Preview NFL 2022 : L’année de la maturité pour les Minnesota Vikings

par 7 minutes de lecture
minnesota vikings
par 7 minutes de lecture
Enlever la pub

La saison régulière de NFL débutera le 8 septembre prochain, et pour vous faire patienter la rédaction de The Free Agent vous propose chaque jour l’analyse d’une équipe. Aujourd’hui, les Minnesota Vikings.

L’année passée, les Minnesota Vikings arrivaient avec beaucoup de promesses pour une nouvelle saison de NFL. Avec un groupe solide autour d’une attaque composée de Dalvin Cook ou encore Justin Jefferson, on s’attendait à voir le club performer et devenir un vrai rival pour les Packers au sein de la NFC Nord.

Au lieu de ça, le club s’est enlisé dans une saison compliquée n’arrivant pas à rivaliser face aux meilleures équipes de la ligue ou quand ce fut rarement le cas, n’y parvenant que sur un match d’éclat.

Au final, le club a terminé sa saison avec seulement huit victoires ne voyant pas les playoffs pour la deuxième année consécutive.

Alors après ça, que peut-on espérer pour la franchise cette saison ? Enfin l’année de la maturité dans le Minnesota ?

Les principaux départs

Trois départs sont à enregistrer du côté du Minnesota avec tout d’abord le tight end Tyler Conklin. Propulsé titulaire après l’absence de Irv Smith, le joueur a réalisé une bonne saison à 593 yards et trois touchdowns. Des chiffres qui lui ont valu de rejoindre les Jets de Zach Wilson.

Autre départ celui du centre Mason Cole parti aux Steelers contre un contrat de 15,75 millions de dollars. En défense, c’est Xavier Woods qui a fait ses bagages après seulement une saison. Il rejoint les Panthers avec ses trois interceptions et dix passes défendues de la saison 2021.

Les principales recrues

Le marché de la free agency a surtout été utilisé par les Minnesota Vikings pour renforcer leur défense. La grosse arrivée concerne le pass rush avec le transfuge des Packers Za’Darius Smith qui a signé pour trois saisons. C’est un quitte ou double pour les Vikings avec un joueur qui n’a presque pas joué en 2021 mais qui a su produire plus de 12 sacks par saison dans ses meilleures années.

Za’Darius Smith

Avec Smith, c’est Harrison Phillips qui renforce la ligne défensive. Tackle en provenance de Buffalo, Phillips sera surtout un atout face au jeu de courses adverse.

Enfin, autre recrue majeure, Jordan Hicks renforce la ligne des linebackers des Vikings. Arrivée d’Arizona, il est un plaqueur infatigable capable aussi de venir mettre la pression sur le quarterback adverse si besoin.

Sélections majeures à la draft

Les Minnesota Vikings ont poursuivi le renforcement de leur défense lors de la draft avec de nombreux choix défensifs. Au premier tour, c’est le safety Lewis Cine de Georgia qui a été sélectionné afin de venir remplacer Xavier Woods. Joueur rapide et avec une bonne vision, il sera utile dans le backfield défensif de la franchise aux côtés d’Harrison Smith.

Au second tour, la franchise a fait le choix d’un cornerback avec Andrew Booth. Arrivé de Clemson, Booth apportera sa polyvalence et ses longs bras aussi bien en défense homme à homme qu’en défense de zone. Il sera un très bon complément à Patrick Peterson et Cameron Dantzler.

Autre choix du second tour, Ed Ingram vient renforcer la ligne offensive au poste de guard. Un bon choix pour une équipe déjà plutôt solide l’année passée (30 sacks concédés).

L’heure de la confirmation pour Kirk Cousins

Si un joueur de l’effectif des Vikings doit enfin confirmer son talent, il s’agit bien du quarterback Kirk Cousins. À bientôt 34 ans, le vétéran sort d’une bonne saison statistiquement parlant.

Avec 4 221 yards à 66%, 33 touchdowns et sept interceptions, il fait aussi bien qu’Aaron Rodgers qui a lancé moins de yards et quatre touchdowns de plus.

Le problème pour Cousins ne réside pas vraiment dans ses stats mais bien dans sa capacité à faire gagner cette équipe. Avec un bilan de huit victoires pour huit défaites lorsqu’il était titulaire l’an passé, on ne peut qu’être déçu. De plus, il a la capacité de jouer comme l’un des meilleurs pendant une partie de la saison, puis de s’effondrer ensuite comme on a pu le voir en 2021.

kirk cousins

Cette année, Cousins aura un nouveau coach avec Kevin O’Connell. L’ex-coordinateur offensif des Rams champions en titre aura la tâche de faire de cette équipe une escouade qui gagne et de Cousins un leader offensif à l’image de Matthew Stafford avec Los Angeles.

Peut-être ce qu’il manquait finalement à Cousins pour enfin exploiter pleinement son potentiel.

Une attaque qui peut encore step up

L’attaque en 2021 : 25,0 points par rencontre

L’attaque des Minnesota Vikings possède des arguments une nouvelle fois non négligeables. Mené comme nous l’avons décrit par un Kirk Cousins qui doit gagner en constance, cette attaque possède deux très bons receveurs avec Justin Jefferson (1 616 yards, 10 TD) et Adam Thielen (726 yards, 10 TD).

Jefferson monte en puissance depuis son arrivée en NFL et devrait encore le faire cette saison si on lui en donne l’occasion. Un futur grand à n’en pas douter.

En receveur numéro 3, c’est K.J. Osborn qui s’est imposé la saison passée avec 655 yards et sept touchdowns. Un statut qu’il devra confirmer cette saison.

Au poste de tight, Tyler Conklin parti, c’est Irv Smith qui reprendra son rôle au sein du groupe après une année éloignée des terrains. À lui de prouver qu’il peut faire au moins aussi bien que les 593 yards de Conklin. Un vrai challenge pour Smith qui n’a jamais dépassé les 400 yards jusque là.

Côté course, le club s’appuiera toujours sur Dalvin Cook. Avec 1 159 yards et six touchdowns, il a fait le job la saison dernière avec comme back up Alexander Mattison auteur de 491 yards. Un bon duo qui gagnerait à devenir un trio pour offrir plus de rotation au groupe.

Cette attaque possède comme nous l’avons dit de nombreux atouts mais devra encore monter d’un cran pour viser les playoffs cette saison.

Une défense encore fragile

La défense en 2021 : 25,1 points concédés par rencontre

Terriblement fragile la saison passée, la défense des Vikings a éprouvé des difficultés aussi bien contre le jeu de courses et que contre le jeu aérien. Elle a encaissé 252,9 yards par rencontre à la passe et 130,7 yards contre le jeu de courses. Ajoutés aux 25,1 points encaissés par match, difficile de trouver du positif.

Cette année pourtant la direction du club a tenté de renforcer ce secteur du jeu. Exit Adam Zimmer et Andre Patterson, arrivée de Ed Donatell au poste de coordinateur défensif. Avec ses 30 années de NFL, le coach devrait amener son expérience et sa connaissance du jeu.

Côté joueurs, la franchise comptera toujours sur ses vétérans Patrick Peterson, Danielle Hunter, Harrison Smith ou encore Dalvin Tomlinson. En plus, la direction est allé chercher Za’Darius Smith pour renforcer son pass rush et Andrew Booth pour aider dans le backfield défensif.

Suffisant pour voir une amélioration ? Difficile à affirmer tout de même. Donatell aura un gros chantier devant lui et il devra remettre plusieurs joueurs à leur meilleur niveau s’il veut améliorer les chiffres de 2021.

De plus, l’escouade défensive bien qu’homogène possède aussi quelques lacunes notamment sur sa ligne de linebackers. Malgré tout, on peut faire confiance au nouveau staff pour faire mieux que Mike Zimmer et son équipe.

Pronostic : 10 – 7 pour une qualification en playoffs

Pour 2022, nous imaginons que les Minnesota Vikings pourront améliorer leur bilan 2021 en allant chercher deux victoires de plus. Avec un calendrier pas particulièrement difficile et avec des joueurs à leur niveau, un bilan de 10 – 7 est complètement envisageable.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires