Les Canucks dominent les Oilers avec une victoire imposante de 8-1 lors du premier match de la saison

par 2 minutes de lecture
Canucks
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

L’air au Rogers Arena était rempli d’impatience alors que les Canucks de Vancouver et les Oilers d’Edmonton s’affrontaient lors de leur match d’ouverture de la saison, mercredi.

Il n’a pas fallu longtemps aux Canucks pour affirmer leur domination, battant les Oilers avec une victoire éclatante de 8-1. Des moments et des performances clés ont illuminé la soirée, donnant le ton aux matchs à suivre.

Les quatre buts de Boeser

Brock Boeser, l’ailier droit des Canucks, a montré pourquoi il est considéré comme l’un des meilleurs buteurs de la ligue. L’attaquant a non seulement marqué son tout premier match de quatre buts, mais a également joué un rôle central pour renverser le cours du match. Ses buts variaient en style et en finesse : de la récupération d’un rebond à une position stratégique pour un tap-in suite à un tir de Quinn Hughes.

Dans un moment particulièrement mémorable, Boeser a complété son tour du chapeau au cours de la deuxième période, après qu’un tir ait dévié de sa jambe et se soit retrouvé dans le filet. Cet exploit a souligné sa présence sur la glace et la menace qu’il représentait pour les Oilers tout au long du match.

Il est devenu le premier joueur de l’histoire de la ligue à inscrire un tour du chapeau naturel et à inscrire 4 buts lors d’un match d’ouverture de la saison selon Opta Stats.

La relève de la garde : les gardiens de but assiégés

Alors que l’offensive des Canucks brillait, les gardiens de but des Oilers ont eu une soirée à oublier. Le gardien partant Jack Campbell a fait face à un assaut incessant de Vancouver, concédant quatre buts sur seulement 16 tirs. Cela a conduit à un changement, Stuart Skinner prenant sa place. Cependant, la fortune de Skinner n’était pas meilleure, face à des Canucks en réussite qui lui a valu quatre autres buts sur 17 tirs.

Ce n’était cependant pas une mauvaise nouvelle pour les gardiens de but. Du côté des Canucks, Thatcher Demko a démontré ses capacités en repoussant 21 des 22 tirs des Oilers, ne laissant entrer qu’un seul but de consolation de Leon Draisaitl.

 

Credit: Bob Frid-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires