Playoffs NFL: Les Green Bay Packers piétinent la défense des Cowboys (48-32)

par 4 minutes de lecture
Playoffs NFL Green Bay Packers
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

NFL – Dans la première rencontre de ces playoffs NFL comptant pour la conférence NFC, les Green Bay Packers ont largement dominé les Dallas Cowboys (48-32).

Invaincus depuis 16 matchs consécutifs à domicile en saison régulière au moment d’aborder ces playoffs NFL, les Dallas Cowboys se présentaient avec le costume de large favori pour cette rencontre face aux Green Bay Packers qui s’étaient eux qualifiés suite à une deuxième partie de saison très réussie. Mais comme depuis 25 ans maintenant, tous les espoirs des fans texans ont été anéanti dès les premiers tours des playoffs NFL avec une défaite cinglante sur le score de 48 à 32.

Aaron Jones marche sur les Cowboys

Ce n’est une surprise pour personne: Aaron Jones adore jouer contre les Dallas Cowboys. D’ailleurs, c’est contre cette franchise qu’il avait réussi son premier match à plus de 100 yards en carrière. En 3 matchs joués, avant celui de ce dimanche, face aux Cowboys, le numéro 33 des Packers avait amassé 370 yards et 6 touchdowns. Il a une nouvelle fois mis au supplice la défense de Dallas dès les premières minutes de jeu et termine avec 118 yards et surtout 3 touchdowns pour son compte personnel.

En plus d’un jeu de course efficace emmené par Aaron Jones, les Green Bay Packers ont pu compter sur un Jordan Love très serein (16:21, 272 yards, 3TD) pour sa première sortie dans un match de playoffs NFL. Ne réalisant aucune erreur, le quarterback des Packers a fait preuve d’une grande sérénité en réussissant à être patient lorsqu’il le fallait pour trouver des receveurs seuls à l’image de Romeo Doubs ou Luke Musgrave qui ont réalisé des gros jeux dans une défense de Dallas en mode porte de saloon.

Au moment d’aborder ce premier tour des playoffs NFL, la défense des Cowboys était la 5e meilleure de la saison régulière 2023 en nombre de points concédés avec seulement 18.5 points encaissés en moyenne. Mais dans cette soirée cauchemardesque, la défense des Cowboys n’a jamais réussi à s’ajuster et a du céder à de nombreuses reprises en concédant un total de 6 touchdowns à leurs adversaires du soir.

Dallas démarre trop tard

Si les Cowboys ont flanché défensivement pendant tout le match, l’attaque ne fut pas non plus particulièrement exceptionnelle pendant l’ensemble de cette rencontre de wildcard des playoffs NFL. Alors que les Cowboys nous avaient habitués pendant toute la saison régulière à des gros scores notamment dans leur match à domicile, l’attaque des Cowboys a semblé très longue à se mettre en place. Un retard à l’allumage que les joueurs de Dallas ne pourront jamais combler.

Symbole de ce départ plus que difficile dans cette nouvelle campagne de playoffs NFL, Dak Prescott ne gagnera pas le moindre yard à la passe lors de la totalité du premier quart-temps. En revanche, le quarterback des Cowboys multiplie les erreurs lors de la première mi-temps avec deux interceptions lancées sur les cornerbacks adverses. Deux interceptions qui auront pour conséquences, quelques minutes plus tard, d’offrir deux touchdowns aux Packers de Green Bay.

S’ajustant mieux à la défense de Green Bay, les Cowboys vont réussir à trouver des solutions lors de la deuxième mi-temps en marquant sur 3 de leurs 4 possessions offensives. Bien aidés par Jake Ferguson auteur d’un triplé et par un CeeDee Lamb retrouvé, les Cowboys commencent à déployer un jeu offensif plus en adéquation avec ce qu’ils ont montré toute la saison. Mais l’écart au tableau d’affichage était déjà bien trop grand pour nourrir un quelconque espoir. Une nouvelle fois, les Dallas Cowboys chutent dès leur entrée dans ces playoffs NFL.

Green Bay file vers la baie

Grâce à leur succès dans ce premier tour des playoffs NFL, les Green Bay Packers, tête de série numéro 7 de cette conférence NFC, connaissent déjà leur adversaire du prochain tour avant même que les autres matchs de leur conférence ne soient disputés. Les hommes de Matt LaFleur iront défier la tête de série numéro 1, les San Francisco 49ers, en Californie.

Pour les Dallas Cowboys en revanche, l’intersaison s’annonce particulièrement agitée avec sans doute de nombreuses interrogations auxquelles il faudra apporter des solutions. Le tout sous fond de renouvellement de contrat de Dak Prescott qui ne manquera pas, lui non plus, de faire face à des critiques sans doute très vives sur sa capacité à faire passer un palier à cette franchise de Dallas.

Crédit photo: Kevin Jairaj-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires