Le stade des Philadelphia Eagles obtient la plus haute certification d’éco-durabilité

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

NFL – Alors que la question climatique devra à terme être de plus en plus mise au centre du fonctionnement de la NFL, les Philadelphia Eagles ont eu la bonne nouvelle d’apprendre que le Lincoln Financial Field répond parfaitement à ces enjeux.

 

Il est loin le temps où l’on pouvait construire des stades à tout va où les seules normes à respecter étaient sécuritaires. Désormais, les stades en NFL, comme en MLS, devront répondre à un dérèglement climatique qui impose logiquement de revoir la façon dont les stades influencent la question climatique. Si le Lincoln Financial Field, antre des Eagles, n’est pas nouveau (inauguré en 2003), il s’inscrit dans une NFL durable.

 

En effet, le Lincoln Financial Field de Philadelphie s’est vu attribuer hier la certification platine par le « programme du Leadership en énergie et en design environnemental (LEED), soit la plus haute distinction possible attribuée par ce programme.

 

Mandatory Credit: Bill Streicher-USA TODAY Sports

 

Le LEED est un système d’évaluation reconnu comme la marque internationale d’excellence pour les bâtiments durables dans plus de 132 pays alors que les bâtiments produisent jusqu’à 35% des tous les gaz à effets de serre et que 80% de la consommation totale d’eau se fait à l’intérieur et autour des bâtiments.

Le LEED a été créé en 1998 et vise à faire respecter la loi des « 3R » soit réduction des déchets et des ressources utlisés ; réutilisation des matériaux et recyclage des matériaux.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Il faut en revanche préciser que le LEED ne tient pas compte des facteurs de l’environnement local, comme la température extérieure moyenne ce qui limite son adaptation à d’autres pays qui ne veulent pas se référer aux standards américains. Le LEED, qui dépend du Conseil du Bâtiment Vert, serait tout de même le système de notation d’éco-durabilité le plus utilisé au monde selon eux-mêmes.

Le système de certification du LEED se fait par une note comprise entre 40 et 100 qui se divise entre certifié puis argent, or et platine (80 points au moins).

 

Comme le rapporte le Philadelphia Inquirer, le « Linc », comme il est appelé localement, dispose de 10 456 panneaux solaires et abrite un parking produisant 4 megawatts d’énergie renouvelable par année.

De plus, toujours selon le Philadelphia Inquirer, le stade des Eagles recycle les bouchons de bouteille, utilise un système de filtration de l’eau permettant d’éviter l’utilisation de plus d’un millions de bouteille en plastique et détourne 99% de ses déchets des déchetteries, bien que ceux-ci soient envoyés dans des usines de traitement des déchets par la vapeur gérée par l’Agence américaine de la protection environnementale.

En raison de tout cela, Norman Vossschulte, vice-président de « l’expérience supporter et éco-durabilité » des Eagles, a aussi apporté quelques directives prises par les Eagles à Frank Kummer du Philadelphia Inquirer.

Parmi celles-ci, notamment la décision d’installer un éclairage LED sur des centaines de luminaires afin de faire baisser la puissance énergétique de 1.4 million de watts à 726 000.

Ce même Vossschulte a également indiqué que les Eagles ont travaillé avec le vendeur de nourriture « Aramark » afin de réduire le gâchis alimentaire en ouvrant les sacs poubelles pour voir ce qui était jeté et comment. « Nous avons tout regardé et nous nous sommes dit : Et les tasses ? Et les pailles ? Et le plastique, le papier. » dit-il.

Ces réflexions ont amené Philadelphie à désormais utiliser des pailles biodégradables ou à livrer ses vieux sièges en plastique à une entreprise qui les transforment en des matériaux de remplissages pour des cloisons. D’autres sièges ont aussi été réutilisés pour construire des bancs situés dans le stade ou même dans la ville. Enfin les Eagles utilisent maintenant des canettes en métal plus facilement recyclables.

Vossschulte a enfin révélé que c’est grâce à un test de qualité de l’air que le Linc a pu dépasser la certification or qu’il détenait déjà alors que le gros de la note des bâtiments se base souvent sur la quantité de dioxyde de carbone consommée, les particules fines et les composés organiques volatils.

 

Le président de la branche américaine du conseil du bâtiment vert, évoqué plus haut, avance « qu’en faisant de l’éco-durabilité une priorité, les Philadelphia Eagles montrent la voie dans leur industrie » alors que seul le U.S Bank Stadium de Minneapolis dispose aussi d’une certification (or) du LEED.

Et alors que Roger Goodell souhaite aussi que la ligue qu’il préside prenne un tournant éco-durable comme avec l’exemple du dernier Super Bowl qu’il avait qualifié de « Super Bowl le plus vert de l’histoire », bien que ces engagements furent très légers (plantation d’arbres pour compenser la consommation de CO2 et tri de déchets) et que la NFL a lancé son programme « NFL Green ».

 

Les Eagles de Philadelphie se placent en tout cas en avant-gardistes d’un virage vert que prendra tôt ou tard la NFL.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires