Les Golden Knights de Vegas triomphent dans le deuxième match de la finale de la Coupe Stanley

par 3 minutes de lecture
Golden Knights
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Golden Knights de Vegas ont donné une leçon en hockey sur glace, prenant le contrôle de la finale de la Coupe Stanley avec une victoire de 7-2 sur les Panthers de la Floride dans le match 2.

Jonathan Marchessault a été un joueur hors pair pour les Knights, marquant deux fois et fournissant une aide, totalisant trois points. Ses 12 buts en séries éliminatoires ont établi un record pour la franchise, tous après le premier tour.

Brett Howden a également marqué deux fois, tandis qu’Alec Martinez, Nicolas Roy et Michael Amadio ont chacun ajouté un but au décompte. Remarquablement, six joueurs de l’équipe ont réussi à marquer au moins deux points, démontrant la profondeur du talent dans l’alignement des Golden Knights. Les sept buts des Knights ont égalé une marque de franchise pour un match éliminatoire​.

Le gardien de Vegas Adin Hill a poursuivi sa forme impressionnante, contribuant à 29 arrêts pour l’équipe. Son jeu fougueux sur la glace a été un atout important pour les Knights, notamment lorsqu’il a arrêté Carter Verhaeghe lors d’une échappée en première période​1​.

L’attaquant de Vegas, William Carrier, a salué la performance de Hill en disant: « Il a été irréel pour nous. Il a été incroyable »​​.

Cependant, les Panthers ne sont pas tombés sans combat. Matthew Tkachuk et Anton Lundell ont tous deux marqué pour la Floride. Malgré un bilan solide avant la Finale de la Coupe Stanley, le gardien des Panthers Sergei Bobrovsky a été retiré à 7:10 dans la deuxième période après avoir concédé 4 buts. C’était la cinquième fois en 12 matchs que les Knights ont fait sortir du match le gardien adverse​​.

Le match n’était pas sans ses moments tendus. Les Panthers ont perdu leur défenseur clé, Radko Gudas, tôt dans le match en raison d’une blessure causée par un coup sûr de l’attaquant de Vegas Ivan Barbashev. Du côté des Knights, Jack Eichel s’est fait peur en fin de deuxième période lorsqu’il a été touché à l’épaule droite par Tkachuk. Eichel, cependant, est revenu dans le troisième et a même aidé le deuxième but de Marchessault​.

Au total, ce sont près de 148 minutes de pénalités qui ont été distribuées dans ce match 2. Il s’agit du 2è plus haut total de l’histoire de la finale de Coupe Stanley derrière le Game 4 entre Montréal et Calgary en 1986 selon ESPN Stats & Infos.

Pour l’avenir, les Panthers devront faire un retour significatif pour défier l’histoire. Les équipes qui prennent une avance de 2-0 dans la série lors de la finale de la Coupe Stanley ont un bilan de 31-3 à l’ère de l’expansion. Les Panthers tenteront de renverser cette tendance en commençant par le match 3 jeudi à Sunrise.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires