NFL – Divisional Round : les Rams éliminent les champions en titre au bout du suspense

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Avant dernier match de ce programme de Divisional Round, avec les Rams qui rendaient visite aux champions en titre, les Buccaneers, au Raymond James Stadium. Deux équipes aux profils semblables prêtent à miser sur une grosse défense pour remporter la rencontre.

Tampa Bay Buccanners 27 – 30 Los Angeles Rams

Suspense quand tu nous tiens…
La rencontre ne nous a pas offert le duel tant attendu entre deux des équipes les plus solides de la NFC. Au final, le match a été uniquement dans le sens de Los Angeles qui totalement contrôlé la rencontre même dans ses temps faibles.

Les Rams ont rapidement pris les devants au score avec deux touchdowns sur leurs trois premières possessions. Le premier est marqué par Kendall Blanton après un très bon drive de sept actions et 71 yards. Le second est un véritable bijou de l’inévitable Cooper Kupp qui mystifie la défense des Buccaneers avec un touchdown de 70 yards sur une 3ème et 20.

En face, Tampa Bay a beaucoup de mal à enchainer au cours de ses drives. Très gênée par le pass rush des Rams qui met la pression sur Brady (3 sacks, 6 QB hits), l’attaque ne trouve pas ses marques malgré un Leonard Fournette qui tente par tous les moyens de faire avancer son équipe. À la passe, Brady semble avoir du mal à connecter avec ses receveurs et les Buccaneers rentrent aux vestiaires avec seulement trois points au tableau d’affichage.

Les Rams vont enfoncer le clou à la reprise de la deuxième période en marquant dès leur second drive de la mi-temps par l’intermédiaire de Stafford himself ! Le quarterback marque en goal line permettant à son équipe de prendre un avantage de 24 points, soit le second plus gros déficit de Tom Brady dans un match de playoffs (25 points contre les Falcons au Super Bowl LI).

Toujours aussi approximatifs avec notamment deux coups de pied d’engagement ratés, les champions vont tout de même avoir un sursaut d’orgueil dans le troisième quart temps après un fumble de Cooper Kupp. Ils réduisent dans la foulée l’écart au score grâce à Leonard Fournette, le meilleur Buccaneer sur le terrain.

Après plusieurs drives où les deux franchises ne trouvent pas de solutions, la rencontre va quelque peu s’emballer en toute fin de match. Les Buccaneers vont enfin parvenir à revenir à une possession à 3 minutes 20 de la fin du match grâce à un touchdown superbe de Mike Evans sur une passe de 55 yards de Tom Brady. Un coup d’éclat du quarterback et de son receveur qui redonne de l’espoir à la franchise.

Et comme si les dieux du football avaient décidé que Brady ne pouvait pas perdre, ils vont donner une dernière chance au GOAT de s’offrir une prolongation. Cam Akers perd le ballon sur un très bon travail de Ndamukong Suh donnant le ballon aux Buccaneers à 30 yards.

Une occasion à ne surtout pas laisser aux Buccaneers qui marquent et égalisent à moins d’une minute de la fin de la rencontre par l’intermédiaire de Leonard Fournette sur une 4ème tentative. Incroyable retour !

Mais alors que tout le monde attendait une prolongation, les Buccaneers vont retomber dans leurs travers et se laisser prendre par un Cooper Kupp qui signe deux réceptions cruciales pour les Rams, bien aidé par une défense complètement passive. Il place son équipe en position idéale pour un field goal victorieux envoyant les Rams en finale de conférence, éliminant Tom Brady et les Buccaneers.

Un All-in gagnant
Finalement, le pari des Rams cette saison semble fonctionné comme prévu. Les trois joueurs majeurs arrivés cet été ou en cours de saison (Matthew Stafford, Odell Beckham Jr. et Von Miller) ont en tout cas fait le job ce dimanche face aux Buccaneers. Stafford le premier a répondu présent avec 366 yards lancés et deux touchdowns (+ un à la course). Le quarterback s’est montré fiable faisant taire les quelques critiques reçus récemment.

À ses côtés OBJ a une nouvelle fois fait ce qu’il n’avait pas l’occasion de démontrer à Cleveland. Avec six réceptions et 69 yards, il a été avec Cooper Kupp l’un des fers de lance de l’attaque de Los Angeles.

Enfin, addition majeure sur la ligne défensive, Von Miller a été un véritable pour les Bucs tout au long du match. Fort en défense sur le jeu de courses, il a aussi parfaitement participé à la pression mise sur Tom Brady avec un sack et un QB hit.

Le dernier match du GOAT ?
Une rumeur a enflé ces derniers jours laissant entrevoir que Tom Brady pourrait ne pas revenir la saison prochaine sur les terrains de NFL. Une situation qui pourrait avoir fait de la rencontre de ce dimanche, sa dernière en carrière.

Une carrière incroyable qui l’aura couronné indiscutablement comme le meilleur quarterback de tous les temps. Sept fois champion, cinq fois MVP du Super Bowl et détenteur d’un nombre de records incroyables, Brady est clairement le GOAT du football américain.

Même s’il possède de nombreux détracteurs surtout au sein des fanbases adverses, son impact sur ce sport reste incroyable. Si ce match devait être son dernier en NFL, et même si ce n’est pas la sortie dont il aurait certainement rêvé, c’est le point final d’une carrière que l’on ne reverra pas avant longtemps.

Au rang des performances :

  • Matthew Stafford (LAR) : 366 yards à 28 sur 38, 2 touchdowns + un à la course
  • Cooper Kupp (LAR) : 9 réceptions, 183 yards, un touchdown
  • Tom Brady (TB) : 329 yards à 30 sur 54, un touchdown, une interception
  • Mike Evans (TB) : 8 réceptions, 119 yards, un touchdown
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires