Las Vegas fait une belle opération et remporte le Game 1 face aux Dallas Stars

par 3 minutes de lecture
Mark Stone
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Las Vegas a su se montrer plus résistant et plus opportuniste

On savait qu’une confrontation entre le vainqueur en titre de la Coupe Stanley et le champion de la Conférence Ouest nous donnerait des parties totalement indécises et serrées. Mais si on devait réaliser une simple observation, ce serait que Las Vegas a mené à chaque moment du match.

C’est quand même quelque chose d’étonnant, car comme on l’a dit, Dallas a récolté 113 points sur la saison régulière, avait les armes pour s’imposer sur ce premier match, et en plus à domicile. On a vu Jason Robertson, qui est le meilleur pointeur de Dallas avec 30 buts et 51 assistances.

Dallas a tiré deux fois plus que Las Vegas sur tout le match (30 tirs contre 15 pour Las Vegas), Dallas a gagné 55 % de ses mises en jeu et j’en passe. Mais si on regarde bien le match, on sent une lenteur défensive, une crispation du côté des stars. Et les chiffres reflètent parfaitement cette impression.

2 des 4 buts de Las Vegas ont été marqués lors d’une supériorité numérique, alors que les deux équipes ont reçu le même nombre de pénalités, à savoir 4. Un manque d’intensité défensive qui coûte cher lors des power play. Un engagement physique qui se matérialise aussi par le faible nombre de mise en échec de la part de Dallas.

Seulement 29 mises en échec contre 55 côté Las Vegas, une bataille physique largement gagnée par Las Vegas qui a donc trouvé la formule pour s’imposer au American Airlines Center de Dallas.

On a aussi pu remarquer que les fans de Dallas huaient particulièrement les joueurs de Las Vegas, une chose dont Las Vegas arrive à tirer du positif. Mais les sifflets visaient surtout Mark Stone, qui nous partage son incompréhension.

« Je ne sais pas », a déclaré l’attaquant. « Je suppose qu’ils ne m’aiment pas ».

En tout cas, les fans de Dallas n’ont pas fini de le huer, car l’attaquant de Las Vegas a encore été très bon ce soir-là, comme nous l’explique son coéquipier Jonathan Marchessault.

« J’ai adoré ça », a déclaré Marchessault. « Je ne pourrais pas être plus heureux pour un autre gars que lui. Il a traversé beaucoup d’adversité au cours des deux dernières années, et le fait qu’il revienne et qu’il marque de gros buts comme ça, je veux dire, c’est incroyable d’avoir un gars comme ça dans ton équipe et surtout comme leader, alors nous sommes heureux de l’avoir de notre côté. »

Une partie qui nous laisse imaginer que les prochains matchs seront sous tension.

Credit Photo : Jerome Miron-USA TODAY Sports

 

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires