Draft NHL 2022 : Shane Wright, l’homme à tout faire

par 3 minutes de lecture
Shane Wright, potentiel premier choix de la prochaine draft
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Shane Wright défoule les passions à 6 semaines de la draft. L’attaquant des Frontenacs de Kingston pourrait bien prétendre à une sélection de premier choix.

Premier choix annoncé

Cela fait des années que Shane Wright est annoncé comme un phénomène. L’attaquant canadien joue depuis deux saisons en OHL (Ontario Hockey League) et est attendu depuis 2018 où il a réalisé une saison exceptionnelle en U16 AAA avec 222 points en 105 matchs. Le natif de Burlington est le capitaine des Frontenacs de Kingston, ancienne équipe de Jason Robertson (Dallas) et de Sam Bennett (Florida). Wright apprécierait d’être sélectionné par Montréal, qui a le premier choix de cette draft.

Ses atouts

La polyvalence de Shane Wright semble être son atout majeur. Il est capable d’être décisif des deux côtés du terrain, un réel two-way player. Offensivement, Wright est très altruiste, il a régalé ses coéquipiers toute la saison et pourrait faire briller nombre d’attaquants en NHL. Mais attention, sa puissance de tir et sa bonne vitesse de patinage lui permettent d’être décisif. Sur power play, il aime jouer à la droite et dégainer lucarne opposée.

Wright possède également une intelligence de jeu et de déplacement rare pour son âge (génération 2004). Ce qui le sert avec et sans palet. Il n’est pas rare de le voir se glisser dans le dos des défenseurs adverses afin de récupérer de précieux palets.

Ses lacunes

Shane Wright est un beau bébé certes, il fait 1m85 pour 85kg. Mais il manque encore de dureté et de physique. Sur les jeux devant la cage adverse par exemple, il a du mal à se défaire de son défenseur pour obtenir une déviation ou réellement masquer le gardien. Il reçoit bien les charges mais n’en donne pas plus que ça. Son côté agressif va être important pour savoir si il est réellement prêt pour la NHL.

Projection

Globalement, Shane Wright a une base de talents exceptionnelle. Bon partout, le cadre dans lequel il sera drafté sera très important. En effet, l’attaquant respecte scrupuleusement les jeux de son entraîneur en phase de transition, ce qui peut lui causer des pertes de palets. Il devra améliorer son sens de l’initiative mais a le temps pour travailler. Les scouts de la ligue le comparent à un Patrice Bergeron, rien que ça. Son profil pourrait convenir à Montréal sur le deuxième ou troisième trio aux côtés d’un attaquant puissant (Gallagher, Anderson) et d’un bon buteur (Drouin, Armia).

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires