peux pas vraiment comprendre ce qui s’est passé. C’est agréable de voir un palet entrer dans le filet, surtout dans ce match.

« J’ai simplement mis les pieds sur la glace « , a déclaré Trocheck. « Alexis Lafrenière a remarqué que nous faisions un changement et c’était un geste intelligent de sa part d’envoyer la rondelle aux gars qui venaient sur la glace. Je pense que la rondelle a rebondi sur la crosse du défenseur des Hurricanes Dmitry Orlov et que j’ai vu un peu de lumière. J’ai vu ‘Bread’ (Panarin) s’écraser sur le filet, et c’était un bon conseil de sa part ».

Les coachs aussi y vont de leur avis.

« C’est malheureux qu’ils sortent le gardien, vous êtes à une minute et demie de vous en sortir », a déclaré Peter Laviolette, l’entraîneur de New York. « Mais la réalité est que nous aimions vraiment la façon dont nous jouions le match, et nous l’avons en quelque sorte prolongé jusqu’à la prolongation.

« Il faut être réaliste, a déclaré Rod Brind’Amour, l’entraîneur des Hurricanes. « Ils sont probablement au plus bas. Il faut le ressentir. C’est le côté réaliste de la chose. Mais il faut se relever et revenir demain. Nous jouons encore.

Les Hurricanes ont perdu 3 batailles pour l’instant, mais ils n’ont pas encore perdu la guerre. Maintenant menés 3-0, les joueurs de Rod Brind’Amour devront se surpasser et battre 4 fois de suite la meilleure équipe de l’année.

Credit Photo : James Guillory-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires