Les Canadiens montrent plus que de la résistance

par 2 minutes de lecture
Canadiens
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Après un voyage à l’Ouest des plus éprouvant, les Canadiens étaient de retour à la maison pour affronter un adversaire toujours aussi coriace.

Cette saison est une première étape dans la construction d’une équipe qui se voudra compétitive dans le futur. Et le match d’hier soir montre que des étapes ont été franchises.

Carolina, leader de sa division, joue clairement le titre cette année, a du s’employer pour s’imposer 4 à 3 hier en tirs de barrage. par deux fois, les Canadiens ont pris les devants, 2-0 et 3-2, bloqué 25 tirs des Hurricanes, réussir 17 coups, accéléré le rythme en prolongation et n’ont succombé qu’en fusillade qu’après avoir pris les devants grâce à des buts de Rem Pitlick et Nick Suzuki.

« Nous avons été plus complets, plus dangereux », a mentionné l’entraîneur-chef du Canadien, Martin St-Louis, en comparant les deux plus récentes rencontres face aux Hurricanes. « Ç’a été un match excitant. Je suis fatigué et je n’ai même pas joué! »

« Ça montre où nous en sommes comme groupe. Nous pouvons jouer avec tout le monde en ce moment », a-t-il ajouté.

Jake Allen s’est mis en évidence

Le vétéran de 32 ans a été confronté à 39 tirs dangereux, mais a réussi à prolonger le match jusqu’à la fusillade en effectuant quelques arrêts remarquables. Sans lui, les Canadiens n’auraient sans doute pas pris un point hier soir. Son arrêt exceptionnel, qui nous rappelle l’époque de Ranford, restera dans les mémoires.

« Il faut parfois sortir ceux-là », a réagi Allen en souriant. » Ça prend un coffre à outils plutôt plein. C’est le fun à tenter même si, la plupart du temps, ça ne fonctionne pas. Cette fois, j’étais content que ça marche. »

« J’essaie de ne pas utiliser ça trop souvent, disons une fois par année, ça fait ressortir le côté athlétique. Mais je tentais juste de pouvoir placer une partie d’équipement devant la rondelle », a noté Allen qui volait ainsi Jaccob Slavin pour la deuxième fois du match.

Tous les joueurs présents dans cette équipe font plus que d’être présents. Ils répondent à l’appel lancé par la franchise de construire un effectif et un style de jeu propre pour l’avenir. Sans Cole Caufield, les Canadiens montrent qu’il faudra peut-être compter sur eux dès l’an prochain à son retour.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires