Seattle Seahawks : saison inattendue et qualification méritée

par 6 minutes de lecture
Seahawks
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Seattle Seahawks sont les grands gagnants de ce week-end de folie en NFL dans la conférence Nationale. Inattendus à cette place-là puis finalement candidats confirmés, les Seahawks ont réalisé une très belle saison avec une 7e place synonyme de playoffs au terme d’une saison riche en émotions. Retour sur la belle saison des Seattle Seahawks.

Le 8 mars dernier, la saison 2022/2023 de Seattle commence déjà et dans l’esprit de tout le monde, elle commence mal. Russell Wilson est envoyé chez les Broncos de Denver en échange de Drew Lock, Noah Fant, Shelly Harris et plusieurs tours de draft, dont 2 premiers tours (2023 et 2024). Un premier tour de draft 2023 qui est devenu hier un 5e choix après la saison des Broncos. Mais alors qui allait prendre le poste de QB titulaire à Seattle ?

Le choix du coach Pete Carroll n’était pas facile, quand on perd l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue des 10 dernières années et qu’on doit le remplacer par Drew Lock ou Geno Smith, qui ne sont évidemment pas du même calibre. La saison s’annonce alors très compliquée. Peu avant le début de la saison Carroll confie le poste de titulaire à Geno Smith qui a « mérité et obtenu ce poste » selon lui. Geno Smith connaissait le job, lui qui avait déjà remplacé Russell Wilson l’an dernier lors d’une blessure à un doigt.

Le film de la saison

Le 13 septembre marque le début de saison avec déjà un rendez-vous bouillant. Les Broncos débarquent en ville avec Russell Wilson bien sûr lors du week 1. Retour perdant pour Wilson, gagnant pour Seattle qui s’impose sur le fil (17-16). Les deux semaines suivantes font redescendre les Seahawks su terre avec deux défaites, la première à San Francisco (27-7) et la deuxième à domicile face à Atlanta (27-23) dans une défaite qui fait tache et laisse des regrets.

Mais le week 4 marque un tournant dans la saison de Seattle avec une performance qui sans le savoir, sera la clé de cette saison. Une victoire sur la pelouse des Lions (48-45) dans un match où les défenses sont restées aux vestiaires. Une victoire qui va faire beaucoup de bien et emmener les Seahawks à 4 victoires de suite (contre les Cardinals, les Chargers, les Giants et de nouveau les Cardinals) avant d’aller affronter les Buccaneers à Munich pour la première fois de l’histoire. Un match qui sera perdu face à la bande de Tom Brady.

La semaine de repos après un voyage en Allemagne ne fait pas tant de bien que ça et les Seahawks perdent à nouveau, cette fois contre les Raiders en prolongation à la maison (40-34).  Les hommes de Pete Carroll affichent alors après 12 semaines de compétition, un bilan de 6 victoires pour 5 défaites, avant une victoire sur le terrain des Rams (27-23). Mais le plus dur arrive puisque les Seahawks perdent trois fois d’affilée à partir de la semaine 14 (contre les Panthers, chez les 49ers et chez les Chiefs). Les espoirs de playoffs commencent à se réduire et Seattle doit absolument remporter ses deux dernières rencontres de la saison qui plus est à domicile pour espérer se qualifier.

D’abord vainqueur face aux Jets la semaine dernière (23-6), tout s’est donc joué hier soir pour les Seahawks qui devaient battre les Rams à domicile et espérer une victoire des Lions à Green Bay. La première partie du contrat est obtenu dans la douleur après une victoire en prolongation contre Los Angeles (19-16), mais le plus dur arrivait. Et pourtant, les Lions, tout juste éliminés par Seattle justement ont réussi l’exploit d’aller battre les Packers à Green Bay (20-16) et ainsi envoyer les Seahawks en playoffs.

Seattle termine donc sa saison en 7e position dans la conférence Nationale (9 victoires, 8 défaites) et jouera à San Francisco la semaine prochaine pour les wild card, face au grand favori de cette conférence. Malgré deux défaites cette saison contre San Francisco, tout est possible pour ces Seahawks capables de tout.

Une intersaison réussie

La saison des Seahawks aura finalement été dictée par deux événements majeurs, le trade de Russell Wilson et la draft. Car oui, la saison de Geno Smith est exceptionnelle au-delà d’être inattendue. Sélectionné au pro bowl, le QB drafté par les Jets en 2013 termine sa saison avec 4 282 yards à la passe (8e en NFL), 30 touchdowns (4e en NFL), 11 interceptions et un rating de 100.87 (2e parmi les joueurs titulaires toute la saison). Les Seahawks savent maintenant qu’ils peuvent avoir confiance en Geno Smith.

Mais l’autre événement marquant de cette belle saison reste sans doute la draft, une draft très réussie. Parmi les 9 joueurs draftés, 5 sont devenus des titulaires à part entière. Charles Cross et Abraham Lucas sur la ligne offensive, Kenneth Walker III dans le backfield, puis Tariq Woolen et Coby Bryant chez les cornerbacks. Deux de ces rookies sont d’ailleurs très bien placés pour s’adjuger les titres de rookie offensif de l’année : Kenneth Walker III et défensif : Tariq Woolen. 

Le premier s’est imposé comme le coureur numéro 1 de l’équipe après une nouvelle blessure de Raschaad Penny. Walker a terminé la saison avec 228 courses, 1050 yards et 9 touchdowns. Des statistiques largement supérieures à tout autre coureur rookie cette année. En défense, là encore l’inattendu Tariq Woolen s’est très vite imposé. Il termine sa saison avec notamment 6 interceptions, plus haut chiffre de NFL cette année avec Justin Simmons (Denver Broncos), Minkah Fitzpatrick (Pittsburgh Steelers) et CJ Gardner-Johnson (Philadelphia Eagles).

Reste à voir désormais si les Seahawks peuvent poursuivre leur surprenante saison à San Francisco samedi soir à 22h30 pour ouvrir le bal des playoffs NFL 2023.

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires