Rhamondre Stevenson absent quelques semaines

par 2 minutes de lecture
Rhamondre Stevenson
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

NFL – Rhamondre Stevenson, a été victime d’une entorse de la cheville haute lors de la rencontre de dimanche face aux Los Angeles Chargers.

Des sources proches d’ESPN indiquent que Rhamondre Stevenson devrait être écarté des terrains pendant « quelques semaines ». Ce coup dur est survenu dans le premier quart de la partie, conclue par une défaite des Patriots 6-0. Incapable de reprendre le jeu après le diagnostic initial, Stevenson a été contraint de quitter le terrain avec l’assistance des entraîneurs.

L’impact de cette blessure dépasse la simple absence de Rhamondre Stevenson. En tant qu’élément clé de l’attaque des Patriots, accumulant 40 yards sur neuf courses rien que dans le premier quart, sa perte accable encore un peu plus une attaque déjà en perdition depuis plusieurs rencontres.

La technique de plaquage en question

La façon dont Rhamondre Stevenson a été blessé met de nouveau en lumière des questions sur certains types de plaquage en NFL.

Le plaquage, réalisé par le linebacker des Chargers, Tuli Tuipulotu, est connu sous le nom de « hip-drop tackle », une technique souvent controversée en raison des risques pour la sécurité des joueurs. Cette méthode, où le poids du plaqueur pèse sur la jambe du porteur de balle, a déjà causé des blessures similaires, à l’exemple de Mark Andrews, tight end des Ravens de Baltimore.

L’incident ravive le débat sur les règles de sécurité et l’importance de protéger les joueurs contre des blessures susceptibles de menacer leur carrière. La NFL envisagera-t-elle de revoir ses règlements pour limiter ce genre de plaquages controversés ?

Implications pour les Patriots

En l’absence de Stevenson, le vétéran Ezekiel Elliott a été appelé en renfort. Bien qu’Elliott apporte une expérience inestimable, il reste à voir comment il s’intégrera dans l’attaque des Patriots et s’il sera capable de combler le vide laissé par Stevenson.

 

Credit Photo : Brian Fluharty-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires