Nicholas Simoneau, entraineur du Flash : « On doit tout donner jusqu’à la fin de la saison »

par 5 minutes de lecture
flash
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub
Le Flash recevra ce samedi les Cougars à l’occasion de la demi-finale du championnat Elite. Nous sommes allés à la rencontre du coach de La Courneuve, Nicholas Simoneau, pour échanger sur le match à venir.

Il est un peu moins de 22h00 quand nous arrivons dans les installations du Flash. Sur le terrain, l’entrainement se termine avec un peu de conditionnement physique pour les joueurs qui, cela se lit sur les visages, ne sont pas à la fête ce soir.

Il faut dire que le club sort d’une seconde défaite cette saison, cette fois face aux Black Panthers. Une irrégularité pour un club habitué à gagner, toujours gagner.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Au milieu du terrain pendant que les joueurs s’efforcent de faire leur temps à la course, un homme leur donne des indications chronomètre à la main. Cette homme, c’est Nicholas Simoneau, coach principal du Flash.

Nous le retrouvons après l’entrainement afin d’évoquer les dernières semaines de son groupe et surtout la prochaine échéance à venir. L’homme nous parle sans filtre de la dernière défaite où il reconnait le mérite de ses adversaires mais aussi les erreurs de son équipe : « Les Black Panthers ont très bien préparé la rencontre. Larry Legault a bien scouté le match et utilisé ce qu’il a dû voir de notre défaite face aux Unicorns (CEFL). Nous avons manqué de réussite de notre côté avec beaucoup de ballons droppés, ce qui nous a empêché ensuite d’établir notre jeu de courses correctement. »

Le Flash a perdu 38 à 21 encaissant sa seule défaite de la saison en championnat lors de la dernière journée. Mais au delà du résultat, c’est surtout dans les têtes que ce second revers peut laisser des traces : « Evidemment, le groupe est au fond du trou. Mais notre but (au staff) est de les sortir de là maintenant. Nous devons travailler avec eux pour faire en sorte qu’ils relèvent la tête. Je pense que pour une partie des joueurs, l’objectif principal était la CEFL. Or du côté du staff, nous ne perdons pas de vue l’avenir et les objectifs qu’ils nous restent à accomplir. »

Pourtant avant ces deux défaites, le Flash avait parfaitement géré sa saison jusque là, enchainant les victoires sans avoir jamais été mis en difficulté. Une situation qui a changé notamment après des départs et des blessures : « Nous avons perdu des joueurs partis en ELF et d’autres sur blessures. Cela nous a fait perdre en qualité et dans ces cas là ce sont aux joueurs de nous challenger et de nous mettre en difficulté dans nos choix. On juge un groupe à ses éléments les plus faibles et de ce point de vue je ne suis pas forcément satisfait de là où nous en sommes »

Evidemment, l’objectif pour le Flash cette saison est de remporter son 12ème titre de champion de France. Avec neuf victoires et une seule défaite cette saison, le club de La Courneuve fait partie des favoris pour le titre cette année. Mais pour cela, Nicholas Simoneau le sait, le groupe doit retrouver son niveau de jeu des derniers mois s’il veut pouvoir prétendre au casque de diamant : « On doit tout donner jusqu’à la fin de la saison. Nous ne devons pas nous focaliser sur les deux défaites, cela fait partie de notre apprentissage et peut arriver. On perd quand même contre les champions en titre de la CEFL. Il faut regarder où l’on a péché et revenir à ce que l’on a fait en début et en milieu de saison. »

Et pour faire retrouver à son groupe son niveau de jeu, le coach n’a qu’une formule : le travail et la préparation. « Nous allons amener du changement déjà dans la préparation physique, nous travaillons à redonner une condition physique à nos joueurs. Nous allons être plus exigeants. De plus, certains coachs étaient absents face à Thonon. Leur retour va amener de la sérénité pour la rencontre de demi-finale. Nous allons jouer la demi-finale à domicile ce qui nous permet de nous préparer au mieux afin de jouer à notre niveau. »

Depuis ce dimanche, le Flash connait son adversaire pour la demi-finale. Les Cougars ayant éliminé les Grizzlys en wild card, ils auront le privilège d’aller défier le Flash dans leur enceinte du stade Géo André.

Un match qui sonne comme des retrouvailles pour des clubs qui se sont déjà affrontés à deux reprises cette saison. Deux matchs qui s’étaient soldés par des victoires du Flash mais qui pour autant ne font pas tomber l’entraineur du Flash dans un excès de confiance : « Les Cougars nous les connaissons bien… Mais si nous les connaissons bien, eux aussi nous connaissent bien. Leur quarterback Brody Hahn est très dangereux notamment à la course. Il nous a posé des problèmes lors de nos matchs. Même si nous n’avions pas de préférence, je dirais que c’est presque l’équipe que l’on ne voulait pas. »

Notre entretien se conclut avec une question sur une phrase du running back Jason Bofunda qui avait déclaré que « le pire ennemi du Flash était lui même ». Nicholas Simoneau confirme « C’est clairement ça. Si l’on veut gagner, les joueurs ont besoin de sortir de leur zone de confort. »

Le Flash affrontera les Cougars ce samedi dans son enceinte du stade Géo André. La rencontre se tiendra à 19h00.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires