Jim Hiller nommé entraîneur-chef des Los Angeles Kings

par 2 minutes de lecture
Jim Hiller
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Arrivé début février sur le banc des Kings, Jim Hiller garde la confiance des dirigeants de Los Angeles et est nommé entraineur-chef pour la saison à venir

C’était une décision que bon nombre de partisans des Kings attendaient. Alors arrivé comme coach intérimaire après le licenciement de Todd McLellan le 9 février dernier, Jim Hiller a été nommé entraineur chef des Kings de Los Angeles.

Depuis son arrivée sur le banc des Kings, Hiller a récolté un bilan de 21 victoires, 12 défaites et 1 défaite en prolongation. Un bilan très positif qui lui a permis de rester sur le banc de Los Angeles.

« Le mandat de Jimmy, lorsqu’il a pris ses fonctions, était de nous amener en séries éliminatoires », a déclaré le directeur général des Kings, Rob Blake, le 6 mai. « Il devait y avoir des changements, mais ils n’étaient pas assez spectaculaires ou drastiques. Il y a des choses qu’il veut mettre en place dans cette équipe ».

Une décision qui enchante Jim Hiller tant il est épanoui dans cette franchise.

« C’est un excellent groupe de joueurs avec beaucoup de caractère », a déclaré Hiller après une défaite 4-3 contre les Oilers dans le cinquième match au Rogers Place le 1er mai. « Ils m’ont facilité la tâche dans des circonstances peut-être difficiles pour eux, compte tenu de la façon dont nous nous sommes comportés pendant environ six semaines, et je leur dois donc beaucoup. Ils se sont ressaisis, ont eu une bonne pause (All-Star) et ont recommencé à jouer. Ce sont de bons joueurs, de très bons gars, de très bonnes personnes, alors j’ai apprécié.

Et pour les Kings, c’est aussi un choix judicieux, car Jim Hiller n’est pas un novice. Il a été entraîneur adjoint chez les Kings pendant deux saisons, après avoir occupé le même poste pendant huit campagnes chez les Islanders de New York, les Maple Leafs de Toronto et les Red Wings de Detroit.

On espère pour les Kings qu’il emmènera la franchise aussi loin qu’en 2012 ou en 2014.

Credit Photo : Charles LeClaire-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires