Flashback : Portrait de Maurice Joseph Malone

par 4 minutes de lecture
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Comme tous les jours, voici notre feuilleton historique Flashback qui revient sur les grandes dates ou les grandes figures de l’histoire du sport américain. En ce 28 février, on retrouve la NHL avec le portrait d’un joueur emblématique de la NHL : Maurice Joseph Malone.

Né un 28 février 1890, Maurice Joseph « Phantom Joe » Malone était un joueur de hockey professionnel en NHA (National Hockey Association) et de la NHL entre 1910 et 1924. Il joua notamment pour le Canadiens de Montréal, lui le québécois.

Un membre d’une des meilleure ligne offensive de l’histoire

Lorsque la NHL fait ses début en 1917, Maurice Joseph Malone jouait pour les Québec Bulldogs mais aucune franchise québécoise ne se présente dans la toute nouvelle ligue. Les Canadiens de Montréal le réclame donc et l’aligne sur ce qui demeurera l’une des ligne offensive les plus puissantes de l’histoire de la NHL. Il jouera aux côtés de Newsy Lalonde et Didier Pitre.

Maurice changera de position, lui le centre de formation pour évoluer sur l’aile gauche pour mieux s’accommoder au jeu de Lalonde.

Dès sa première saison, Maurice multipliera les matchs à plusieurs buts comptabilisant trois rencontres avec 5 buts dont son premier match en NHL. Ce seront 44 buts en 20 matchs que Maurice Malone totalisera pour sa première saison. La saison suivante, une blessure l’empêchera de jouer la majeure partie de la saison et de manquer la Coupe Stanley qui sera arrêtée après 5 matchs pour cause de Grippe Espagnole.

Il poursuivra sa carrière à Québec, lorsque la ville aura sa franchise en 1919 mais aussi à Hamilton lorsqu’elle sera relocalisée. En janvier 1923, il sera échangé aux Canadiens pour jouer un rôle de remplaçant. Il n’inscrira qu’un seul but cette saison mais remportera sa troisième Coupe Stanley, même si son nom ne sera pas inclus sur la coupe car il n’a pas joué un match lors des playoffs.

Il terminera sa carrière en 1924 avec 343 buts et 32 passes en quinze ans de carrière professionnelle.

Une habilité incroyable avec la crosse

Si Maurice Malone a obtenu son surnom de « Phantom Joe » c’est par son habilité à trouver des espaces et à se créer de l’espace pour inscrire des buts. Il était capable, tel un fantôme, de trouver les espace pour se frayer un chemin vers le but adverse.

Il n’était pas le joueur le plus rapide sur la glace, il avait cette capacité à parfaitement se situer par rapport à la cage adverse. A la différence de certains de ses coéquipiers comme Joe Hall (Bad Joe), Maurice était l’un des joueurs les plus propre du circuit.

Il sera élu au Hall of Fame en 1950 et fera partie de la liste des 100 plus grands joueurs de l’histoire (39ème) de Hockey News.

Il décèdera le 15 mai 1969 d’une crise cardiaque à Montréal.

Des record qui tiennent toujours ! 

Malone a établi un record de la ligue pour le plus grands nombre de buts inscrits dans une saison qui a duré jusqu’en 1945; sa moyenne de buts par match n’a pas été dépassée. Malone a marqué au moins un but (et un total de 35 buts) lors de ses 14 premiers matchs dans la NHL pour établir le record de la plus longue séquence de buts pour commencer une carrière dans la NHL.

Parmi les autres record on retrouve :

  • Plus grand nombre de buts en un match (7), le 31 janvier 1920 à Québec.
  • Le plus grand nombre de matchs joués avec 5 buts ou plus : 5
  • Moyenne de buts par match la plus élevée, une saison : 2,20 avec Montréal, saison 1917-18 (44 buts en 20 matchs)
  • Le joueur le plus rapide de l’histoire de la NHL à marquer 100 buts : 62 matchs
  • Le plus grand nombre de matchs consécutifs à trois buts ou plus : 3 (1917–18 et encore plus tard dans cette saison), à égalité avec Mike Bossy (1980–81)
  • Plus longue séquence consécutive de buts depuis le début de la carrière dans la NHL : 14 matchs (1917-18)

 

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires