Ligue Magnus : Résumé de la 40e journée

par 5 minutes de lecture
ligue magnus
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Ligue Magnus – Alors que 4 équipes sont déjà qualifiées pour les Play-Off, la saison touche bientôt à sa fin.

Voici le résumé de la 40e journée de Ligue Magnus.

Bordeaux – Briançon :

C’est dans un match très calme que les Boxers de Bordeaux ouvrent le score au début du deuxième tiers, avec un but de Rudolfs Polcs. Cette ouverture du score sera suivie d’une pénalité Bordelaise, qui ne sera pas transformée par les Diables Rouges.

Mais à la 28e minute de jeu, Jani Kluuskeri égalise pour Briançon. Après une pénalité des Diables Rouges, les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 1-1.

Avec un troisième tiers calme, c’est direction les prolongations… suivi des tirs au but, remporté par Briançon avec Nils Carnback et Milan Horvath buteurs côté Briançon, et Samuel Salonen côté Bordeaux.

Grâce à cette victoire hors temps règlementaire, les Diables Rouges reviennent à égalité avec Gap, qui ont 2 matchs de plus.

Marseille – Angers :

Alors que les Marseillais effectuent leur première saison dans l’élite du hockey français, ils ont comme objectif de montrer qu’ils ont leur place dans ce championnat en se qualifiant pour les séries éliminatoires.

Mais c’est un peu avant les 5 minutes de jeu que les Angevins ouvrent le score grâce à Cédric Di Dio Balsamo. C’est au début de la seconde période que les Angevins inscrivent leur second but en infériorité numérique avec Nicolas Moutrey. Le match se finira avec un blanchissage pour Evan Cowley, qui a réalisé seulement 11 petits arrêts. Pour rappel, le joueur repêché par les Florida Panthers en 2013 en est à son 5e blanchissage de la saison.

 

Amiens – Rouen :

C’est Amiens qui a ouvert le score dans ce match avec un but dès la quatrième minute de jeu grâce à Danick Bouchard, mais après une pénalité Amiénoise, Francis Hardy-Perron a égalisé pour Rouen et, quelques minutes seulement après, a pris l’avantage avec Emil Kristensen.

Deux minutes avant la fin du match, alors que les Amiénois ont sorti leur gardien, Quentin Tomasino vient sceller la victoire Rouennaise.

Gap – Chamonix :

Et c’est avec un but dès le début de match par Jonathan Ryan Walker que Chamonix annonce la couleur, mais les Gapençais égalisent peu avant la fin de la première période, avec un but de Romain Gutierrez.

Peu avant les 5 minutes de jeu de la seconde période, Chamonix inscrit 2 buts coup sur coup, le premier avec Valentin Coffy, et le second avec Clément Masson. Ils inscriront leur 5e but peu après la demande de temps mort du coach Gapençais. Après le 4e but des Pionniers, Michael McNiven sort au profit de Gaëtan Richard.

Loïc Coulaud redonne de l’espoir en inscrivant un but quelques minutes avant que Jonathan Ryan Walker inscrive son doublé. Retour aux vestiaires sur le score de 6-2 pour Chamonix.

En revenant du vestiaire, Gap ne traîne pas et Axel Tarabusi inscrit son 5e but de la saison.

10 minutes avant la fin du match, Alexis Dogemont inscrit le 7e et dernier but pour Chamonix, victoire 7-3.

Anglet – Nice :

2 minutes de jeu, ouverture du score Niçoise avec un but de Bryan Sauterau, suivi d’un but en supériorité numérique inscrit par Jesper Larinmaa. Anglet réduit le score 20 secondes plus tard avec Craig Puffer, mais Evgenii Nikiforov permet aux Niçois de mener 3-1.

Quelques minutes avant la pause, le natif de Strasbourg Samuel Rousseau réduit l’écart pour Anglet.

Jasper Larinmaa inscrit un doublé à la mi-match, mais Trey Phillips décide de réduire le score à 4-3. Ivan Esipov agit rapidement après la pénalité de l’Hormadi et marque en supériorité numérique. Après une autre pénalité d’Anglet, Mikael Kuronen inscrit à son tour un but en powerplay.

Craig Puffer sera le dernier buteur du côté d’Anglet tandis que Jesper Larinmaa inscrira son triplé en cage vide, victoire 7-4 de Nice.

Cergy – Grenoble :

Raphaël Garnier est le gardien titulaire pour Grenoble suite à l’absence de Jakub Stepanek.

Nette domination de Grenoble dans cette première période avec 3 buts inscrits, dont un en supériorité par Martin Latal, pour son premier but en tant que Grenoblois.

Retour du vestiaire et Théo Gueurif marque après 6 minutes de jeu, avant que les Grenoblois, grâce à Sacha Treille, marquent en infériorité numérique en toute fin de période.

Dans la troisième période, c’est Nicolas Deschamps et Flavian Dair qui s’occupent des Jokers en inscrivant les deux derniers buts de cette rencontre, avant qu’Olivier Richard remplace Sebastian Ylönen.

Ce sont donc des Brûleurs de Loups en grande forme qui remportent cette rencontre sur le score de 6-1.

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires