Les play-offs NHL vus par la rédaction TFA

par 6 minutes de lecture
playoffs NHL 2023
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Les play-offs NHL ont déjà commencé depuis une semaine et beaucoup de choses se sont passées.

De ce fait, la rédaction de TFA a décidé de vous présenter ses tops et ses flops à l’issue de la première semaine de play-offs NHL.

Nos Tops

Nos tops, nos coups de cœurs, sont basés sur les performances électrisantes livrées par ceux que nous avons choisi jusque présent lors des play-offs NHL qui, d’après nous, méritent d’être relevées et connues de tous.

Ryan « ROR » O’Reilly

Dans un premier temps, nous avons choisi Ryan O’Reilly comme l’un de nos tops lors des play-offs NHL. Evoluant chez les Maple Leafs de Toronto depuis février dernier, Ryan O’Reilly est devenu rapidement un élément important de Toronto en combinant un total de 11 points en 13 matchs avec son équipe. Amené à Toronto pour ajouter de la profondeur aux Maple Leafs, « ROR » remplit à merveille son rôle de centre « two-way » en alliant habiletés offensives et responsabilités défensives, lui qui cumule un total de 5 points en 3 rencontres à l’aube du match 4 face au Tampa Bay Lightning.

Matthew Tkachuk

Notre deuxième top des play-offs NHL n’est autre que Matthew Tkachuk. Auteur d’une saison ahurissante, l’ainé de la fratrie Tkachuk a inscrit un total de 109 points en 79 parties en saison régulière. Le joueur de 25 ans sait se sublimer lors de ces play-offs NHL en combinant un total de 5 points en 4 matchs dans la série opposant les Florida Panthers aux Boston Bruins. Comme à l’image de la saison régulière, Tkachuk sait porter à bout de bras son équipe pendant ces play-offs malgré le score de 3-1 dans la série en faveur des Bruins. Ainsi, ce dernier démontre qu’il est un joueur taillé pour les play-offs soirs après soirs.

Les New York Rangers

Vous l’aurez compris, notre troisième top n’est autre que l’équipe des New York Rangers. Après avoir été très actifs en ayant acquis Vladimir Tarasenko et Patrick Kane autour de la date limite des échanges, les New York Rangers ont fait parler leur puissance de feu en inscrivant pas moins de 10 buts lors des deux premiers matchs de la série de play-offs opposant cette équipe aux Devils de New Jersey. De plus, les Rangers n’ont encaissé que deux pauvres buts, notamment grâce à leur défense mais avant tout grâce à leur muraille, Igor Shesterkin, qui totalise un pourcentage d’arrêts de 95% en 3 matchs de play-offs NHL cette saison avec une moyenne de 1,26 buts encaissés par match.

Roope Hintz

Enfin, notre quatrième et dernier top de la première semaine des play-offs NHL n’est autre que Roope Hintz. Le joueur finlandais de 26 ans se montre pour le moins étincelant lors de ces play-offs NHL dans la série opposant le Wild du Minnesota aux Stars de Dallas. Avec 8 points en 4 rencontres, Roope Hintz a été auteur d’un « hat-trick » dans une soirée de 4 points lors du match numéro 2 face à Minnesota tandis qu’il a enregistré une soirée de 3 assistances lors d’une victoire spectaculaire des Stars, bien aidés par le sensationnel Jake Oettinger lors du match 4.

Les Flops

Concernant nos déceptions, nos flops, de la première semaine des play-offs NHL, la rédaction de TFA a élu ses flops en se basant sur l’absence de performance ou encore sur ce que nous pourrions attendre de nos flops, notamment dans les performances délivrées depuis le début des play-offs NHL.

Jonathan Marchessault

Notre premier flop de ces play-offs NHL n’est autre que Jonathan Marchessault. Auteur d’une saison honorable de 57 points en 76 parties, Jonathan Marchessault n’a inscrit qu’une assistance secondaire en 3 matchs joués dans lasérie face aux Jets de Winnipeg et ne répond donc pas aux attentes d’un joueur du top 6 d’une équipe qui aspire aux grands honneurs comme les Golden Knights de Vegas le prétendent.

La défense des Edmonton Oilers

La défense des Edmonton Oilers connait des lacunes et voici pourquoi elle est notre deuxième flop de ces play-offs NHL. Malgré une série de play-offs NHL les opposants aux Kings de Los Angeles, les Edmonton Oilers se trouvent en grande difficulté défensivement. En effet, les Oilers cherchent depuis plusieurs années à se renforcer en défense. Au cours des dernières années, ils ont récupéré Zach Hyman, Brett Kulak mais aussi Jack Campbell et Mattias Ekholm afin de se renforcer. Malgré ces apports défensifs effectués depuis quelques années, les Oilers ont de grandes lacunes défensives, notamment avec l’irrégularité de leur tandem de gardien (Jack Campbell et Stuart Skinner) mais aussi en encaissant plus de buts qu’ils ne devraient depuis le début de ces play-offs NHL (13 buts encaissés en 4 parties, soit une moyenne de 3,25 buts encaissés par match). Il est clair que l’attaque des Oilers sauve les meubles jusque présent en dépit de leur défense.

Andrei Vasilevskiy

Notre troisième flop de ces play-offs NHL est pour le moins inhabituel. Habitué des grands rendez-vous, le portier de 28 ans, Andrei Vasilevskiy, du Lightning de Tampa Bay n’est définitivement pas à son meilleur niveau. À l’aube du match 4 entre Tampa Bay et les Maple Leafs de Toronto, Andrei Vasilevskiy possède des statistiques peu reluisantes avec un pourcentage d’arrêts de seulement 85,3% avec une moyenne de buts encaissés de 4,22 buts par match en ayant alloué 14 buts en 3 matchs dans la série de play-offs face aux Maple Leafs. De plus, Andrei Vasilevskiy a encaissé son plus haut total de buts pris en un match avec 7 lors du match 2.

L’arbitrage en play-offs

Sans surprise, l’arbitrage depuis le début des play-offs NHL est notre dernier flop de la semaine. En effet, les officiels de la ligue enchainent décisions litigeuses sur décisions litigeuses, comme à l’image du but gagnant inscrit par Alex Iafallo lors du match 1 entre les Kings et les Oilers lorsqu’une pénalité plus que discutable a été appelée à l’encontre d’Edmonton ou encore lors du match 3 lorsque Trevor Moore a donné la victoire à Los Angeles sur une assistance de Gabriel Vilardi qui est une nouvelle fois discutable sur la potentielle crosse haute de ce dernier juste avant le but. De plus, l’arbitrage est sans cesse remis en question année après année à la suite de situations plus litigeuses les unes que les autres. Cet arbitrage parfois trop laxiste comme parfois pas assez fait énormément débat autour de la ligue comme l’ont pu mentionner Sheldon Keefe et Jon Cooper à l’issu du match 3 ou encore l’attaquant du Wild, Marcus Foligno.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires