C’est quoi le problème à New York ?

par 4 minutes de lecture
Alexis Lafrenière
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Quelques heures après cette défaite 3-0 à l’occasion du Game 1 face aux Panthers, nous allons tenter de décrypter les erreurs commises par les New York Rangers qui les ont conduits à cette malheureuse déconvenue

On pourrait tout simplement dire que les Panthers ont juste été supérieurs à New York et que cette victoire est entièrement le fruit de leur travail sur la glace. C’est évidemment le cas, mais si on cherche un peu plus les causes de cet échec, on voit que les Rangers ont aussi donné le bâton pour se faire battre.

La première chose qu’on aperçoit en regardant ce match, c’est que les Rangers perdent beaucoup de palets. Sur l’ensemble du match, ils en perdront une douzaine. Ça commence mal déjà pour New York, ils ne sont pas dans leur match, et les événements qui vont suivre ne vont que confirmer cette impression.

Première échappée pour les Rangers : sur une passe rapide de Kaapo Kakko, Braden Schneider s’en va défier Sergei Bobrovsky et heurte le poteau. Première grosse occasion vendangée par New York, qui aurait pu les remettre à hauteur des Panthers qui mènent déjà 1-0.

Il faut dire aussi que l’attitude que dégage Sergei Bobrovsky sur cette première période est exemplaire. Toujours calme, toujours serein, il dégage une confiance qui va rassurer toute son équipe.

Début du deuxième tiers, belle passe de Jack Roslovic entre les défenseurs des Panthers pour Will Cuylle qui s’engage seul face à Bobrovsky… Et non, le gardien des Panthers reste très solide et stoppe le tir de sa jambière gauche. Encore une franche occasion que les Rangers ne convertissent pas.

Et dans le même temps, la défense de New York laisse des espaces béants aux attaquants des Panthers qui manquent de creuser l’écart à de nombreuses reprises. Si ni l’attaque ni la défense des Rangers ne répondent présent, cela va devenir compliqué pour New York dans cette fin de match.

Encore une occasion nette de marquer pour les Rangers à 7 minutes du terme de cette rencontre. Grosse bagarre devant le but de Bobrovsky qui stoppera le premier tir et qui verra le second d’Alexis Lafrenière atterrir sur la barre transversale. Déjà que le gardien des Panthers est monstrueux, mais si en plus les poteaux viennent s’en mêler…

Alors que New York commence sérieusement à mettre une grosse pression sur le but des Panthers, Carter Verhaeghe dégage le palet de la zone des Panthers et lui vient l’idée d’accompagner ce dégagement. Une décision absolument géniale, car de ce dégagement viendra le deuxième but décisif pour les Panthers.

Le gardien des Rangers, Igor Shesterkin, va à la rencontre du palet pour le dégager, mais rate totalement son geste. Carter Verhaeghe en profite et envoie le palet dans l’enclave. Le pauvre Lafrenière revenu défendre trompe alors son propre gardien et glisse le palet entre les jambes de Igor Shesterkin, un but gagesque qui représente bien le match de New York.

C’est donc une très belle victoire pour les Panthers qui auront su profiter des nombreuses erreurs commises par New York pour s’imposer dans ce Game 1. Mention spéciale pour Sergei Bobrovsky, encore une fois impressionnant, ayant écœuré tous les attaquants de New York un par un.

Un match à oublier donc pour les New York Rangers qui devront jouer un autre hockey s’ils veulent espérer remporter le Game 2.

Credit Photo : Brad Penner-USA TODAY Sports

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires