Super Bowl LV : passation de pouvoir entre Patrick Mahomes et Tom Brady ?

par 13 minutes de lectureCommentaires 1
par 13 minutes de lectureCommentaires 1
Enlever la pub

Nous y sommes, le Super Bowl est désormais plus qu’à quelques jours. Plus on s’approche et plus l’attente commence à monter pour cette affiche qui apparaît comme un affrontement de rêve. D’un côté les Chiefs de Patrick Mahomes vainqueurs de la dernière édition contre les 49ers de San Francisco et qui sont dans une forme parfaite ; de l’autre Tom Brady et les Buccaneers de Tampa Bay qui vont tâcher de prouver que les années n’ont pas d’impact sur lui sinon de le faire continuer à avoir du succès. Les deux QB qui vont s’affronter sont les deux derniers vainqueurs du Super Bowl, car en plus de Mahomes l’an dernier, Tom Brady l’avait remporté il y a deux ans avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Une première dans l’histoire.

Ce Super Bowl va mettre en scène deux trajectoires complètement opposées : d’un côté les Chiefs de Patrick Mahomes qui veulent lancer leur dynastie, ainsi Mahomes pourrait devenir le premier QB de l’histoire à remporter deux Super Bowl de manière consécutive à son jeune âge, de l’autre Tom Brady avec le mot dynastie rime plus que jamais désormais. Ce match va-t-il nous offrir une passation de pouvoir entre les deux QB ou bien Tom Brady va aller remporter son septième Super Bowl, à 43 ans avec deux équipes de deux conférences différentes, pour la première fois de l’histoire à domicile ?
Le théâtre de cet affrontement titanesque sera le Raymond James Stadium de Jacksonville en Floride, cela sera le premier match à domicile de l’après saison régulière pour les Buccaneers et le moins que l’on puisse dire est ce sera le match le plus important de la saison.

Kansas City Chiefs : le royaume d’acier

La mission : recommencer

Les Chiefs de Kansas City avaient une mission cette année : conserver leur couronne de champions. Il ne reste plus qu’une étape avant de réussir cette mission mais les Chiefs ont montré un visage inébranlable cette saison. Les Chiefs ont donné l’impression qu’ils ne pouvaient pas perdre. Et pour cause leur bilan parle pour eux : deux petites défaites seulement cette saison : une contre les Raiders et l’autre qui ne dit pas grand chose, car les remplaçants étaient sur le terrain contre les Chargers.

Si la défaite contre les Raiders aurait pu être inquiétante, elle n’a rien fait d’autre que renforcer la volonté des Chiefs d’être au plus haut niveau. Après ce match, leur jeu n’a plus montré la moindre faille, que ce soit au niveau offensif, défensif ou encore pour les équipes spéciales.

Tout le monde était au diapason. Il y a eu de nombreux matchs clés lors de la saison régulière, mais celui contre Miami, remporté 33 à 27 par les Chiefs en dit long sur cette équipe. Dans ce match, Patrick Mahomes a lancé trois interceptions face à une défense des Dolphins qui était su sommet de sa forme, et pourtant, la franchise de Kansas City l’a emporté.

C’est ce que l’on retient de cette équipe plus que contrôler du début à la fin du match, elle est capable d’accélérer le niveau au bon moment et de revenir malgré des mauvais départs. Cela montre toutes ses qualités mentales qui ont réussi à être mises en place au fil des ans. Andy Reid fait un excellent travail pour permettre à chaque joueur de cette équipe de tirer le meilleur de son potentiel et les résultats sont là.

Une campagne de playoffs courageuse

Les Chiefs ont obtenu le précieux droit de se reposer pour la semaine de Wild Cards, en effet, ces derniers étaient premiers de l’AFC.

Mais lors de leur entrée en scène tout a bien failli partir en fumée. Malgré un début de match autoritaire où l’on a vu tout ce qui fait que les Chiefs sont une équipe redoutable, c’est à dire grâce à leur QB qui est capable de lancer dans toutes les positions et dans toutes les situations du jeu et une armada de receveurs : Tyreek Hill et Travis Kelce en tête, qui se complètent parfaitement. Le rouleau compresseur offensif était lancé contre des Browns de Cleveland qui arrivaient pleins de confiance après une victoire prestigieuse contre les Steelers de Pittsburgh.

Mais coup de frayeur pour KC, Patrick Mahomes a du sortir lors du troisième quart temps dans le cadre du protocole de commotion. C’est le remplaçant Chad Henne qui a dû prendre la place de Mahomes. Après une interception difficile à comprendre ce dernier s’est parfaitement repris et est allé chercher la victoire au courage. Les Chiefs se sont fait peur mais les Chiefs ont montré lors de ce match que même lorsque la pire chose possible leur arrive : c’est à dire perdre leur chef d’orchestre, leur maître absolu : Patrick Mahomes, cela ne suffit pas pour les battre.

Nous avons assisté à un autre son de cloche contre les Bills en finale de conférence. Car les Chiefs malgré un début de match un peu difficile où ils ont concédé un fumble et étaient menés 9-0 ont au final déroulé sans aucun soucis. Patrick Mahomes a montré qu’il était au sommet de sa forme et qu’il était tout ce que Josh Allen n’est pas encore mais aspire à devenir : c’est à dire un QB capable de ne faire plus aucune erreur dans les moments difficiles.

Là où les Chiefs ont été efficaces cette saison et en particulier lors des playoffs c’est en défense. Steve Spagnulo a transformé cette unité et les Chiefs sont désormais beaucoup plus compétitifs, son arrivée à permis de gommer leur principal défaut. De plus, cela met en valeur nettement plus l’attaque et Patrick Mahomes qui ont désormais beaucoup de moins de pression sur leurs épaules. De plus, la défense peut jouer sans se mettre trop de pression car  ils peuvent compter sur une attaque de feu. Cela permet une prise de risque plus élevées et plus de créativité ce qui permet de surprendre leurs adversaires.

Tampa Bay Buccaneers : les immortels

Tom Brady en a encore à offrir

Tom Brady a réalisé une excellente saison avec les Buccaneers avec 40 TD pour 12 petites interceptions. Il a pu compter sur son lieutenant de toujours : le Gronk qui est monté en puissance au bon moment et notamment lors des playoffs NFL. Mais les Bucs ont une attaque pleine d’armes avec Mike Evans et Chris Godwin. Ces deux receveurs ont cumulé 20 réceptions pour un TD cette saison.

L’attaque explosive à la passe mise en place par Bruce Arians et permise par Tom Brady a fait ses preuves et a permis aux Bucs d’être compétitifs, c’est une équipe qui n’a aucun problème à marquer. Et le bras de Tom Brady continue de nous réserver des surprises avec de nombreuses passes sur des jeux longs à 43 ans, une performance plus que notable.

Encore plus que les performances sportives, Tom Brady et Rob Gronkowski ont réussi à transformer cette équipe de Tampa Bay. Ils ont réussi à ce que tous les joueurs puissent se transcender et arriver à atteindre le maximum de leurs capacités. Avec beaucoup de nouvelles pièces arrivée lors de la free agency, comme Brady évidemment mais aussi Leonard Fournette, le RB, les Bucs ont réussi, dans une saison hors du commun à cause du coronavirus et qui évidemment rend l’intégration beaucoup plus compliquée à déjouer les pronostiques et atteindre le Super Bowl. Ainsi dire, ce que Brady sait faire de mieux. Puisqu’il va disputer son 10ème Super Bowl dans deux conférences différentes qui plus est.

Comme pour les Chiefs et le match fondateur en saison régulière contre Miami, on peut penser au dernier match de la saison des Buccaneers. En semaine 17, contre les Falcons les Buccaneers sont allés chercher une quatrième victoire consécutive, la deuxième d’affilée contre les Falcons. Cette fin de saison a été importante pour les Bucs car elle leur a permis de gagner en confiance. Dans ce match, le receveur star Mike Evans s’est blessé au pire moment de la saison : juste avant les playoffs. Mais Antonio Brown a répondu à l’appel et a reçu deux TD. Cela montré à quel point l’attaque des Buccaneers est variée et peut compter sur de nombreux joueurs.

La défense : l’atout principal des Buccaneers ?

Même si les Bucs ont de nombreuses armes en attaque. La défense pourrait bien être leur atout principal. Leur capacité à mettre la pression sur le QB adverse est impressionnante et Aaron Rodgers en fait les frais en finale de conférence.

Le QB des Packers a subi cinq sacks dans ce match. Pour cela ils peuvent compter sur Jason Pierre-Paul et Shaquil Barrett qui sont deux joueurs capable de faire exploser la poche du QB et de lui mettre la pression. En plus de ces cinq sacks, Aaron Rodgers a été touché huit fois.

Ce match est vraiment significatif de la capacité de cette équipe à faire vivre en enfer aux lignes offensives adverses. L’absence du joueur star David Bakhtiari s’est particulièrement ressentie lors de ce match. Mais la performance des Bucs n’est pas à mettre uniquement sur le compte de son absence car la ligne offensive des Packers avait fait un match d’un grand niveau contre les Rams.

En plus de cela les Bucs ont des tous meilleurs duo de linebackers de la ligue avec Lavonte David et Devin White. Ce duo est particulièrement intéressant car il est complet : David est un joueur expérimenté White est un jeune joueur drafté en 2019 en provenance de LSU. On peut penser notamment à son match de très grand niveau contre les Saints, un autre match référence pour les Bucs. Les Saints arrivaient en playoffs au sommet de leur confiance avec une équipe presque sans failles et les Buccaneers ont réussi un match parfait pour les faire plier.

Devin White a terminé la rencontre avec une interception. Levonte David avait lui été particulièrement en vue lors du match de Wild Card contre Washington avec un sack et un placage pour perte.

Une campagne de playoffs qui a défié les attentes

Lors de ces playoffs NFL, les Buccaneers ont réussi trois grandes performances. D’abord ils ont réussi à dépasser la menace de la défense de Washington et du monstre Chase Young. Pour cela, Tom Brady a pu compter sur le sacrifice de son plus fidèle lieutenant, Rob Gronkowski qui a tout donné au bloc en ligne offensive. La plus grande performance restera celle lors du match contre les Saints.

La défense des Bucs a fait vivre l’enfer à Drew Brees pour ce qui pourrait bien être son dernier match. Avec trois interceptions décisives qui ont permis aux Bucs de dominer le match. Même son de cloche contre les Packers ont même s’ils ont failli perdre ce match dans les dernières minutes, les Buccaneers ont tenu bon et réussi une énorme performance contre le très probable MVP de la saison Aaron Rodgers.

Le fait du match restera sans aucun doute la quatrième tentative non-tentée par Matt LaFleur dans un moment décisif mais cette absence de prise de risque peut être corrélée à la performance défensive hors-normes de la défense de Tampa Bay. Avec une pression terrible sur Aaron Rodgers, une pression qui l’a fait plier de nombreuses fois. Une pression qui au final, a forcé les Packers à faire preuve de prudence dans une ultime erreur.

Les clés du match

Tenir la poche

Les deux lignes offensives auront fort à faire dans ce match. Car les deux défenses sont assez similaires et très agressives. La ligne offensive des Chiefs de Kansas City devra faire face à un test énorme puisqu’ils seront sans Eric Fisher le LT qui doit protéger l’angle mort de Mahomes. Jason Pierre-Paul et Shaquil Barrett ont réalisé une performance impressionnante contre les Packers et s’ils arrivent à mettre le même type de pression et briser la poche de KC alors le match pourrait devenir difficile pour Mahomes.

De même Steve Spagnulo met en place des schémas défensifs très agressifs et qui mettent beaucoup de pression aux QB adverses, c’est sans aucun doute le point faible de Tom Brady qui est un QB assez traditionnel et peu mobile. Il faudra que sa ligne offensive fasse un match exceptionnel à ce niveau là pour lui offrir quelques précieuses secondes pour lancer.

Le secondary

Les longues passes sont le point faible des Buccaneers ils se retrouvent souvent découverts sur la longue distance. Mais c’est également le point faible des Chiefs qui pourraient laisser trop de place dans la profondeur. Pour cela il faudra que la pression suffise à faire plier Brady.

C’est là que Tyrann Mathieu aura un rôle décisif à jouer pour KC, c’est un joueur qui lit parfaitement les trajectoires offensives et qui pourra permettre d’apporter de la sécurité dans le second rideau.

Le jeu de course

La meilleure manière de contenir Mahomes est de le laisser hors du terrain. Pour cela, il faut mettre en place un jeu de course de très haut niveau pour gagner du temps. Leonard Fournette fait une excellente campagne de playoffs et en particulier lors de la finale de conférence contre les Packers on l’a vu en très grande forme.

Il devra réaliser une autre performance de ce niveau si ce n’est une encore meilleure. La défense contre les courses n’est pas le point fort des Chiefs et les Browns avaient réussi à mettre en place un jeu de course efficace contre eux. Mais dans ce domaine ils devront faire face à Chris Jones qui aura un rôle très important à jouer.

A l’inverse les Buccaneers ont une excellente défense contre les courses. Mais cela pourrait se retourner contre eux. Car cela pourrait mettre en exergue le meilleur atout des Chiefs : le jeu de passe. Avec Patrick Mahomes capable de passer dans toutes les circonstances et toutes les positions et une armée de receveurs pour les jeux courts, medium et longs c’est ce qui fait de cette équipe un rouleau compresseur offensif.

Travis Kelce

Tyreek Hill avait été un poison lors de la première confrontation entre les deux équipes. Il ne fait aucun doute que la défense des Bucs devrait lui donner plus d’attention que lors de cet affrontement. Et cela devrait laisser de la place pour Travis Kelce et le reste de l’attaque. Mais Kelce s’est montré comme la valeur sûre de Mahomes pendant ces playoffs et au cours de la saison.

 

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires