Sean Payton est plutôt satisfait de la rentrée de son jeune groupe

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

NFL – Alors que la longue intersaison se poursuit en NFL, chaque continue de poser les bases pour la saison à venir. À Denver, chez les Broncos, Sean Payton est satisfait de la reprise de son groupe, largement rajeuni au printemps.

 

Les paisibles étés de préparation alors qu’il était coach des Saints et de Drew Brees sont désormais lointains pour Sean Payton. Désormais entraîneur des Broncos, il faut apprendre à construire autour d’un groupe jeune, pas forcément le plus talentueux de la ligue, mais qui semble motivé selon les premières observations des journalistes outre-Atlantique.

 

Un jour de repos inattendu accordé par Payton

 

En effet, à en croire la décision de Sean Payton lui-même, son équipe travaille bien dans ces premières semaines de reprise. Pour cause, hier, l’entraîneur vainqueur du Super Bowl 2010 a accordé à ses joueurs un jour de repos supplémentaire totalement inattendu en écourtant d’une journée le minicamp obligatoire que doit observer chaque équipe de NFL.

Payton a avancé que la bonne performance de son équipe a rendu cette décision possible. « Globalement ça s’est bien passé. Écoutez… c’est plus un sous-produit de ce que nous avons vu, de là où nous en sommes. Et j’aime bien là où sommes pour l’instant. » commentait-il à propos de l’avancée de l’intersaison.

 

Les premiers entraînements 2024 des Broncos ont donné satisfaction à Sean Payton. Mandatory Credit: Isaiah J. Downing-USA TODAY Sports

 

Cette décision reste un élément à souligner de l’été des Broncos puisque Payton n’en avait pas fait de même avec son groupe l’an dernier, dont les attentes étaient bien plus hautes que celui-ci.

 

Un groupe largement rajeuni par rapport à l’an dernier

 

Effectivement, les mauvais résultats de la saison passée (finie avec un bilan de 8 victoires et 9 défaites sans Playoffs) ont fait leurs effets dans le Colorado, et une vague importante de joueurs expérimentés ont fait leurs valises (Russell Wilson vers les Steelers, Justin Simmons toujours agent libre, Josey Jewell vers les Panthers ou encore Lloyd Cushenburry III chez les Titants) pour laisser place à de biens plus jeunes joueurs.

Parmi tous ceux-là, c’est au poste le plus important de ce sport que les jeunes arrivées ont été les plus nombreuses. Par ailleurs, il y a une compétition à trois chez les Broncos pour se disputer le poste de quarterback titulaire.

Une lutte à trois entre Zach Wilson (24 ans) tout juste débusqué aux Jets, Bo Nix (24 ans) tout juste drafté et Jarrett Stidham (27 ans) arrivé lui l’an dernier et qui part vraisemblablement une longueur derrière les deux autres même si Payton garantit une équité totale entre les trois.

Les postes de cornerbacks et linebackers sont eux aussi concernés par cette rude concurrence entre jeunes joueurs, mais Sean Payton l’affirme, « Nous avons de la bonne compétition. Toutes les données que nous suivons et la présence aux entraînements… mais je dirais que la compétition stimule les choses. […] C’était différent cette année, d’une bonne façon » argumentait-il à la fin du minicamp.

L’entraîneur de Denver a également été amené à livrer son point de vue sur le fait d’entraîner un groupe jeune sans attentes particulières sans baisser la garde, « On parle toujours de ces choses comme être présent, où est-ce que tu en es, où est-ce que tu te situes… et je dirais que c’est un peu ce qui est arrivé avec moi. » commentait Payton sans qu’on arrive vraiment à comprendre où il voulait en venir.

Il a en tout cas clairement indiqué à ses troupes de ne « pas perdre » l’élan enclenché depuis l’encourageante fin de saison dernière et le début des entraînements il y a quelques mois.

Il a enfin aussi déclaré qu’il s’attendait à ce que ses trois quarterbacks reviennent fin Juillet pour les camps d’entraînements avec la pleine envie de se battre pour la place de titulaire qui n’est donc toujours pas attribuée.

 

L’épineux dossier Courtland Sutton

 

Enfin le dernier bilan à tirer de la reprise des Broncos et de la fin de ces minicamps est plutôt négatif cette fois et concerne la situation contractuelle de Courtland Sutton.

Le receveur de 29 ans sélectionné en 2019 au Pro Bowl et auteur de 10 touchdowns à la réception l’an dernier dispose toujours de deux années de contrat à environ 20 millions de dollars l’année mais est frustré de sa situation contractuelle. Il aimerait naturellement négocier une prolongation ou une restructuration lui permettant de gagner plus d’argent alors que les gros contrat sont à la mode chez les receveurs.

 

Le receveur des Broncos, Courtland Sutton désireux d’un nouveau contrat. Mandatory Credit: Charles LeClaire-USA TODAY Sports

 

Payton a lui indiqué qu’il s’est entretenu en face-à-face avec son joueur hier matin.

Une situation qui a provoqué le fait que Sutton ne se soit présenté seulement qu’aux deux jours obligatoires d’entraînements depuis plus d’un mois. Des entraînements qui se sont limités à des étirements et un léger travail individuel afin d’éviter toute blessure.

« J’ai échangé avec Courtland ce matin [hier matin] pendant un bon moment. Nous avons une bonne relation. Il est important dans ce que nous faisons […] et je pense qu’il le sait » lâchait Sean Payton devant la presse. Cette bonne relation ferait mieux d’aboutir à une issue positive avant la fin Juillet et le début du camp d’entraînement puisque Sutton avait dit mardi qu’il n’avait toujours décidé s’il se présenterait en temps et en heure au début de ce même camp d’entraînement si sa situation ne s’était pas clarifiée d’ici-là.

 

Le long fleuve tranquille suit donc son cours dans le Colorado…

© Isaiah J. Downing-USA TODAY Sports

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires