Une leçon de résilience : ce que les Maple Leafs peuvent apprendre de l’histoire des comebacks dans la LNH

par 4 minutes de lecture
Maple leafs
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Menés 3-0 contre les Panthers de la Floride au deuxième tour, les Maple Leafs de Toronto font face à un défi de taille.

Mais comme tout amateur de hockey le sait, le match n’est pas terminé avant le coup de sifflet final. S’inspirant des Flyers de Philadelphie de 2010, les Maple Leafs pourraient peut-être renverser la vapeur et écrire leur propre histoire.

Scott Hartnell, ancien attaquant des Flyers, insiste sur le fait que leur état d’esprit en 2010, lorsqu’ils ont perdu 3-0 contre les Bruins de Boston, n’était pas de panique mais de détermination.

« Vous ne pouvez pas gagner quatre matchs en une journée, n’est-ce pas? » Hartnell se souvient via The Athletic

Ce sentiment, simple mais profond, pourrait être la première leçon pour les Leafs. Prendre un match à la fois, se concentrer sur la victoire de chaque bataille, période par période, est la clé pour créer un élan.

Les Flyers de Hartnell en 2010, avec les Leafs de 1942, les Islanders de New York en 1975 et les Kings de Los Angeles en 2014, sont les quatre seules équipes de l’histoire de la LNH à avoir accompli l’exploit rare de remporter une série après avoir perdu 3-0. Ces retours historiques témoignent de l’idée que la résilience et la conviction peuvent surmonter même les pires obstacles. Cet esprit de ténacité est ce que les Maple Leafs doivent exploiter maintenant.

Semer le doute chez les Panthers

La clé de cette stratégie de retour est le concept de changement de pression. Comme le suggère Jarret Stoll, ancien attaquant des Kings, il est essentiel de semer le doute dans l’esprit de l’équipe qui mène 3-0. Pour les Maple Leafs, gagner le match 4 pourrait déplacer la pression vers Florida, et tirer parti de leur avantage à domicile dans le match 5 ne ferait qu’amplifier cette pression. Comme le souligne Stoll, « Il est difficile de balayer une équipe. »

Un autre élément essentiel dans un voyage de retour est une amélioration constante. Hartnell raconte comment les Flyers se sont améliorés match par match contre les Bruins en 2010. Si les Leafs peuvent imiter cela, en se concentrant sur une meilleure exécution de leur plan de match à chaque match, ils ont une chance de renverser la vapeur.

De plus, le rôle du personnel d’entraîneurs dans le maintien du moral et de la conviction ne peut être sous-estimé. Hartnell se souvient de l’assurance de l’entraîneur des Flyers quant à leur supériorité sur les Bruins, ce qui a renforcé leur confiance. De même, l’entraîneur en chef des Maple Leafs, Sheldon Keefe, devra inspirer confiance à son équipe, en leur rappelant leurs capacités et leur potentiel.

Relever le défi est un autre aspect crucial. Comme Keefe l’a dit à juste titre, « C’est censé être difficile. Tout ce qui vaut la peine d’être réalisé est difficile. » Les Leafs doivent intérioriser ce message et voir leur situation actuelle non pas comme un revers mais comme une opportunité de triomphe historique.

Enfin, les joueurs vedettes des Maple Leafs doivent intensifier leurs efforts. Comme le déclare Hartnell, « Vous ne pouvez aller aussi loin que vos grands gars peuvent vous emmener. » Pour que les Leafs reviennent dans la série, leurs joueurs clés devront non seulement performer, mais exceller sous pression.

En fin de compte, les leçons pour les Maple Leafs de l’histoire du retour de la LNH sont claires : concentrez-vous sur la victoire d’un match à la fois, améliorez-vous continuellement, déplacez la pression, relevez le défi et comptez sur leurs joueurs vedettes pour mener la charge. La route à parcourir est difficile, mais comme le conclut Hartnell :

« Ils savent à quoi la Floride est confrontée. S’ils peuvent jouer et rassembler quelque chose, cela pourrait être effrayant pour la Floride s’ils peuvent trouver leur jeu en ce moment. »

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires