Alexis Lafrenière vers la sortie ?

par 3 minutes de lecture
alexis lafrenière
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Talent générationnel, Alexis Lafrenière porte avec son nom des espoirs importants dans le hockey nord-américain.

Drafté en 1ère position en 2020 par les Rangers, Alexis Lafrenière peine à s’imposer dans cette équipe menée à présent par Gerard Gallant. En un peu plus de deux année dans la NHL, Alexis Lafrenière n’enregistre que 0.4 points par matchs, 1è en 36 matchs cette saison.

tout récemment, il a même été écarté de l’équipe par Gallant avant le match perdu face à Tampa Bay. En cause ? Son irrégularité.

« Je veux qu’il soit meilleur », a déclaré Gallant aux journalistes mercredi. « (Lafrenière) a eu quelques occasions de jouer avec de bonnes personnes, et il a bien joué parfois, mais c’est inconsistant. »

Son temps à New-York est-il compté ? 

En fin de saison dernière, Alexis Lafrenière avait montré qu’il pouvait être de cette équipe et apporter sur la glace. Avec 4 buts en 7 rencontres, il avait enfin pris sa place au sein de la désormais célèbre « Kid Line » aux côté de Filip Chytil et Kaapo Kakko, ces trois « gamins » avaient été des éléments primordiaux du beau parcours des Rangers jusqu’en finale de conférence.

Mais depuis le début de saison, Lafrenière est retombé dans ses travers. Il n’a pas été en mesure de profiter des absences sur le premier trio pour se faire une place aux côtés de Panarin et Trocheck. Bien qu’il ait partagé 153:01 de temps de glace avec deux des meilleurs joueurs des Rangers et qu’il ait amorcé 46,3 % de ses shifts en zone offensive, Lafrenière a marqué un but à 5 contre 5 sur 24 tirs au filet. trop peu pour garder sa place dans ce premier trio.

De cette « Kid Line », Lafrenière a été le seul mis de côté par Gallant.

Les premières lignes des Rangers sont truffées de talent, n’offrant que peu de possibilité à Lafrenière de s’exprimer. Par exemple, lorsqu’on regarde le jeu de puissance, l’unité principale composée de Panarin, Kreider, Mika Zibanejad, Vincent Trocheck et Adam Fox ne quitte rarement la glace, excluant de facto Lafrenière.

En carrière seuls 3 des 69 points de Lafrenière l’ont été sur des situations de jeu de puissance.

Alors immanquablement, cette mise à l’écart pose la question de l’avenir du numéro 1 de la draft 2020 dans cette équipe.

Ne vaudrait-il mieux pas partir pour trouver une équipe dans laquelle il aurait la possibilité d’avoir du temps de jeu et enfin exprimer tout son potentiel ?

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires