Les enseignements des premiers matchs des Playoffs de la Stanley Cup

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Ces premières rencontres des Playoffs NHL 2023 ont pu apporter plusieurs facteurs à retenir. Retour sur les différents ensignements à tirer des résultats des deux derniers jours.

  • Ne pas sous-estimer les outsiders

Le premier enseignement à tirer pour nous fans de NHL c’est que les outsiders ont leur mot à dire cette année. A l’Ouest notamment, les performances de Seattle et de Winnipeg ont laissé sans voix ceux qui pensaient que les favoris allaient rouler sur leurs adversaires. C’est donc avec du courage et de l’envie que les Jets et le Kraken sont venus arracher la vcitoire à l’extérieur dasn ce premier match des Playoffs. On peut également parler des Islanders de New York qui ont perdu à Carolina de la plus petite des marges (2-1). Eux aussi peuvent surprendre les Hurricanes sur cette série, surtout lors des matchs à domicile.

The Free Agent-NHL-Playoffs-Kraken

  • Jouer à domicile, pas vraiment rassurant ?

Sur ce premier match du premier tour, il est intéressant de voir que seulement 2 équipes sur 8 (Boston et Carolina) se sont imposé à domicile. Ce chiffre assez exceptionnel montre à quel point la carte de la sûreté à la maison est pour l’instant erronée. Cependant, il faudrait être assez fou pour penser que ce phénomène se répètera au deuxième match des Playoffs, dernière rencontre pour les favoris avant d’aller à l’extérieur. Il reste à voir si cet avantage à domicile portera ses fruits pour les matchs 3 et 4. A noter que deux équipes se sont imposé à l’extérieur en prolongations, Minnesota grâce à Hartman et Los Angeles avec le but vainqueur de Iafallo.

  • Les supériorités numériques pas si efficaces

Bien que 17 buts sur 45 au total sur ces premiers matchs, ont été inscrit en situation de powerplay, il faut noter que cela représente seulement 25% des buts marqués sur le total de pénalités sifflées pendant les rencontres. Et pour cause, il y a eu 66 pénalités durant l’ensemble des matchs. Cela peut notamment s’expliquer par la pression connue dans les situations de Powerplay par les joueurs. Quand on est en surnombre on cherche forcément le but facile en multipliant les passes jusqu’à être en position idéale de shoot. Seulement dans un match de Playoffs, les émotions sont décuplées et les erreurs arrivent parfois plus vite. A noter qu’aucun but n’a été inscrit en infériorité numérique. Egalement il faut savoir que Dallas et Minnesota, dans leur affrontement, ont été les équipes à se faire le plus sanctionner (7 pénalités chacunes).

The Free Agent - NHL - Dallas - Minnesota - Playoffs

 

  • Les premières lignes en grande forme

Sur ces premiers duels , 18 des 45 buts inscrits ont été marqué par les premiers trios offensifs des différentes franchises. Alors qu’en Playoffs on doute parfois du rendement de la première ligne offensive, souvent bien cernée, les leaders ont l’air de bien commencer ces phases finales. Si on met ça en pourcentage, les premières lignes offensives représentent seulement 16% de la totalité des joueurs sur ces Playoffs et elles ont pourtant inscrit 25% des buts des premiers matchs. On retrouve évidemment des têtes d’affiches comme Kreider, Point ou Aho dans ces buteurs.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires