Coup dur chez les Sénateurs : fin de saison pour Josh Norris

par 3 minutes de lecture
Josh Norris
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Revenu au jeu mercredi dernier face à Pittsburgh après avoir été absent durant 38 rencontres, Josh Norris ratera le reste de la saison suite à cette même blessure.

De quoi assener un véritable coup de massue aux Sénateurs d’Ottawa.

Suite à une gêne à l’épaule, l’attaquant d’Ottawa a quitté le match opposant son équipe aux Jets de Winnipeg ce dimanche. Suite à cet événement, le directeur général de la franchise d’Ottawa, Pierre Dorion, a annoncé ce lundi 23 janvier que Josh Norris allait donc devoir subir une opération de l’épaule, ce qui met définitivement fin à sa saison.

Une grosse perte dans un moment critique

Rien ne va à Ottawa. Dans un passage à vide comme il est devenu commun de voir chez les Sénateurs, la blessure de Josh Norris n’arrange rien puisque son équipe a perdu 4 de ces 5 derniers matchs, une série qui pourrait s’aggraver et devenir inquiétante s’ils ne parviennent à trouver de solution.

D.J Smith a affirmé auprès du média Sportsnet ceci :

“Il (Josh Norris) a fait de son mieux pour rejoindre l’équipe rapidement mais il s’est à nouveau blessé en atteignant tout juste la troisième période.”

Ce retour prématuré n’a pas été bénéfique à l’américain qui a préféré le chemin de la rééducation plutôt que de l’opération en octobre dernier.

Malgré cette sombre nouvelle qualifiée de “crève-cœur » par Pierre Dorion, les Sénateurs ont donc décidé de donner une opportunité au jeune Ridly Greig en l’appelant des Sénateurs de Belleville en AHL, le club école d’Ottawa dans lequel le joueur de 20 ans évoluait jusqu’à présent, où il a récolté 12 buts, 11 passes décisives pour 23 points en 28 parties. Greig devrait effectuer officiellement le grand saut en NHL mercredi face aux Islanders, un rêve qui deviendra réalité d’autant plus qu’il devrait évoluer au centre du 2e trio d’attaque avec un de ses idoles : Claude Giroux.

Le jeune homme n’a pas caché son enthousiasme en confiant ces paroles aux micros des médias : “Il était l’un de mes joueurs préférés en grandissant. C’est un peu fou de jouer sur une ligne avec lui maintenant.” De quoi redonner du baume au cœur à cette équipe dans une mauvaise période.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires