Bergeron et les Bruins : Une histoire qui dure

par 3 minutes de lecture
Bergeron
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Patrice Bergeron a prolongé avec les Bruins de Boston ce lundi. L’histoire continue entre le centre de 37 ans et la franchise du Massachusetts.

« C’est mon équipe, » déclare Patrice Bergeron lors de son point presse d’après signature. L’attaquant de 37 ans rempile chez les Bruins pour une 20e saison consécutive et s’intègre un peu plus dans l’histoire de la franchise, de la ligue et du sport. L’histoire d’amour se poursuit. Pour la raconter, TFA remonte en 2003, l’année de la draft du canadien.

Grand cru 2003

Marc-André Fleury, Eric Staal, Ryan Getzlaf, Zach Parise… Patrice Bergeron est le 45e choix de la draft 2003. Sélectionné par les Bruins, il enchaine directement sur sa saison rookie sans passer par la AHL.

A 18 ans, il arrive dans une équipe avec le 7e meilleur bilan défensif de la ligue, menée par Joe Thornton et Glen Murray. Avec 39 points en 71 matchs, le québécois finira 8e du classement de rookie de l’année derrière son propre gardien, Andrew Raycroft.

Patrice Bergeron

2011, l’année du titre

Après quelques années dans la ligue, la carrière de Bergeron prends un réel tournant. Le centre baisse son rendement offensif pour se concentre sur sa défense. Un aspect illustré par ses +/- (différence de buts pour/contre lorsqu’il est sur la glace) :

  • 2003/04 : +5
  • 2005/06 : +3
  • 2006/07 : -28
  • 2007/08 : +2
  • 2008/09 : +2
  • 2009/10 : +10
  • 2010/11 : +20

C’est justement ce côté du jeu qui va faire ressortir le talent de Patrice Bergeron. Entre 2011 et 2022, le canadien n’est plus descendu du podium du trophée Selke de meilleur attaquant défensif de l’année. Il est d’ailleurs devenu cette saison le joueur avec le plus de Selke de l’histoire de la NHL.

Il s’intègre parfaitement dans un groupe de plus en plus fourni composé de Brad Marchand (2e saison en NHL), Tyler Seguin (rookie), David Krejci (4e saison) et Zdeno Chara (12e saison).

Avec ce groupe, Bergeron connaît ses premières finales de conférence, remportées face au Lightning de Tampa Bay en sept matchs. L’assistant capitaine se blesse mais va vite revenir pour les finales de la coupe Stanley face aux Canucks des frères Sedin.

En arrivant au match 7 des finales, le summum du hockey mondial, Bergeron n’a toujours par marqué contre Vancouver. Une mauvaise performance qu’il annule 14 minutes après le puck-drop. Il inscrira même un doublé en fin de seconde période alors que les Bruins jouaient à 4 contre 5.

Les Bruins s’imposent 4-0 à la Rogers Arena et empochent la sixième coupe Stanley de leur histoire.

Dans la légende

Après 1216 matchs disputés sous le maillot jaune et noir, Patrice Bergeron se grave comme l’une des légendes d’une des franchises du Six originel, les six franchises qui ont fondé la NHL. Seul deux joueurs ont plus joué avec Boston :

  1. Raymond Bourque : 1518 matchs joués (1979 – 2000)
  2. John Bucyk : 1436 matchs joués (1957 – 1978)

Il pourrait d’ailleurs devenir cette saison le quatrième joueur de l’histoire de Boston à inscrire plus de 1000 points. Bergeron devra marquer 18 points pour passer ce palier légendaire, un total qu’il a dépassé dans 18 de ses 19 saisons en carrière.

Le natif de L’Ancienne-Lorette (QC) est devenu en 2020 le 19e capitaine de la franchise après le départ de Zdeno Chara vers Washington.

 

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires