Preview NFL 2022 : Les Jaguars pour sortir les griffes?

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture

La saison régulière de NFL débutera le 8 septembre prochain, et pour vous faire patienter la rédaction de The Free Agent vous propose chaque jour l’analyse d’une équipe. Aujourd’hui, les Jacksonville Jaguars.

Les Jacksonville Jaguars se présentaient à l’orée de la saison dernière avec de grands espoirs. L’arrivée du coach universitaire Urban Meyer, auréolé d’une belle carrière universitaire, et le choix du Pick 1, annoncé talent générationnel, Trevor Lawrence auguraient d’une progression significative.

Il n’en fut rien à cause des turpitudes du coach qui ont perturbé la saison et lui ont fait perdre le vestiaire. Urban Meyer a même été licencié avant la fin de saison. Malgré une belle victoire pour finir la saison contre les Colts, Trevor Lawrence n’a pu confirmer son statut pour son année de découverte de ce niveau.

Les Jaguars se sont donc retrouvés avec le pire bilan de la ligue pour la deuxième année consécutive et donc à nouveau avec le premier choix à la draft.

Les principaux départs

Après deux saisons médiocres, peu de joueurs de l’équipe se retrouvaient sollicités pour un départ. Néanmoins, les Jaguars ont perdu deux joueurs importants par ligne. En défense, on note les départs de Myles Jack (Pittsburgh) et Damien Wilson (Carolina), les deux linebackers. En attaque, ce sont les deux guards Andrew Norwell (Washington) et AJ Cann (Houston) qui ont trouvé preneurs.

jacksonville jaguars - dj chark

Le receveur DJ Chark, prometteur et pro-bowler dès sa deuxième saison, a lui pris la direction des Lions. Les Jaguars ont décidé de ne pas le retenir après deux saisons tronquées à cause des blessures.

Les principales recrues

Les Jaguars ont dépensé sans compter sur la free agency pour redresser la barre. Avant de voir ce que cela va donner, on pourrait presque dire qu’ils ont surpayé pour acquérir leurs cibles.

Tout d’abord, ils ont commencé avec les receveurs Christian Kirk, Zay Jones et Evan Engram (TE) pour offrir des cibles à Trevor Lawrence. Brandon Scherff vient renforcer une OL assez poreuse l’an dernier. Ces quatre recrues offensives sont de gros paris qui coûtent cher mais les floridiens avaient-ils le choix pour attirer?

En défense, ils ont jeté leur dévolu sur Foyesade Oluokun (LB), Foley Fatukasi (DT) et Darious Williams (CB) tout en comptant sur la draft pour compléter le secteur.

Sélections majeures à la draft

Avec le premier choix et une cuvée orientée sur la défense, les Jaguars vont miser sur des rookies pour renforcer la défense. Le first pick est donc allé sur Travon Walker, le defensive end de Georgia. Celui-ci étant monté dans les listes au dernier moment, il aura beaucoup à prouver l’an prochain.

Jacksonville a aussi trade up pour récupérer le linebacker de Utah Devin Lloyd. Chad Muma, également linebacker, a été choisi au troisième tour et pourrait bien être la bonne surprise.

Les Jaguars ont également pris un OL sur le troisième tour en la personne de Luke Fortner, en provenance de Kentucky.

Doug Pederson, un coach référencé

Pour redresser la barre, les Jaguars ont choisi Doug Pederson à la barre. Fini les coaches auréolés de succès en universitaires et retour à un HC qui a réussi en NFL. Celui-ci avait su mener les Eagles au titre en développant de jeunes joueurs et des anciens. Il est aussi considérer comme un expert de la défense.

Son travail à la tête des floridiens s’annonce compliqué mais Pederson a tout à y gagner. Après un an de repos, il arrive frais et ne peut de toute façon pas faire pire que les précédents. Son parcours devrait lui accorder une légitimité méritée et un pouvoir nécessaire pour maîtriser un vestiaire parti en lambeaux l’année dernière.

Il aura de nombreux jeunes joueurs à développer du fait des nombreux bons choix de draft acquis par les résultats médiocres. En tous cas, ce choix du board des Jaguars parait très cohérent.

Trevor Lawrence, un bébé parmi les Jaguars

Le quarterback va entamer sa deuxième saison avec toujours des questions sur son adaptabilité à ce niveau. Sa première saison a été moyenne mais il a des excuses avec une OL déficiente et un Head Coach perdu. On a peu vu tout de même les éclairs de génie qu’il pouvait réaliser à Clemson.

Le board lui a apporté les cibles qu’il lui manquait l’an dernier avec Kirk, Jones et Engram. De plus, il va retrouver son RB Travis Etienne qui n’a pas pu disputer sa saison rookie l’an dernier. Leur complémentarité était évidente à Clemson et celui-ci, réputé bon receveur pour son poste, pourrait bien joué la soupape de sécurité quand ses receveurs ne créeront pas assez de séparation.

L’arrivée de Doug Pederson doit l’aider également à passer un palier nécessaire. En effet, celui-ci avait réussi à développer Carson Wentz, deuxième choix de la draft, avec Philadelphie. En clair, Lawrence aura beaucoup plus d’atouts dans sa manche cette année pour réussir et devra prouver qu’il peut devenir un très grand.

Une division abordable

L’AFC sud est et sera logiquement dominé par les Titans encore cette année. Mais après, entre des Texans guerre mieux lotis que Jacksonville et les Colts traumatisés de leur fin de saison dernière, il reste de la place pour les Jaguars. Si tout cela ne devrait pas leur permettre d’atteindre les playoffs (quoique), les nombreuses confrontations que leur offre le calendrier au sein de leur division leur laisse l’opportunité de s’émanciper.

Pronostic : 8-9 pour une deuxième place de division

Pour 2022, les Jaguars doivent progresser. Le talent est là et Lawrence doit progresser à l’image d’un Joe Burrow pour sa deuxième saison. Doug Pederson a déjà montré son talent avec ce genre d’effectif. Une saison presque à l’équilibre serait déjà une réussite mais la progression pourrait toutefois être plus forte ou inexistante selon l’éclosion des talents et l’adhésion au projet du HC.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires