Les Canadiens de Montreal, nouveaux rois du Nord

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Quatre petits matchs et puis s’en vont ! Winnipeg n’aura pas pousser les Habs dans leur dernier retranchements dans cette finale de division Nord. Montreal est donc le champion 2021 de la division Nord grâce à leur victoire 3 à 2 en prolongation hier soir sur un but de Toffoli. Ils se qualifient donc pour les demi-finale de la Stanley Cup et retrouveront soit l’Avalanche soit les Golden Knights.

Montreal commence à faire figure d’épouvantail avec cette septième victoire consécutive. Revenu de nul part face à Toronto lors du premier tour, ils n’ont fait qu’une bouchée des pauvres Jets, balayés en quatre matchs. C’est aussi une équipe qui n’a pas été menée en 4:37:53 de temps de jeu. Ils sont à un peu plus de 50 minutes d’égaler un record de la NHL, établi par les Canadiens de 1960, qui ont balayé les Maple Leafs.

« C’est un peu comme si personne ne croyait en nous », a déclaré Tyler Toffoli, qui a marqué à 1:39 dans la prolongation pour assurer la victoire 3-2 dans le match 4 et le balayage sur les Jets. « Les seules personnes que nous ayons sont nous-mêmes et nos fans, qui clairement avec le petit nombre de fans dans la salle, cela sonnait beaucoup plus que ce que c’était, sont derrière nous et nos amis et notre famille. Nous restons solidaires. Nous jouons comme un seul et nous gagnons des matchs et nous nous amusons. »

Le match n’aurait probablement même pas été en prolongation sans le gardien des Jets Connor Hellebuyck. Le vainqueur en titre du trophée Vezina a aidé son équipe à rester en vie le plus longtemps possible avec 39 arrêts. Carey Price a arrêté 14 des 16 palets tirés dans sa direction.

Erik Gustafsson et Artturi Lehkonen ont marqué les buts dans le temps réglementaire pour Montréal, tandis que Logan Stanley a contré avec les deux buts de Winnipeg au cours de la deuxième période.

« Ça va être un sacré boulot », a déclaré l’entraîneur Dominique Ducharme, qui a succédé à Claude Julien le 24 février et doit maintenant préparer son équipe à affronter un adversaire qu’ils n’ont pas affronté de toute l’année, Colorado ou Vegas le cas échéant.

« Nous avons affronté les équipes que nous avons battues neuf ou dix fois, mais c’est bien de se mesurer aux meilleurs », a poursuivi Ducharme. « (L’Avalanche et les Golden Knights) ont terminé premier et deuxième de la ligue (respectivement), mais notre objectif n’est pas de finir ici. Donc, si nous voulons arriver là où nous voulons aller, nous devons battre les meilleures équipes. »

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires