L’énigme Edmonton en amont de la Trade deadline

par 2 minutes de lecture
Edmonton oilers
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

À 3 semaines de la date limite des échanges, les Oilers d’Edmonton ne savent toujours pas comment l’aborder d’un point de vue financier. 

Selon CapFriendly, Edmonton possède actuellement 1,125 million $ d’espace libre par rapport au plafond salarial fixé par la NHL. Problème, les Oilers ont plusieurs joueurs au salaire important :

« Que ce soit à l’attaque ou en défense, mon travail sera d’être au fait de qui est disponible et quel sera le prix à débourser, a déclaré mercredi le directeur général Ken Holland, de passage au balado Got Yer Back de TSN.

« Mais peu importe l’identité de ces joueurs, ce sera pour nous une gymnastique vis-à-vis le plafond salarial. Si nous amenons des éléments touchant un gros salaire, on aura fort à faire pour déplacer d’autres contrats. Dans un contexte aussi serré, notamment par rapport à la liste des blessés à long terme, c’est plus difficile. (…) J’aimerais bouger. Est-ce que je suis convaincu que je vais le faire? Je ne le sais pas », a-t-il ajouté.

Les Oilers d’Edmonton sont actuellement sur une excellente série au meilleur des moment avec un bilan de 8-1-1 sur les 10 derniers matchs. La trade deadline de l’an dernier leur avait permis d’apporter Evander Kane, qui s’était révélé précieux pour le beau parcours en série de la franchise.

Mais cette saison, la situation financière est plus délicate et le casse-tête ne fait que commencer pour le front office.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires