PREVIEW NFL 2022: New York Jets, parés au décollage?

par 5 minutes de lecture
new york jets
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

La saison régulière de NFL débute le 8 septembre, et pour vous faire patienter l’équipe de The Free Agent vous propose chaque jour une analyse d’une équipe. Aujourd’hui les New York Jets.

 

Les New York Jets sont repartis de zéro ou presque l’an dernier. C’était ainsi la première saison de Robert Saleh au coaching et du choix n°2 de la draft Zach Wilson. Et finalement, il n’est pas apparu de grand changements dans la pauvreté du jeu proposé.

Dans cette saison 2021, les maigres coups d’éclat avec des victoires contre les Tennessee Titans ou les Cincinnati Bengals n’ont pas validé l’évolution tant attendue des verts de la grosse pomme. Ils ont terminé la saison dans l’anonymat avec quatre victoires au compteur.

Les nombreux joueurs draftés très haut depuis plusieurs années suite à leurs mauvais résultats peinent à confirmer les espoirs placés en eux. Verah-Tucker, Williams, Becton ne semblent pas s’épanouir aux Jets. Beaucoup d’espoir ont été placé tout de même sur Zach Wilson mais sa saison a été catastrophique également, en partie à cause d’une OL poreuse qui ne lui a jamais laissé le temps de s’exprimer (53 sacks subis, quatrième total de la ligue).

new york jets zach wilson

Les principaux départs: 

Les New York Jets perdent deux tackles avec Fatukasi (Jaguars) et Moses (Ravens). Pour eux qui ont des difficultés sur les lignes, cela impliquait de les remplacer. Dans les secteur défensif, Marcus Maye, deuxième tour de draft 2017, rejoint les Saints et dégarni un fond de terrain défensif en grande difficulté l’an dernier.

Jamison Crowder (Bills) et Keelan Cole (Raiders) quittent aussi le pool de receveurs. L’arrivée de Laurent Duvernay-Tardif, le guard expérimenté des Chiefs, paraissait un bon choix en janvier pour encadrer les jeunes joueurs mais il n’a toujours pas été resigné.

Les principales arrivées:

A l’instar des franchises qui peinent à renouer avec le succès, il a fallu payer très cher des joueurs qui peuvent s’apparenter à des paris pour réussir la free agency.

Ainsi, ils ont été chercher sur les lignes Laken Tomlinson (49ers) et Jake Martin (Texans). Les safeties Jordan Whitehead (Bucs) et DJ Reed (Seahawks) rejoignent également les Jets.

Pour offrir des cibles à Zach Wilson, le front office a choisi les TE Tyler Conklin (Vikings) et CJ Uzomah (Bengals).

new york jets uzomah

La draft 

Avec des choix élevés (4 et 10) et trois premiers tours, les New York Jets étaient très attendus à la draft. Ahmad “Sauce” Gardner, le safety de Cincinnati viendra renforcer la défense, sûrement au poste de cornerback vu les signatures à la free agency. Garrett Wilson (Ohio State), complètera un duo de receveurs prometteurs avec Elijah Moore.

new york jets gardner

Les Jets ont également sélectionné Jermaine Johnson, DE de Florida State, pour renforcer la ligne. Le meilleur RB de la cuvée, Breece Hall, rejoint également New York. Les autres choix semblent plus se porter sur des backups pour des postes pourvus (Jeremy Ruckert TE, Max Mitchell OT, Michael Clemons DE).

Le Quarterback: Zach Wilson

Le n°2 de la draft 2021 a été loin de ce que l’on attendait de lui l’an dernier. 55,6 % de réussite, 9 TDS et 11 interceptions : ce n’est pas digne d’un top rookie QB.

Bien qu’on puisse l’excuser du fait de sa OL permissive, il a également montré des faiblesses qu’il devra combler. Il a eu tendance à garder le ballon trop longtemps ce qui l’expose à des blessures qui lui ont d’ailleurs fait manquer cinq rencontres.

Il prend également trop de risques et cherche trop le big play tout de suite. Il lui faut apprendre la patience nécessaire en NFL. Désormais pourvus de cibles solides (Moore, Wilson, Uzomah), il devra absolument assumer son statut cette année sous peine d’être considéré comme le bust de sa cuvée de draft.

Robert Saleh n’est plus rookie

Le Head Coach des New York Jets va donc réaliser sa deuxième saison. Il a pu construire une équipe plus à son image avec beaucoup de renforts défensifs. C’est de toute façon par ce secteur, qu’ils doivent absolument solidifier, que l’amélioration du bilan passera.

A l’image de ce qu’il a connu aux 49 ers, Saleh devra également simplifier l’attaque pour la mettre en confiance. Avec Michael Carter et Breece Hall, la course sera à la base du jeu des Jets pour permettre à Wilson de trouver des receveurs par la suite. Le coach devra tempérer la fougue de Wilson pour construire son jeu.

Une division concurrentielle

Il n’est pas facile pour les Jets de passer une grand cap d’un seul coup. En effet, en étant opposés aux Bills, aux Patriots et aux Dolphins, ils comptent trois équipes candidates aux playoffs voir au titre dans leur division. Il faut donc procéder pas à pas.

Ils possèdent une fan base solide et les progrès sont attendus dans le jeu plus que dans les résultats. Les Jets sont toujours loin du niveau des leurs premiers concurrents mais la jeunesse du groupe demande du temps et de la construction sage.

Pronostics: 3-14 Une saison encore très difficile

Au sein d’une division très compliquée, les New York Jets vont encore souffrir cette année. Ils n’ont pas connu les playoffs depuis 2010 et cela ne devrait pas changer. Il est difficile de croire en Zach Wilson vu le peu de renforts en OL et ce qu’il a montré l’an dernier.

De simples progrès dans le jeu seraient déjà une satisfaction pour les fans.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires