Bilan début de saison NHL : les tops

par 7 minutes de lecture
NHL Bruins
par 7 minutes de lecture
Enlever la pub

Voici un mois que la saison NHL a commencé, il est donc temps de faire un bilan après une quinzaine de matchs effectués.

NHL

Des boulversements de hiérarchie

Il n’y a qu’à regarder le tableau des playoffs de la saison précédente pour voir que certaines équipes ne sont pas dans le même registre d’excellence pour ce nouveau chapitre.

A l’ouest, ce ne sont pas moins de 3 équipes présentes lors des playoffs NHL précédents qui ne sont plus dans les 8 meilleures de la conférence.

Les Flames, les Preds et les Blues ont les plus grosses difficultés à confirmer les espoirs entrevus en fin de saison dernière.

A l’Est, ce sont le Lightning, les Caps et les Pingouins qui ont toutes les difficultés à se maintenir au niveau de la dernière saison.

Si toutes ces équipes ont du mal, c’est bien entendu à cause de l’émergence de certaines franchises et de la confirmation d’autres.

A l’Ouest les Jets,  le Kraken et surtout les  Golden Knights ont le vent en poupe. Les Stars confirment ainsi que les Kings de même que le champion en titre l’ avalanche du Colorado.

A l’Est , les Devils , les Red Wings et les Islanders sont les bonnes surprises. Les Bruins, les Panthers , les Leafs et les Hurricanes restent les valeurs sûres de cette conférence.

Les tops NHL

Les Golden Knights de Vegas  (13-3-0)

Ils n’avaient pas pris part à la dernière campagne de playoffs NHL alors qu’ils y avaient participé pour leurs deux premières saisons. Peut-être que le départ de leur entraîneur De Boer, parti faire le bonheur des Stars, a redonné de l’allant à cette équipe essentiellement portée sur l’attaque.

Avec 33 shoots par match en moyenne et 3,7 buts, elle se place parmi les meilleures de la ligue. Mais aussi une grosse défense dont les piliers Alex Pietrangelo et Shea Theodore  n’ accordent que 2 buts par match à leurs adversaires.

De plus, les deux gardiens performent.  Thompson et Hill renforce les progrès défensifs réalisés par cette équipe : Adin Hill = 5 victoires pour 6 matchs disputés à 92% d’arrêts ; Logan Thompson = 8 victoires pour 10 matchs  2 blanchissages et 92,5% d’arrêts. A l’ arrivée un différentiel de +22, deuxième équipe de la NHL sur cette statistique !

Les Kings de Los Angeles (10-6-1)

Cette équipe ne figure pas en haut des différentes statistiques de la ligue, et pourtant elle est 2éme de la division pacifique.

Emmenée par leur gardien emblématique Jonathan Quick, 36 ans et 724 matchs en carrière, tous sous le maillot des Kings, cette équipe est très homogène : 7 joueurs à plus de 10 points.

Todd  Mclellan semble avoir trouvé la bonne formule, associant des joueurs d’expérience tels qu’Anze Kopitar (35 ans et 1227 matchs), Phillip Danault (29 ans et 488 matchs) et des plus jeunes tels que Gabriel Vilardi (23 ans et 106 matchs), et Arthur Kaliyev (21 ans et 97 matchs). Le recrutement de Kevin Fiala (26 ans et 436 matchs) et ses actuels 16 points semble avoir aussi tout son sens.

Espérons toutefois que Jonathan Quick (6 victoires pour 12 rencontres et 90,4% d’arrêts) puisse continuer à porter son équipe comme la saison passée jusqu’aux playoffs.

kings

 

Le Kraken de Seattle (8-5-2)

La toute jeune équipe de la ligue étonne pour sa deuxième saison en NHL.

Elle occupe la 3 ème place de la division Pacifique avec un différentiel de +8 grâce avant tout à une grosse défense : 2,8 buts accordés et 27 tirs donnés (3ème  de la ligue) à leurs adversaires en moyenne. Les expérimentés Adam Larsson (700 matchs en carrière) Jamie Oleksiak ( 455 matchs ) ainsi que  Vince Dunn ( 355 matchs ) constituent une base solide qui met en confiance un Martin Jones performant : 7 victoires pour 12 matchs joués et 91% d’arrêts.

L’attaque n’est pas en reste de performances également. Très homogène avec  des hommes d’expérience tel André Burakovsky, en provenance directe du Colorado,  une bague de champion au doigt et fort de 534 matchs en ligue nationale, Jordan Eberle (873 matchs), Jayden  Schwartz (612 matchs), elle compte 11 joueurs à 8 points et plus. Parmi eux on trouve le rookie Matty Beniers avec 9 points en 15 rencontres.

Deux ombres viennent toutefois noircir ce tableau : Philipp Grubauer 0 victoires en 4 matchs de NHL, 3,77 buts encaissés et seulement 86% d’arrêts et la recrue Shane Wright 1 point en 7 rencontres, n’arrivent pas à s’inscrire dans cette spirale positive.

seattle kraken

Les Jets de Winnipeg (8-4-1)

Les Jets font partis des satisfactions de ce début de saison NHL. Un différentiel de +9 et un nombre de buts donnés assez faible 2,38, Ils sont 2ème de la division centrale.

Ils peuvent s’appuyer sur un gardien ultra solide Connor Hellebuyck = 7 victoires pour 11 matchs et 93,5% d’arrêts. Des statisques qui en font un des tout meilleur à son poste. Il est même en 3ème position en NHL en ce qui concerne le nombre d’arrêts : 356! C’est assez remarquable, mais si ce dernier chiffre ne va pas en faveur de la défense, qui semble le point faible de cette équipe. On notera d’ailleurs que le joueur leader au pointage n’est autre que le défenseur Josh Morrissey avec 14 points!

Toutefois les Jets peuvent compter sur une attaque au top avec Pierre-Luc Dubois (14 points) Kyle Connor (10 points) Mark Scheifele (10 points) et le tout jeune Cole Perfetti et ses 8 points.

Les Bruins de Boston (13-2-0)

Décus quelque peu par leur dernière campagne (cf: éliminés au 1er tour des playoffs par les Hurricanes de la Caroline), les Bruins se relancent pleinement cette saison.  Ils peuvent compter sur une grosse attaque : 4 buts en moyenne par match pour 34 tirs tentés et un  David Pastrnak retrouvé (23 points en 15 rencontres). La meilleure moyenne de toute la NHL.

Ils ont également un gardien qui performe : Linus Ullmark = 10 victoires sur 12 matchs dont un blanchissage et 93,6% d’arrêts. Ce qui en fait le meilleur à son poste pour l’instant.

La défense joue aussi son rôle au diapason : 2,38 buts alloués aux adversaires et un différentiel de +26!

Les Devils du New Jersey (12-3-0)

C’est une des surprises de ce début de saison NHL. Avec 20 points, les Devils occupent la troisième place de la ligue. Ils s’appuient sur une attaque solide (= 3,6 buts pour 37,6 tirs ) menée tambours battants par Jesper Bratt ( 19pts), Nico Hischier (17pts)et Jack Hughes (15pts) qui confirme sa belle saison passée.

C’est aussi l’équipe qui donne le moins de tirs aux adversaires : 24,6 pour un différentiel de +17 grâce à une bonne défense où s’illustrent Ryan Graves et Dougie Hamilton notamment.

Devant les filets, Vitek Vanecek (6 victoires pour 9 matchs et 90,9% d’arrêts) et MacKenzie Blackwood ( 4 victoires pour 7 matchs et 88% d’arrêts) sont au niveau  du reste de l’équipe et dans les moyennes pour un gardien en NHL.

Devils, le projet est lancé

Les Islanders de New York (10-6-0)

Autre surprise de ce début de saison, ils sont 2ème de la division métropolitaine. Les hommes de Lane Lambert, successeur de Barry Trotz, ont entamé cette nouvelle campagne tambours battants : un différentiel de +12 pour 2,56 buts alloués en font une des toutes meilleures équipe de la NHL.

Un bon ration de penalty kill à 84,3% aide sans doute les joueurs et leur capitaine Anders Lee  à se positionner à la 5 émé place de la ligue!

Les cadres Brock Nelson (17 points ), Mathew Barzal (16 points), Andres Lee (15 points) sont au rendez-vous. Les défenseurs Noah Dobson, Scott Mayfield et Adam Pelech sécurisent les deux gardiens Ilya Sorokin (7 victoires en 12 rencontres et 93,2% d’arrêts ) et Semyon Varlamov (3 victoires en 5 matchs pour 91,3% d’arrêts).

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires