Le Canadiens laisse filer une avance de 4 buts

par 3 minutes de lecture
canadiens
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Quatre buts inscrits en 8 minutes n’auront pas suffi au Canadiens pour s’imposer face à la bande de Bruce Boudreau hier soir.

Les Canucks se sont finalement imposés 7 à 6 en prolongation après un but d’Elias Pettersson après 18 secondes de jeu.

Pettersson a profité d’une chute de Mike Matheson pour prendre possession du palet, s’approcher de Samuel Montembeault, et déposer le déposer entre ses jambières.

Après un début de match largement favorable aux Canucks, le Canadiens a fait le dos rond et a attendu avant de prendre la mesure de son adversaire dans la deuxième moitié de la première période par l’intermédiaire de Cole Caufield, Nick Suzuki, Sean Monahan et Michael Pezzetta. C’était la 4ème fois en 10 que le Canadiens inscrivait 4 buts sur une seule période.

Spencer Martin est alors renvoyé aux vestiaires pour être remplacé par Colin Delia.

Dès lors, les Canucks ont joué avec beaucoup plus de sérieux et d’aplomb. A la fin de la deuxième période, il n’y a plus que deux buts de retard pour les Canucks qui égalisent finalement après 5 minutes de jeu dans le troisième tiers-temps par Mikheyev. Ils prendront même les devant après 9 minutes de jeu avec un but sans assistance de Studnucka.

« Ce n’est pas facile de jouer contre des clubs qui tirent de l’arrière par quatre, parce qu’ils trichent et prennent des chances. D’ailleurs, j’ai bien aimé notre deuxième période. Mais on n’a pas été capables de marquer le but ou les buts qui auraient fait 5 à 0 ou 6 à 0. On s’est fait prendre en fin de période. Puis en troisième, c’était difficile. Mais j’ai demandé la bataille des boys, et c’était un match assez demandant émotionnellement » a souligné Martin St Louis.

En toute fin de match et alors que le Canadiens mène 6 à 5, une pénalité sifflée pour Johnathan Kovacevic va offrir une occasion en or aux Canucks de pouvoir faire parler leur point fort : le jeu de puissance. Et Kuzmenko ne se fait pas prié pour égalisé et envoyer les deux équipes en prolongation.

La suite : Pettersson offre une victoire incroyable aux Canucks.

Un match unique

Les Canucks se sont remis d’un déficit de 4-0 pour gagner et sont devenus la première équipe à remporter une victoire après un déficit de quatre buts cette saison. Quatre équipes ont accompli l’exploit la saison dernière : Arizona (29 avril), Floride (2 avril et 5 avril), Buffalo (28 mars) et Carolina (1er janvier).

Il y a eu 13 victoires sur des comebacks de quatre buts depuis 2018-19 (cinq saisons). La précédente série de 13 victoires de ce type s’étendait de 2003-04 à 2016-17 (13 saisons).

Vancouver réqlise cet exploit au lendemain d’une autre victoire après avoir remonté 4 buts par le Wild. Il ne s’agit que du huitième cas dans l’histoire de la LNH d’équipes effaçant un déficit de plus de quatre buts lors de journées consécutives. Le dernier cas s’est produit en 2016-2017 lorsque les Flyers (18 octobre 2016) et les Jets (19 octobre 2016) l’ont chacun réalisé.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires