Début décembre en mode yoyo…

par 5 minutes de lecture
Canucks
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

NHL – Ça bouge toujours à Vancouver et ce mois de décembre ne fait pas exception.

Après le départ d’Anthony Beauvillier, le 28 novembre, à Chicago (il a fait son 1er entrainement sur la 1ère ligne avec Connor Bedard et Taylor Raddish quelques jours plus tard pour cause de formalités frontalières compliquées entre le Canada et les US) et la libération de son contrat à $4’150’000… le General manger, Patrik Allvin a recruté Nikita Zadorov.

Un beau bébé de 28 ans, 1m98 et 107 kilos avec un contrat se terminant à la fin de la présente saison (pour un montant de $3’750’000). Ce sera toutefois un one-shoot, le russe sera UFA (Unrestricted Free Agent) et cherchera à décrocher le jackpot dans la ligue. Son nom circulait déjà du côté de Vancouver après sa demande d’échange il y a 3 semaine (les Canucks étant son équipe préférée et il a des affinités avec Mikheyev et Kuzmenko) mais les finances étant plus que limite, c’est donc avec un décalage que le joueur arrive en Colombie Britannique.

Il devrait être associé à Tyler Myers, avec lequel il a déjà joué à Buffalo durant les saisons 2013-14 et 2014-15 et ainsi formée une charnière poids lourds: 2,03m- 104kg pour Myers et donc 1,98m-107kg pour Zadorov. Et ainsi permettre à la paire Hronek/ Hughes de souffler un peu si la paire poids lourds venait à performer (on croise les doigts).

Le nom d’Ethan Bear (actuellement en rééducation après sa blessure à l’épaule survenue lors des championnats du monde en juin) est également un nom à suivre, en attendant la libération d’un peu de masse salariale (comme d’habitude).

Retour sur terre

Après un très bon début de saison, les choses se calment du côté de Vancouver. La réception du champion en titre (les Golden Knights de Las Vegas) était encore un gros test après la leçon de hockey reçue par les Avalanches du Colorado (2-5 le 23 novembre). Hélas, ce fut un carnage…

Un match sans du début à la fin (surtout le premier tiers-temps) et cela aura put être pire sans l’apport d’un Thatcher Demko des grands soirs (.909). Tandis que dans le camp d’en face, on joue bien et juste, la différence entre une bonne équipe et une équipe qui veut être une bonne équipe. L’écart est tel que le nombre de tir en est des plus significatif (22 à 44). Chez l’adversaire un coup de pression et hop cela fait 2-0 face à des Canucks comme endormis, le reste du match ça déroule tout seul et ça fini en 4-1.

Sale mais cela fait toujours 2 points de plus

L’effectif a été remanier, enfin les deux premières lignes: Andrei Kuzmenko fait équipe avec Boeser et Miller après avoir entrevue ce trio durant le match contre les Golden Knights. Un choix qui peut être bénéfique pour tout le monde, Kuzmenko n’étant un forçat du travail défensif (ce qui lui a valu de s’assoir en tribune deux matchs de suite), les deux autres peuvent largement compenser cette lacune et son apport offensif et sa créativité peut faire un bien fou au deux autres.

Quand au repositionnement de Sam Lafferty avec Elias Pettersson (qui se cherche encore) et Ilya Mikheyev (qui a du mal à passer la vitesse supérieure, ce qui est normal lorsque l’on revient d’une opération du ligament croisé antérieur) c’est d’une logique évidente tant le joueur de 28 ans peut évoluer sur toutes les lignes et à tous les postes. La nouvelle recrue était déjà sur place pour accueillir ses nouveaux copains, frais et dispo il a assuré son match en inscrivant son premier point (tir dévié par Elias Pettersson) sur le but victorieux d’une victoire  4-3 à Calgary.

Série à la maison et…

Grande première pour les Hughes brothers qui étaient tous les 3 sur la feuille de match pour la réception des devils du New Jersey sous le regard attentifs de leur parents: Jim et Hellen (médaillé d’argent aux championnats du monde de 1992 en Finlande avec l’équipe nationale des états-unis de hockey féminine). Si pour les amateurs de hockey le spectacle fut au rendez-vous, ce ne fut pas le cas pour les partisans des Canucks.

Le beau jeu qui faisait de Vancouver l’attraction de ce début de saison a fait place à des combinaisons des plus prévisibles ainsi que des jets de palets à l’adversaire en discontinu lorsque les joueurs n’arrivent pas à ajuster leur passes. Et si on rajoute un manque de concentration en défense, on obtient un 4-2 bien salé à la fin du premier tiers-temps… Après avoir remonté le retard et être revenu à 5-5 à 3 minutes 30 de la fin du match, une grossière erreur de marquage permit à ses diables d’adversaire de marquer le but vainqueur à 30 secondes du terme et assurer la victoire.

Fun fact (ou pas): Sur les 3 matchs en décembre (pour nous européens) Thatcher Demko a encaissé 13 buts sur 100 tirs (100 tirs également sur les 3 premiers matchs de la saison mais seulement 7 buts encaissés).

Et ensuite?

Une série de matchs à domicile (Wild le 08, Hurricanes le 10, Lightning le 13 et Panthers le 15) et un « beau » back-to-back-to-back les 15, 16 et 17 (Panthers, Wild et Blackhawks). Les deux semaines qui arrivent vont être sympathiques à suivre… Et voilà pourquoi on ne s’ennuie jamais chez les Canucks.

 

Credit Photo : Simon Fearn-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires